AMB
Wednesday 16 October 2019

RF-84F Thunderflash

Développé parallèlement au F-84F Thunderstreak, le RF-84F Thunderflash est le premier appareil spécifiquement dédié à la reconnaissance mis en œuvre par la Force Aérienne. C'est également son premier type d'avion à ailes en flèche.

RF-84F Thunderflash - FR 17
RF-84F Thunderflash - FR 30
RF-84F Thunderflash - H8 X

Le contrat MDAP conclu avec les Etats-Unis prévoit initialement la livraison de 24 machines (immatriculées FR-1 à FR-24). La première est livrée en juillet 1955 et rejoint un mois plus tard la 42e escadrille stationnée à Wahn, en Allemagne. Etant donné que tous les appareils passent dans les ateliers des usines Air Refuelling, en Angleterre, afin d'y subir diverses modifications, les livraisons se font à un rythme relativement lent. Le dernier appareil n'arrive en unité qu'en 1959.

RF-84F Thunderflash - FR 23
RF-84F Thunderflash - FR 26
RF-84F Thunderflash - H8 K

A leur arrivée, les Thunderflash sont dépourvus de tout camouflage. Le métal nu n'est recouvert que des marquages de servitude ainsi que des immatriculations et des codes d'escadrille, peints en noir. Cette situation n'est que transitoire car dès le deuxième semestre de 1956, les appareils reçoivent une livrée OTAN (vert foncé et gris foncé sur les surfaces supérieures, bleu PRU sur les surfaces inférieures). Les codes d'escadrille, en vigueur jusqu'en 1962, seront appliqués en blanc avant d'être remplacés par les chiffres reprenant l'immatriculation de chaque avion.

RF-84F Thunderflash - FR 23
RF-84F Thunderflash - FR 12
RF-84F Thunderflash - H8 F

En août 1956, la 42e escadrille rentre en Belgique et s'installe à Brustem. Elle y reste jusqu'en novembre 1960 puis fait mouvement vers Beauvechain. Pour palllier un taux d'attrition particulièrement élevé, six appareils supplémentaires (FR-25 à FR-30) appartenant à l'Air National Guard sont réceptionnés entre 1963 et 1964, après modification chez Air Refuelling. Quatre autres Thunderflash sont rachetés à la Luftwaffe et reconditionnés selon les normes d'origine avant d'être livrés en 1965 et 1966 (FR-31 à FR-34).

RF-84F Thunderflash - FR 27
RF-84F Thunderflash - FR 19
RF-84F Thunderflash - FR 6 - H8 F

Entre-temps, au printemps 1963, les RF-84F de la 42e escadrille quittent Beauvechain pour Bierset. La livrée OTAN disparaît en 1967 au profit du camouflage "Vietnam", que l'on retrouve également sur les autres avions d'arme de la Force Aérienne.

Contrairement à la 42e escadrille qui déménagera vers Florennes au moment de l'arrivée des Mirage, les "RF" ne quitteront plus Bierset. Après le départ de l'unité, la 1ère escadrille les utilisera encore quelques mois avant d'être à son tour convertie sur Mirage.

RF-84F Thunderflash - FR 8
RF-84F Thunderflash - H8 K
RF-84F Thunderflash - FR 34

Début 1972, tous les Thunderflash reçus dans le cadre du MDAP, restés propriété de l'USAF, seront entreposés à Coxyde dans l'attente d'être ferraillés. Les appareils acquis auprès de l'Air National Guard et de la Luftwaffe subiront un meilleur sort et plusieurs d'entre eux sont toujours visibles dans divers musées et sur plusieurs aérodromes.

Caractéristiques techniques

Type

Avion de reconnaissance à réaction

Longueur

14,52 m

Hauteur

4,57 m

Envergure

10,24 m

Moteur

1 Wright J65-W7 de 3530 kgp

Masse à vide

6357 kg

Masse maximale

12 150 kg

Vitesse maximale

1092 km/h au niveau de la mer (Mach 0.89)

977 km/h à 36 000 pieds (Mach 0.91)

Plafond maximal

13 900 m

Distance franchissable

930 km (basse altitude) - 1150 km (haute altitude)

Caméras

6 caméras (K-17c, K-22, K-38 et T-11) pour prises de vue frontales, obliques et verticales

A partir de 1963, 4 caméras Vinten 360 à objectifs interchangeables (45, 75, 150 et 300 mm)

Armement

4 mitrailleuses de 12.7 mm


Texte : Vincent Pécriaux
Photos : via G. Alexis, A. Bar, J.-M. Brams, D. Baudoul, R. Van Bever, R. Verhegghen et collection V. Pécriaux
Mise en page: Daniel De Wispelaere
Note: Reproduction interdite sans l'accord préalable écrit de leurs auteurs respectifs.