AMB
Saturday 24 August 2019

Miles Martinet TT.1

Le Miles Martinet est le premier appareil britannique spécialement dédié au remorquage de cible. Développé à partir du Miles Master II, il est utilisé pendant la deuxième guerre mondiale par la Royal Air Force et la Fleet Air Arm.

Miles Martinet TT.1 Miles Martinet TT.1 Miles Martinet TT.1

En 1947, la Force Aérienne commande neuf appareils destinés à équiper son Escadrille de tir. Les livraisons ont toutes lieu la même année. Certains de ces avions sont dans un tel état que deux d'entre eux, les R5 et R6, sont restitués à la RAF en août 1948. Ces appareils sont remplacés par deux autres, prélevés eux aussi sur les stocks de la RAF. Ils seront immatriculés R10 et R11.

Les Martinet sont affectés au Flight 600 de l'Escadrille de tir et opèrent depuis Coxyde. A leur arrivée, ils sont revêtus de leur livrée RAF : les surfaces supérieures et le fuselage sont peints en vert foncé et brun foncé. Le dessous des ailes et du fuselage est peint en jaune et arbore de larges bandes noires diagonales. Les deux premiers appareils, toujours porteurs de leur immatriculation britannique, reçoivent dans un premier temps l'immatriculation EMA 01 et 02, appliquée en blanc à l'arrière du fuselage (respectivement à la place du serial britannique ou sous celui-ci). Elle sera remplacée ultérieurement sur tous les avions par l'immatriculation R1 à R12 peinte en noir au même endroit ainsi que sous les ailes. Il était prévu que le camouflage deux tons RAF soit remplacé par une livrée argentée lors du passage des appareils en grand entretien. Seul le R2 subira cette modification.

L'équipage du Martinet se compose du pilote et d'un opérateur qui s'occupe de la mise en œuvre des trois ou quatre cibles présentes à bord. Dans le cockpit se trouve un tambour sur lequel s'enroule un câble d'une longueur de 1000 mètres environ. La mise à l'air libre de la cible, via une trappe dans le plancher, suffit à dérouler le câble pour le tir. La cible peut être ramenée à l'aide d'un treuil électrique ou d'une petite hélice mise en mouvement par le vent relatif. Elle peut aussi être larguée en vol.

Les Martinet n'ont pas connu une longue et flamboyante carrière à la Force Aérienne. Peu appréciés en raison notamment de problèmes de moteur récurrents, ils seront tous retirés du service en 1953 et ferraillés.

Caractéristiques techniques
Type remorqueur de cible à hélice
Longueur 9,42 m
Hauteur 3,53 m
Envergure 11,89 m
Moteur 1 Bristol Mercury XX ou XXX de 870 cv
Masse à vide  2.105 kg
Vitesse maximale 386 km/h
Plafond maximal 8.100 m
Distance franchissable 1.180 km

  


Texte : Vincent Pécriaux

Photos : via C. Letenre et collection V. Pécriaux