AMB
Friday 19 July 2019

EBFS - TDPU LINK 16 - 2005

EBFS - TDPU LINK 16 - 2005

Au cours des dernières décennies, l'arme aérienne a connu des développements sans précédent. Les avions de combat sont devenus de plus en plus polyvalents et sont à présent fréquemment déployés dans le cadre d'opérations conjointes, comme c'est par exemple le cas pour les F-16 de la Composante aérienne stationnés en Afghanistan. Cette diversité d'emploi et le caractère de plus en plus multinational de ces missions nécessitent la mise en place de procédures sans cesse plus complexes et l'intégration de nouveaux systèmes et équipements.

F-16AM - FA 57 - TDPU 2005 Link 16

F-16AM - FA 57 - TDPU 2005 Link 16

F-16AM - FA 135

L'histoire de la 350e escadrille du 2e Wing tactique de Florennes illustre parfaitement ces évolutions. Créée comme une unité de chasse pure, elle est devenue depuis le 1er janvier 2005 une escadrille multirôle. Les F-16 MLU qui l'équipent ont eux aussi subi de profondes mutations. Les premiers appareils portés au standard M3 sont arrivés depuis peu en escadrille. L'une des principales plus-values apportées par cette version est le Link 16, un réseau d'échange d'informations graphiques, textuelles ou vocales en temps réel entre les F-16 qui en sont dotés mais également avec d'autres centres de communication et interlocuteurs tant en vol qu'au sol. Ce réseau crypté et résistant aux contre-mesures électroniques offre aux pilotes une bien meilleure vision d'ensemble du théâtre d'opération dans lequel ils sont engagés.

F-16BM

Tornado IDS

CF-18D

C'est pour discuter de ces dernières améliorations techniques et confronter la théorie à la pratique sur le terrain avec différents partenaires de l'OTAN que la 350e escadrille organisait du 11 au 15 juillet 2005 un exercice TDPU (Tactical Discussion and Procedures Update) doublé d'un Fighter Meet. La journée spotter prévue pour l'occasion s'annonçait plutôt bien puisque, en plus de F-16 belges, danois, néerlandais et norvégiens, le programme annonçait notamment la participation de Rafale Marine et de Super Etendard Modernisés de l'Aéronautique navale, de Mirage 2000 de l'Armée de l'Air, de F-15 américains et de F-18 des Forces aériennes suisses. Un problème technique sur l'un des Rafale et les attentats de Londres en ont décidé autrement, les avions de défense aérienne étant finalement maintenus sur leur base.

CF-18C

F-16BM - KLU

F-16AM
Malgré ces désistements de dernière minute, tout fut mis en œuvre pour permettre aux nombreux spotters présents de pratiquer leur activité favorite dans les meilleures conditions. En l'absence des Rafale, ce sont les F-18 helvétiques – deux monoplaces et un biplace – qui ont retenu la plus grande attention. Deux Tornado de la Luftwaffe et l'AT-18, l'Alpha Jet décoré du 1 Wing de Beauvechain, se sont également posés en fin de matinée. La présence française s'est quant à elle limitée à deux Super Etendard qui ne manquaient pas d'intérêt puisqu'ils étaient équipés du châssis de reconnaissance CRM 280. Tout aussi intéressant, les F-16 norvégiens emportaient une nacelle de désignation Pantera ainsi que les nouveaux missiles IRIS-T.

Alpha Jet 1B - AT 18 - Décoration 25 ans

F-16BM - Danemark

F-16AM

Face aux impondérables, les valeureux gaulois de la 350e ont redoublé d'efforts pour faire de cette journée une réussite et on ne peut que les remercier et les féliciter, ainsi que le personnel du Wing, pour leur disponibilité et leur convivialité.

Tornado - Luftwaffe

C-135FR - F-16AM

Super Etendard - 25


Texte : Vincent Pécriaux
Photos : Daniel De Wispelaere - Vincent Pécriaux
Note: Reproduction interdite sans l'accord préalable écrit de leurs auteurs respectifs