AMB
mercredi 21 août 2019

De Havilland D.H. 89a Dominie C.1

En septembre 1946, la Force Aérienne réceptionne sept De Havilland 89a Dominie. Ces avions de transport léger et de liaison sont prélevés sur les stocks britanniques. Le Dominie n'est pas vraiment une découverte pour les aviateurs belges car à la fin de la deuxième guerre mondiale, le Belgian Metropolitan Communication Flight de Hendon et la Belgian Training School de Snailwell en étaient déjà équipés.

De Havilland D.H. 89a Dominie C.1 De Havilland D.H. 89a Dominie C.1 De Havilland D.H. 89a Dominie C.1

Dès leur entrée en service, les sept Dominie sont d'abord versés dans le 367 squadron, future 21e escadrille, de Melsbroek. Deux de ces machines sont cependant transférées à l'Ecole de Pilotage Elementaire de Schaffen. Immatriculés D1 à D7, les Dominie assurent leur missions de liaison, de transport et d'écolage jusqu'au milieu des années 50 avant d'être remplacés par les Percival Pembroke. Pendant cette période, deux machines sont détruites. Après le retrait du service des appareils restants, deux d'entre eux seront remis sur le marché civil et acquis par la société Cogea Nouvelle. Les autres sont ferraillés.

Caractéristiques techniques
Type bimoteur à hélice de transport léger et de liaison
Longueur  10,52 m
Hauteur 3,32 m
Envergure 14,63 m
Moteur 2 D. H. Gipsy Six de 200 cv
Masse à vide 1466 kg
Vitesse maximale 250 km/h
 Plafond maximal  5100 m
Distance franchissable 900 km


Texte : Vincent Pécriaux
Photos : via R. Corbeel et C. Letenre