AMB
vendredi 13 décembre 2019

B-Hunter

Fin 1998, la Belgique a signé un contrat afin de se doter de systèmes de surveillance et d'observation aériennes. Le contrat portait sur la livraison de 18 UAV (Unmanned Aerial Vehicles) de type B-Hunter et de 6 stations de contrôle au sol avec leur antenne de liaison.

B-Hunter
B-Hunter

Issu d'un système d'origine israélienne, le B-Hunter est fourni par un consortium d'entreprises dénommé EAGLE qui regroupe la SONACA, IAI (division MALAT) et Thales Communications Belgium. Son premier vol de validation dans le ciel belge a eu lieu le 27 mars 2001. Exception faite d'un seul appareil (281), tous les B-Hunter sont pris en compte entre juillet et décembre 2002 par le 80 UAV squadron basé à Elsenborn.

Le système de surveillance repose sur les éléments suivants:

  • l'UAV proprement dit;
  • la station de contrôle au sol (Ground Control Station), montée sur camion, à partir de laquelle l'appareil est piloté. Elle est occupée par un chef de mission, un pilote-nvigateur et un observateur (Real Time Observer);
  • l'antenne de liaison (Ground Data Terminal), sur camion également, qui est reliée à la GCS par fibre optique et assure la transmission des données vers l'UAV dans un rayon de 100 kilomètres.
B-Hunter
 
Ground Data Terminal

Le B-Hunter est équipé d'un système optique dénommé MSOP (Multiple Optronic Stabilized Paylod) constitué d'une caméra multidirectionnelle de jour à laquelle peut être couplée à une caméra thermique équipée d'un zoom de 280 mm.

Ground Control Station

Multiple Optronic Stabilized Paylod

Ground Control Station

L'appareil est équipé d'un système de décollage et d'atterrissage automatique (ATLS). Un réflecteur placé sous son aile gauche renvoie un rayon laser émis depuis le sol et permet ainsi la prise en charge automatique de l'appareil lors des phases de décollage et d'atterrissage. A l'atterrissage, le B-Hunter déploie une crosse d'arrêt et est arrêté par un câble tendu en travers de la piste.Compact et facilement transportable dans son conteneur, le B-Hunter peut évoluer à partir de terrains peu préparés. Une piste de 300 mètres lui suffit pour décoller. L'aspect sécurité a également été privilégié. Le B-Hunter est bimoteur et ses principaux systèmes sont redondants. Il dispose en outre d'un parachute de secours en cas de panne.

Conteneur pour le transport du B-Hunter

Conteneur pour le transport du B-Hunter

Conteneur pour le transport du B-Hunter

Les applications du B-Hunter sont multiples et variées. La Composante air l'utilise tant dans le cadre militaire (missions de surveillance et de reconnaissance) que civil (contrôle de la pollution en mer du Nord, lutte contre la criminalité, surveillance au profit des forces de l'ordre, …). Depuis son entrée en service, il a été déployé en Bosnie en 2005 et au Congo en 2006.

Caractéristiques techniques
Type
Aéronef de surveillance et de reconnaissance non piloté
Longueur
6,9 m
Hauteur
1,8 m
Envergure
8,9 m
Moteurs
2 Moto-Guzzi 750 cm³ de 65 chevaux chacun
Masse à vide
532 kg
Masse maximale
727 kg
Vitesse maximale
200 km/h
Vitesse de croisière
entre 110 et 150 km/h
Plafond maximal
5000 m
Autonomie
plus de 10 heures

Texte : Vincent Pécriaux
Photos : Daniel De Wispelaere et Vincent Pécriaux
Note: Reproduction interdite sans l'accord préalable écrit de leurs auteurs respectifs