AMB
samedi 24 août 2019

5e escadrille

5 sqn

Si la 5e escadrille est immanquablement liée à l'écolage des élèves-pilotes de la Force Aérienne, ses origines se confondent presque avec les débuts de l'aviation. Les deux insignes associés à l'unité – le pingouin et le faucon égyptien – ont tous les deux un prestigieux passé.

     

Le pingouin

La figure du pingouin est indissociable de l'écolage militaire belge. Cet insigne fait apparemment son apparition en 1917, au sein de l'école d'aviation, basée à l'époque à Juvisy-sur-Orge, en France. Après la guerre, l'école revient en Belgique, à Wilrijk et à As. C'est sur ce dernier aérodrome qu'est constituée en 1920 l'Ecole de Pilotage. Les flancs des Caudron, Farman, Breguet et autres Fokker arborent le pingouin. En 1924, nouveau déménagement, pour Wevelgem cette fois. A partir de 1933, Wevelgem accueille l'Ecole de Perfectionnement qui opère notamment sur des Fairey Firefly et Fox. Ces appareils sont décorés d'un pingouin entouré de deux rameaux de laurier.

Tigermoth Le pingouin SV-4b

Quelques mois avant que ne commence la deuxième guerre mondiale, l'Ecole de Pilotage est répartie sur plusieurs terrains : Wevelgem, Gosselies, Gossoncourt, Deurne et Saint-Denis Westrem. La guerre devient rapidement synonyme d'exode pour l'école qui, passant par la France et l'Afrique du nord, se dissout tandis qu'une partie du personnel prend la route du Congo belge ou de l'Angleterre. Le pingouin disparaît jusqu'en 1946, année de la création de l'Ecole de Pilotage Elémentaire à Schaffen, dotée dans un premier temps de Tiger Moth puis, dès 1948, de SV-4B. En 1950, l'EPE s'implante sur l'aérodrome de Gossoncourt.

Le faucon égyptien

Le faucon Egyptien Insigne du 5 sqn

Le faucon égyptien naît pour sa part dans l'entre-deux-guerres. La 5e Escadrille du IIIe Groupe du 3e Régiment aéronautique (5/III/3Aé) est créée le 30 septembre 1935. Stationnée sur la base d'Evère, elle est équipée de biplans Fairey Fox. Début 1938, elle est transformée sur Fairey Battle. C'est sur ces appareils que l'escadrille entre dans le deuxième conflit mondial et dans l'Histoire de l'aviation en attaquant les ponts du canal Albert. Cette mission quasi suicidaire cause la perte de six des neuf appareils engagés et de presque autant de membres d'équipage mais elle témoigne de l'abnégation des aviateurs belges face à l'envahisseur.

Le faucon sur SF-260 camouflage Vietnam La gueule de requin sur SF-260 Le faucon sur SF-260 camouflage jaune

Comme le pingouin, le faucon égyptien disparaît dans la tourmente de la guerre. Il renaît en 1947 lorsqu'il est attribué à la toute jeune Ecole de Pilotage Avancé de Brustem qu'il suit bientôt à Kamina. Après l'indépendance du Congo, l'EPA rentre à Brustem et est intégrée en 1962 au sein du Centre de Perfectionnement dont le groupe de vol reprend pour emblème le faucon.

Le loup du 1w - première version Le pingouin sur SF-260 Le loup du 1w - version actuelle

Lorsque le Centre de Perfectionnement est dissous en 1984, le faucon égyptien et les traditions de la 5/III/3Aé sont transférés à l'escadrille d'instruction de vol de l'Ecole de Pilotage Elémentaire de Gossoncourt qui devient la 5e escadrille. Le 25 mai 1985, pingouin et faucon sont enfin réunis. En septembre 1996, les Marchetti de la 5e escadrille quittent définitivement Gossoncourt pour s'installer à Beauvechain au sein du nouveau 1 Wing.

SF-260D - ST 41 - camouflage vietnam SF-260 ST-44 de la 5e escadrille SF-260D - ST 34 - test de camouflage blanc

 

Appareils utilisés (1946 - )
De Havilland DH 82a Tiger Moth (1946 - 1956)
Stampe & Vertongen SV-4B (1948 - 1971)
Siai Marchetti SF.260M (1969 - )
Siai Marchetti SF.260D (1991 - )

Texte : Vincent Pécriaux
Photos : Daniel De Wispelaere, Vincent Pécriaux et Serge Van Heertum
Mise en page: Daniel De Wispelaere
Note: Reproduction interdite sans l'accord préalable écrit de leurs auteurs respectifs