AMB
Tuesday 17 September 2019

Les coulisses de Sanicole

Dans les coulisses de Sanicole
Chaque année, la Défense met ses installations à la disposition des organisateurs du meeting de Sanicole. Divers types d'appareils qui ne peuvent opérer depuis l'aéroclub limbourgeois stationnent généralement sur la base de Kleine-Brogel. Cette année pourtant, c'est Beauvechain qui a servi de port d'attache à plusieurs dizaines d'aéronefs en tous genres. Petit coup d'œil en coulisse...

Difficile tout d'abord d'envisager un meeting aérien en Belgique sans la présence du solo display F-16 assuré par Mitch Beulen. Petite surprise toutefois que de voir le Vortex sur l'un des parkings de Beauvechain avec, juste à côté, le FA-131, toujours en livrée démo, comme avion de réserve. Les deux appareils ont décollé le dimanche matin pour effectuer un passage au-dessus de Sint-Denijs Westrem où se tenait une cérémonie d'hommage aux aviateurs polonais tombés pendant la seconde guerre mondiale.

Les F-16 Solo display Mitch Beulen et le F-16 solo display Mitch Beulen et le F-16 solo display
Le Vortex au décollage Le Vortex au décollage Le Vortex à l'atterrissage

Le parking suivant abritait les L-39 du Breitling Jet Team. Sponsorisée depuis 2003 par le célèbre fabricant de montres et chronos suisse, la patrouille a échangé cette année sa livrée bleue et jaune pour une décoration noire et gris métallisé qui ne manque pas de classe.

L-39 - Breitling Jet Team L-39 - Breitling Jet Team L-39 - Breitling Jet Team
L-39 - Breitling Jet Team L-39 - Breitling Jet Team L-39 - Breitling Jet Team

Au détour du hangar, une vision que n'auraient pas renié les anciens de Beauvechain : quatre splendides Hawker Hunter. On n'avait plus vu ça sur la base depuis un bon demi-siècle !

Les quatre machines, trois monoplaces et un biplace, appartiennent au Team Viper. Cette organisation britannique, composée d'un pilote civil et de plusieurs pilotes de la RAF, est la seule au monde à voler sur Strikemaster et Hunter. Elégants et racés, les Hunter étaient alignés comme à la parade.

Hawker Hunter Hawker Hunter Hawker Hunter

Deux des trois monoplaces ont suscité beaucoup d'intérêt parmi les quelques personnes présentes. Ce n'est pas tous les jours en effet que l'on assiste à un démarrage par cartouche. Spectacle garanti ! Autre curiosité, le XE 685, aux couleurs de la Fleet Air Arm, était encore équipé dans le nez d'une puissante lampe (de 1 000 000 de candelas) destinée à aider les marins britanniques à repérer l'avion dans le cadre de simulacres d'attaque au profit de navires de la Royal Navy.

Hawker Hunter Hawker Hunter Hawker Hunter

A côté des Hunter se trouvaient deux Alpha Jet de l'AJeTs, montures du solo display français. Signe de transition, l'un d'eux portait encore les anciens codes d'unité, l'autre les nouveaux.

Alpha Jet de l'AJeTs Alpha Jet de l'AJeTs Alpha Jet de l'AJeTs avec les nouveauc codes

Sanicole proposait cette année encore quelques warbirds. Côté "français", deux MD Flamant, un MD 311, reconnaissable à son nez vitré, et un MD 312.

MD 311 Flamant MD 312 Flamant MD 312 Flamant

Un Nord 1101 Noralpha travesti en Messerschmitt les accompagnait. Ces trois machines appartiennent à l'Association Amicale des avions anciens d'Albert.

Nord 1101 Noralpha Nord 1101 Noralpha Nord 1101 Noralpha

Côté "américain", deux vétérans : Sally B, seul B-17 encore en état de vol sur le vieux continent, et un P-51 Mustang aux couleurs de l'appareil de Robin Olds, as de la deuxième guerre mondiale avec 12 victoires en combat aérien et commandant du célèbre 8th Tactical Fighter Wing "Wolf Pack" au Viet Nam avec lequel il remporta quatre autres victoires.

B-17 Sally B P-51D Mustang "Scat VII" B-17 "Sally B"
P-51D Mustang "Scat VII" P-51D Mustang "Scat VII" P-51D Mustang "Scat VII"

Hélices toujours, avec les Hardship Red qui évoluaient aujourd'hui quasiment dans leur jardin et les Cartouche Doré de l'Armée de l'Air sur trois TB30 Epsilon dont c'est le dernier meeting à l'étranger cette année.

Hardship Red Hardship Red Hardship Red
Cartouche Doré sur TB30 Epsilon Cartouche Doré sur TB30 Epsilon TB30 Epsilon

Le seul hélicoptère démo présent à Beauvechain était l'AH-64D de la KLu, aux accents bien orange comme il se doit. L'appareil appartient au 301 squadron de Gilze-Rijen.

AH-64D de la KLu AH-64D de la KLu AH-64D de la KLu

Mais c'est de rouge et de blanc qu'étaient drapés les invités d'honneur de ce 34e airshow de Sanicole : les Türk Yildizlari, ou Turkish Stars, et leurs rutilants NF-5A/B.

Turkish Stars Turkish Stars, en chair et en os Turkish Stars

Détail intéressant, certains des appareils étaient au standard 2000. La Turquie a fait moderniser 48 de ses F-5 pour en faire des lead-in fighter trainers pour ses pilotes appelés à voler sur F-16. Ces avions sont équipés d'une nouvelle avionique et disposent d'un head up display, du système HOTAS et d'un siège éjectable Martin Baker Mk16L.

Turkish Stars Turkish Stars, tout est ok Turkish Stars
Turkish Stars Turkish Stars Turkish Stars

Les Turkish Stars ont été créés en 1992 et sont la 7e patrouille acrobatique de l'histoire de la Force aérienne turque. Basés à Konya, ils présentent un programme à huit avions, programme que les amateurs ne pourront admirer qu'en Turquie en 2011, année qui célébrera les 100 ans de la Türk Hava Kuvvetleri.


Texte et photos : Vincent Pécriaux
Mise en page: Daniel De Wispelaere
Note: Reproduction interdite sans l'accord préalable écrit de leurs auteurs respectifs

Merci à IPR Comopsair et en particulier à l'adjudant Jo Vanden Broeck, notre guide du jour, pour sa disponibilité.