AMB
lundi 16 décembre 2019

C-47B Dakota

Lorsque la deuxième guerre mondiale s'achève, le Douglas C-47 a définitivement imposé sa marque dans le monde du transport aérien. Véritable jeep de l'air, il a servi sur tous les fronts et apparaît donc aux yeux des responsables militaires belges comme tout désigné pour équiper le futur 169e Wing de transport de la nouvelle Aviation Militaire.

C-47B Dakota
C-47B Dakota
C-47B Dakota

Le premier des 41 appareils est livré en juillet 1946. Le 169e Wing, créé officiellement quelques semaines plus tard à Evère, compte deux escadrilles, les 366e et 367e. Les Dakota sont versés dans la première. Rapidement, les immatriculations britanniques font place à des codes nationaux (CN pour la 366e esc et CW pour la 367e esc). Les livraisons se poursuivent jusqu'en 1949.

Les tâches assignées au C-47 sont multiples. Il assure évidemment le transport de matériel mais très vite, dès septembre 1947, il est utilisé pour le largage de parachutistes. L'IGM (Institut Géographique Militaire) s'en sert également comme plate-forme photographique. Ces différentes missions, le Dakota les accomplit en Europe mais également au Congo. Les liaisons avec les bases implantées ou en construction en terre africaine deviennent d'ailleurs de plus en plus régulières.

C-47B Dakota
C-47B Dakota
C-47B Dakota

Le 1er février 1948, le 169e Wing est rebaptisé 15e Wing de Transport et Communication. Les 366e et 367e escadrilles deviennent respectivement les 20e et 21e escadrilles. Les C-47 sont répartis dans la 20e escadrille et dans un des deux flights qui constituent la 21e. En août 1949, les codes des appareils de transport militaires sont modifiés en OT-CNx et OT-CWx. La livrée métal naturel disparaît également progressivement. La partie supérieure du fuselage est peinte en blanc, soulignée par une large bande bleue ou rouge qui parcourt le fuselage à hauteur des hublots.Dès 1951, le 15e Wing, qui a pris possession de ses nouvelles installations à Melsbroek un an plus tôt, rétrocède une partie de ses C-47 au MAAG contre des C-119F dont les capacités d'emport sont bien supérieures. Ces avions connaîtront des destins divers et certains même subiront encore l'épreuve du feu en Indochine sous les couleurs de l'Armée de l'Air.

C-47B Dakota
C-47B Dakota Pinocchio
C-47B Dakota Pinocchio

Quand la Force Aérienne réceptionne en 1954 ses premiers C-119G, tous les Dakota restants sont transférés à la 21e escadrille. Deux ans plus tard, un flight de transport est constitué à Kamina pour effectuer des missions de transport de matériel et de personnel et de cartographie mais également des vols SAR et VIP.

Progressivement, le nombre de C-47 va décroître. Le dernier est retiré du service en juillet 1976. On notera encore que deux appareils (K4 et K40) sont dotés en 1964 d'un cône de nez de F-104G. Ces appareils hybrides, appelés familièrement "Pinocchio", seront utilisés pour familiariser les pilotes de chasse avec le complexe radar NASARR du Starfighter.

Caractéristiques techniques
Type
bimoteur de transport à hélice
Longueur
19,72 m
Hauteur
5,26 m
Envergure
28,95 m
Moteurs
2 Pratt & Whitney R-1830D de 1.200 cv
Masse à vide
8.043 kg
Masse maximale
12.710 kg
Vitesse maximale
368 km/h
Plafond maximal
7.340 m
Distance franchissable
2.400 km
Charge utile
3.400 kg ou 28 parachutistes

Texte : Vincent Pécriaux
Photos : Via R. Binon, G. Alexis, YP, collection Daniel De Wispelaere et collection V. Pécriaux Note: Reproduction interdite sans l'accord préalable écrit de leurs auteurs respectifs