AMB
Wednesday 16 October 2019

Airspeed Oxford C.1 / C.2

Connu pour être le premier monoplan bimoteur d'entraînement de la RAF utilisé pendant la deuxième guerre mondiale pour la formation des navigateurs, opérateurs radio et bombardiers, l'Airspeed Oxford entre dans l'inventaire de l'Aviation militaire en mars 1947.

Airspeed Oxford C.1 / C.2

Airspeed Oxford à Baka

La première commande porte sur trente appareils dont les livraisons s'étalent jusqu'en janvier 1948. Elle est suivie en 1950 d'une deuxième commande de douze avions supplémentaires, ex RAF également mais acquis via la société britannique Rollason Ltd et destinés initialement à être envoyés au Congo belge. Ce deuxième lot est réceptionné entre novembre 1951 et mars 1952.

Airspeed Oxford C.1 / C.2

Airspeed Oxford C.1 / C.2

Leur vocation d'appareils d'entraînement et de liaison conduit tout naturellement les Oxford au 169e Wing stationné à Evère (futur 15e Wing) et à l'Ecole de Pilotage Avancé de Brustem. Progressivement toutefois, plusieurs avions sont envoyés dans les différentes bases de la Force Aérienne où ils assurent le transport de personnel ou de matériel au profit des escadrilles.

Arrivés dans leur schéma de peinture RAF d'origine, les Oxford de la Force Aérienne sont repeints en livrée argentée au fur et à mesure de leur passage en révision. Ils sont codés O 1 à O 42. Les machines de l'EPA, à l'instar des avions d'entraînement de l'époque, sont ceintes d'une bande de couleur jaune au niveau des ailes et de l'arrière du fuselage.

Airspeed Oxford C.1 / C.2

Airspeed Oxford C.1 / C.2

La carrière des Oxford belges sera relativement courte puisque leur retrait du service est envisagé dès 1955. Le processus durera jusqu'au début de 1960. La plupart des appareils seront envoyés à la casse mais quelques uns auront une deuxième vie dans le civil.

Caractéristiques techniques
Type
bimoteur à hélice de formation multimoteur et de liaison
Longueur
10,49 m
Hauteur
3,38 m
Envergure
16,26 m
Moteur
2 Armstrong Siddeley Cheetah X de 350 cv
Masse à vide
2.575 kg
Vitesse maximale
324 km/h
Plafond maximal
6.400 m
Distance franchissable
1.030 km

Texte : Vincent Pécriaux
Photos: via M. Barré, A. Gaye, P.-A. Haegeman, C. Letenre et coll. V. Pécriaux
Mise en page: Daniel De Wispelaere
Note: Reproduction interdite sans l'accord préalable écrit de leurs auteurs respectifs.