AMB
Tuesday 10 December 2019

EBBL: Spotters day 2005

bandeau_kb_2005.jpg


Même pour les plus familiers des lieux, la scène avait de quoi surprendre. Au détour du hangar de maintenance, la silhouette bleu ciel d'un CN-295 frappé du damier rouge et blanc de la Force Aérienne polonaise et juste derrière, sur le parking qui accueille généralement les F-16 du 10e Wing, un splendide alignement de quatre Mig-21 aux couleurs de la Roumanie.

ddw_kb-2005_mig21-01_thumb.jpg

ddw_kb-2005_mig21-02_thumb.jpg

ddw_kb-2005_mig21-03_thumb.jpg


Construits initialement comme des Mig-21 MF, ces appareils ont subi une importante refonte de leurs différents systèmes. Plus d'une centaine de Fishbed de la Force aérienne roumaine (Fortele Aeriene Romane) ont été modernisés par l'avionneur roumain Aerostar en collaboration avec la société israélienne Elbit. Rebaptisés Lancer, ces appareils se déclinent en trois versions : Lancer A (monoplace d'attaque au sol), Lancer B (biplace d'entraînement) et Lancer C (monoplace de défense aérienne). L'intégration d'une nouvelle avionique et la possibilité d'emport de nouvelles charges élargissent considérablement les capacités du Fishbed, véritable fer de lance de la FAR.

vp-kb-cn295_thumb.jpg

vp-kb-lancer_01_thumb.jpg

vp-kb-lancer_02_thumb.jpg


Appareil tout aussi mythique, un Sukhoi 22 biplace à la très belle décoration tigrée semblait quasiment écraser par sa masse imposante le Mig parqué à côté de lui. Rentrant, comme d'autres appareils, du Royal International Air Tattoo de Fairford, le Fitter polonais aura été l'une des vedettes de la journée même si, comme les Migs roumains, il n'a pas pris part à la COMAO de l'après-midi.

vp-kb-su-22um_01_thumb.jpg

vp-kb-su-22um_03_thumb.jpg

vp-kb-su-22um_04_thumb.jpg


Et nous n'étions pas au bout de nos surprises car au moment de quitter ce premier parking, un bruit de réacteur se mit à retentir en s'amplifiant dans notre direction. Tel un ptérodactyle sorti d'un autre âge, le Canberra PR.9 est la dernière variante du premier bombardier à réaction de la RAF. Pour mémoire, le prototype du Canberra s'est affranchi de la pesanteur terrestre pour la première fois le 13 mai 1949 ! L'appareil présenté ici, bien que plus récent, affichait néanmoins plus de quarante années de service… Destiné à la reconnaissance photographique à haute altitude et à la collecte de renseignements, le Canberra PR.9 a été engagé dans de nombreuses zones troublées de la planète comme le Rwanda ou le Kosovo, pour ne citer que quelques exemples.

vp-kb-canberra_pr9_01_thumb.jpg

vp-213canberra_thumb.jpg

vp-kb-canberra_pr9_02_thumb.jpg


L'équipage du biréacteur est constitué d'un pilote installé dans un cockpit monoplace qui le distingue immédiatement des autres versions du Canberra et d'un navigateur qui prend place dans le nez de l'avion. Sa vision vers l'extérieur se limitant à deux minuscules hublots latéraux et à un périscope sous ses pieds, nul doute qu'il doit rêver des véritables 'baies vitrées' qui ornaient le poste du navigateur du Mirage IVP!

vp-kb-canberra_pr9_03_thumb.jpg

vp-kb-canberra_pr9_04_thumb.jpg

vp-kb-canberra_pr9_05_thumb.jpg


Mais revenons-en à nos moutons – ou plutôt à nos avions – car comme chaque année, c'est sur la piste parallèle que stationnent la plupart des appareils. Cette année, les décorations flamboyantes étaient rares mais la ligne était cependant bien étoffée. Côté gauche, le parking abritait notamment un Mil 24 tchèque et un Antonov 26 de soutien roumain.

ddw_kb-2005_an26-01_thumb.jpg

vp-kb-an-26_02_thumb.jpg

ddw_kb-2005_mi24_thumb.jpg


Côté droit, plus d'un kilomètre de réacteurs et d'ailes en tous genres, alignés comme à la parade. La France était largement présente avec tout d'abord des Mirage 2000C et D, des Alpha Jet et des Tucano de l'Armée de l'Air et ensuite avec des Super Etendard Modernisés et surtout deux Rafale M, nouveaux fleurons de l'Aéronautique navale.

vp-kb-mirage_2000c_thumb.jpg

ddw_kb-2005_tucano-decore_thumb.jpg

vp-kb-mirage_2000d_thumb.jpg

vp-kb-rafale_m_01_thumb.jpg

vp-kb-rafale_m_02_thumb.jpg

vp-kb-rafale_m_03_thumb.jpg


La Luftwaffe était également de la partie avec plusieurs Tornado et Phantom mais malheureusement toujours pas de Typhoon. Quant aux Danois, ils étaient venus avec deux F-16 dont un décoré.

vp-kb-tornado_ids_thumb.jpg

vp-kb-f-16am_kdf_deco_thumb.jpg

ddw_kb-2005_tornado_thumb.jpg


Mais c'est sur d'autres cocardes que se concentrait principalement l'attention. Il y avait tout d'abord les croix blanches sur cercle rouge des trois F-18 suisses – déjà présents au TDPU de Florennes une semaine auparavant – et puis surtout les grands cercles bleu-blanc-bleu des très attendus Corsair grecs. Depuis le retrait des A-7P portugais, la Grèce est en effet le dernier membre de l'OTAN à encore aligner quelques Corsair dont les jours sont comptés. La présence de deux de ces appareils – dont un biplace – constituait donc un événement en soi.

vp-kb-f-18d_thumb.jpg

ddw_kb-2005_a7_01_thumb.jpg

ddw_kb-2005_f16am_tdpu_thumb.jpg

vp-kb-ta-7h_01_thumb.jpg

vp-kb-ta-7h_02_thumb.jpg

vp-kb-a-7h_thumb.jpg


La mission prévue l'après-midi a permis de voir une grande partie de ces appareils en mouvement. Côté belge, les spectateurs auront pu savourer les démonstrations du Lieutenant-Colonel Rorive aux commandes de son Fouga Magister et du Commandant Vandenbosch sur F-16AM et profiter du passage de plusieurs avions de transport du 15e Wing préparant le défilé de la Fête nationale.

vp-kb-f-16am_demo_thumb.jpg

vp-kb-fouga_thumb.jpg

vp-kb-airbus_thumb.jpg


Grâce à une météo plus en phase avec cette période de l'année, ce spotters' day fut une réussite. Pour les organisateurs, le succès était une fois encore au rendez-vous, couronnant des mois de travail pour que cette manifestation soit à la hauteur de la réputation qu'elle s'est forgée.


Texte : Vincent Pécriaux
Photos : Daniel De Wispelaere - Vincent Pécriaux
Note: Reproduction interdite sans l'accord préalable écrit de leurs auteurs respectifs