AMB
lundi 28 mai 2018

20e escadrille

20 sqn

C’est dans la Royal Air Force, et plus précisément dans le Transport Command, que la 20e escadrille puise ses racines. Lors de sa constitution, le 1er avril 1947, le 169e Wing opère depuis Evère et son personnel est principalement composé d’anciens de la RAF et de quelques vétérans de l’Aviation militaire.

Parmi les deux escadrilles qui composent le Wing figure la 366e, équipée exclusivement de C-47B que les équipages ont même eu le privilège de choisir sur l’imposant stock de l’USAAF. Très vite, l’unité commence à assurer ses missions de transport, y compris vers le Congo belge, et de parachutage des premiers éléments du Régiment paracommando.

C-47b - K26

C-119G - CP19

C-130H Hercules - CH 13

Le 1er avril 1948, le 169e Wing est rebaptisé 15e Wing de Transport et de Communications. Dans la foulée, la 366e escadrille devient la 20e escadrille et adopte pour insigne le Sioux dans un cercle bleu. Deux ans plus tard, le Wing quitte Evère pour Melsbroek. Il poursuit l’accroissement de sa flotte en faisant l’acquisition de Dakota supplémentaires ex-RAF. Mais les Dak montrent très rapidement leurs limites en termes de charges et de rayon d’action. Il devient impératif de leur trouver un remplaçant. C’est chose faite dès octobre 1952 quand, dans le cadre du MDAP, la Force Aérienne perçoit un premier lot de 18 C-119F. La 20e escadrille se défait de ses C-47B pour des Flying Boxcar dont la version F cède rapidement la place à la G, aux moteurs plus puissants. Pendant près de 20 ans, la 20e escadrille va étendre ses ailes sur l’Europe et surtout sur l’Afrique et le Congo où elle jouera un rôle majeur lors des troubles qui conduiront à l’indépendance de l’ex-colonie belge.

C-47

C-119F

C-130H - CH 02

1972 marque un nouveau tournant dans l’histoire de l’escadrille. Les C-119 à bout de souffle sont remplacés par douze Lockheed C-130H Hercules. C’est à bord de ces appareils que la 20e va définitivement asseoir sa réputation internationale de samaritain des airs tout en poursuivant ses diverses missions au profit de la Défense.

Le Sioux

Renard R-31 orné de l'insigne du Sioux - Photo: MRAL’emblème du Sioux est antérieur à la création de l’escadrille. Imaginé par le sergent pilote Roger Delannay (1), pilote à la 9e escadrille d’observation (9/V/1 Aé.), il apparaît en 1938 sur les Renard 31 de cette unité ainsi que sur ceux de la 11e escadrille (11/V/1 Aé.) et est cerclé respectivement de bleu et de rouge.

Toujours orné de ses plumes d’aigle, le Sioux réapparait officiellement avec la création du 15e Wing. Il va se décliner en trois variantes : sioux dans un cercle bleu, rouge ou, plus tard, vert. Le bleu devient la couleur de la 20e escadrille. Le cercle ne comporte d’abord aucune devise. Les mots « Tenacité » puis « Tenacity », pourtant déjà présents sur les insignes d’uniforme, n’apparaissent que plus tard et de manière progressive sur les avions.

Insigne 20e sqn  Insigne 20 sqn Badge tissu 20e sqn

 

 Appareils utilisés
 Douglas C-47B (1947-1953)
 Fairchild C-119F/G (1952-1973)
 Lockheed C-130H (1972- )

 


(1) Le Sgt Avi. Roger Delannay rejoignit la base de chasse de Nivelles équipées de Fairey Fox VI et de Fiat CR 42 pendant la mobilisation. Il perdit la vie le 10 mai 1940 lors d'une mission d'interception au dessus du territoire Belge.


Texte : Vincent Pécriaux, Daniel De Wispelaere
Photos : (coll.) Vincent Pécriaux, Daniel De Wispelaere, MRA
Note : Reproduction interdite sans l'accord préalable écrit de leurs auteurs respectifs