AMB
vendredi 24 novembre 2017

Revue de presse 2008

22/02//2008: La Défense commente l’article paru dans De Morgen sur les moteurs d’avion Airbus
26/02/2008: Exercice aérien international de guerre électronique
24/04/2008: Des B-Hunter pour le contrôle de la pollution en Mer du Nord
27/06/2008: Un hélicoptère de la Défense victime d’un accident aérien
03/07/2008: 2 NH-90 supplémentaires pour la Composante aérienne
04/07/2008: Complément d’information concernant l’accident d’un hélicoptère A109 survenu à Halleux
08/07/2008: Le Mirage V BA-03 échangé contre Un Mil Mi-2
09/07/2008: Des pilotes jordaniens à l'OCU de Kleine-Brogel
25/07/2008: Envoi de F-16 belges en Afghanistan dans le cadre de l’ISAF
29/07/2008: la fin du TLP à Florennes
10/08/2008: Des Marchetti à Cognac
23/08/2008: Le MT 34 au musée de Florennes
02/09/2008: Opération Guardian Falcon (OGF)

17 janvier 2008 - www.mil.be DG IPR - Bilan 2007 moins chargé pour les Sea King de Coxyde - L'année 2007 n'a pas été de tout repos pour nos hélicoptères Sea King de la 40e escadrille de Coxyde.

Même si le nombre d'interventions est en diminution par rapport à l'année 2006, les sauvetages restent nombreux en 2007 en Mer du Nord. Les équipages de recherche et de sauvetage (Search and Rescue, SAR) sont intervenus à 60 reprises, sauvant ainsi 27 personnes. Sept vols d'évacuation médicale sont aussi au tableau des opérations 2007. Cette diminution des interventions est due essentiellement à une activité réduite des pêcheurs en Mer du Nord et dans la Manche.


30 janvier 2008 - AMB - Décès du Colonel Aviateur e.r. Raymond “Cheval” Lallemant DFC & Bar -

Colonel Aviateur e.r. Raymond “Cheval” Lallemant DFC & Bar Né le 23 août 1919, Raymond Lallemant est élève-pilote lorsque la deuxième guerre mondiale éclate. Il passe en Grande-Bretagne via Gibraltar et rejoint les rangs de la RAF. En septembre 1941, il intègre le 609 squadron. Pilote d’essai en 1943, il retourne au combat en janvier 1944 au sein des 197 et 198 squadrons. En août, il retrouve le 609 squadron dont il prend la tête mais il est abattu un mois plus tard au-dessus d’Arnhem. Après six mois passés à l’hôpital, il est désigné pour commander le 349 (Belgian) squadron. Il termine la guerre avec cinq victoires confirmées, toutes remportées aux commandes d’un Hawker Typhoon.

En 1947, Raymond Lallemant devient chef de corps du 2e wing de chasseurs-bombardiers. Il assume cette fonction pendant cinq ans. En 1954, il rejoint le Bureau opérations du 69e Groupe. Un an plus tard, il est nommé OSN au 9e Wing de Bierset. Entre 1957 et 1960, il assure successivement le commandement de l’Ecole de Chasse, de la base de Brustem et du Groupement Instruction et Entraînement. Il termine sa carrière au Comité militaire de l’OTAN en octobre 1973.

Auteur de “Rendez-vous avec la chance” et d’autres ouvrages relatant sa vie de pilote de combat dans la RAF, narrateur passionné et intarissable, il participa à quelques unes des plus grandes batailles de l’histoire de la guerre aérienne en Europe mais il est aussi un des artisans de la renaissance des ailes belges d’après-guerre et de la construction de la Force Aérienne. C’est un Grand Monsieur qui nous quitte. Bon vol, Cheval. (AMB-VP)


01 février 2008 - www.mil.be DG IPR - Le 15e et ses 60 - Ce vendredi 1er février, le 15e wing de transport a 60 ans. Composée de deux escadrilles, le 15e wing est la seule unité de transport aérien de la Défense.

Sa flotte compte 11 C-130 Hercules (20e escadrille) pour le transport tactique. La 21e escadrille héberge quant à elle 2 Airbus A310-200, 1 Falcon 900, 2 Mystère 20 et 4 Embraer.

Basée à Melsbroek depuis 1950, cette unité de transport aérien a en effet été créée en 1948, quand elle s'appelait encore 169e wing de transport et liaison. La tête de Sioux et la devise « Tenacity » sont les symboles distinctifs du 15e wing. Ugh!


01 février 2008 - BELGA - Le 15ème wing de transport ne fêtera ses 60 ans que le 1er mai - Le 15ème wing de Melsbroek, la seule unité de transport aérien de l'armée belge, ne fêtera son 60ème anniversaire que le 1er mai prochain, a-t-on appris de source militaire. La véritable date de la création du 15ème wing, tout comme les autres principales unités de la composante aérienne (ex-Force aérienne) est le 1er mai, a précisé son état-major, à la suite d'une rectification opérée par un expert.

Le 1er février 1948 est quant à elle la date de la création de cette unité, baptisée jusqu'alors 169ème wing de transport et liaison, remonte en effet au 1er février 1948, sur l'aérodrome - aujourd'hui disparu -d'Evere. Il comptait alors deux escadrilles, les 366ème et 367ème escadrilles, rebaptisées à la même date 20ème et 21ème escadrilles, date à laquelle la Défense nationale avait annoncé, dans le cadre d'un grand plan de réorganisation, la renumérotation de toutes ses unités volantes, qui ne s'était concrétisée que trois mois plus tard. Le 160ème wing de Beauvechain avec les 349ème et 350ème squadrons étaient devenus le 1er wing avec les 349ème et 350ème escadrilles, le 161ème wing de Florennes (avec les 351ème et 352ème squadrons) avait été rebaptisé 2ème wing, composé des 1ère et 2ème escadrilles.

Le 169ème wing d'Evere - un aérodrome aujourd'hui disparu -, avec les 366ème et 367ème squadrons, s'était mué en 15ème wing, avec les 20ème et 21ème escadrilles, des appellations toujours en vigueur. C'est aussi le 1er février 1948 que l'emblème du Sioux fut attribué aux deux nouvelles escadrilles, avec la devise "Tenacity". Cet emblème du Sioux, ainsi que la devise, a été repris aux 9ème et 11ème escadrilles belges de Reconnaissance d'avant guerre (1935-1939).

La 20ème escadrille était alors composée de DC-3 (C-47) Dakota et la 21ème d'avions plus petits, de type Anson, Oxford et Dominie. C'est en 1950 que le wing déménage à Melsbroek, la partie militaire de l'aéroport de Bruxelles. Sa flotte est aujourd'hui composée de dix avions de transport tactique C-130H "Hercules" - et bientôt d'un onzième, acquis d'occasion en cours de remise à niveau - pour la 20ème escadrille. La 21ème dispose pour sa part de deux Airbus A310-200, d'un Falcon 900, de deux Mystère 20 et de quatre Embraer (deux ERJ-135 et deux ERJ-145 de respectivement 34 et 49 sièges). Aucune cérémonie n'est prévue pour cet anniversaire, mais le 15ème wing envisage sérieusement d'organiser une journée portes ouvertes le 14 septembre, a-t-on précisé de source militaire./.GGD/MJN


01 février 2008 - BELGA - La Belgique va accroître sa présence en Afghanistan avec des F-16 - Une semaine avant une réunion ministérielle de l'OTAN, la Belgique s'est engagée vendredi à renforcer sa présence militaire en Afghanistan au cours de l'année, en décidant notamment d'envoyer des renforts, dont quatre avions de combat F-16 à Kandahar (sud) à partir du 1er septembre, a indiqué le ministère de la Défense.

Le Conseil des ministres a ainsi décidé de prolonger plusieurs missions déjà en cours, comme la protection de l'aéroport international de Kaboul (KAIA) jusqu'au 31 décembre, la participation à une Equipe provinciale de Reconstruction ("Provincial Reconstruction Team", PRT) allemande à Kunduz, dans le nord, jusqu'au 31 décembre, et le commandement de KAIA jusqu'au 1er octobre, date de la reprise de la gestion de l'aéroport par la Hongrie.

Le gouvernement a également accepté la proposition du ministre de la Défense, Pieter De Crem, de poursuivre l'appui à ces activités par l'envoi de "contact teams" (chargés d'assurer l'entretien du matériel) et d'équipes de spécialistes du renseignement (BELINT, pour "Belgian Intelligence") ainsi que par la participation aux quartiers généraux internationaux qui commandent la force internationale d'assistance à la sécurité (ISAF), dirigée par l'OTAN.

Mais la Belgique va également envoyer quatre chasseurs-bombardiers F-16, qui seront mis en oeuvre par une centaine de personnes, "en coopération avec les Pays-Bas à partir du 1er septembre", a précisé M. De Crem. Ces avions seront basés à Kandahar, dans le sud de l'Afghanistan. Les Pays-Bas y sont présents depuis fin 2006 avec huit puis quatre F-16, mais ont demandé voici plusieurs mois un renfort belge au nom de la coopération belgo-néerlandaise.

L'armée belge va également dépêcher un renfort "temporaire", à partir du 1er avril, de deux sections (soit vingt hommes) pour épauler la compagnie de protection qui assure la sécurité de l'aéroport de Kaboul lors du déménagement des installations de l'ISAF du côté sud, de KAIA vers le nord.

Le gouvernement a enfin décidé d'envoyer une équipe d'une vingtaine d'instructeurs ("Operational Mentoring Liaison Team", OMLT en jargon de l'OTAN) chargés d'encadrer l'armée nationale afghane (ANA) "à partir du 1er octobre au plus tôt". Cette équipe sera basée dans la région de Kaboul ou de Kunduz, a précisé le ministère de la Défense.

Le coût de la présence militaire belge en Afghanistan en 2008 s'élèvera à environ 30 millions d'euros en tenant compte de ces nouveaux engagements (5,5 millions d'euros). Ces coûts seront supportés par le budget de la Défense. La Belgique a actuellement près de 400 militaires en Afghanistan alors que les effectifs de l'ISAF s'élève à quelque 42.000 hommes de 26 nationalités. L'Afghanistan et les besoins nécessaires à l'ISAF devraient dominer la réunion informelle des ministres de la Défense de l'OTAN, qui se retrouvent jeudi et vendredi prochains à Vilnius, la capitale lituanienne. L'Alliance atlantique réclame des renforts de 7.500 hommes pour assurer des missions de combat dans le sud. Séparément, les Etats-Unis dirigent l'opération internationale "Enduring Freedom" (OIF, "Liberté immuable", 20.000 soldats), chargée plus spécifiquement de la lutte contre le terrorisme./.GGD/ALB/BAJ


08 février 2008 - BELGA - OTAN: les alliés saluent les efforts accrus de la Belgique - Les pays de l'OTAN, et en particulier les Pays-Bas, ont exprimé vendredi leur satisfaction face à la décision du gouvernement belge de renforcer sa présence militaire en Afghanistan cette année, en envoyant notamment des avions de combat F-16, a indiqué le ministre belge de la Défense, Pieter De Crem. "J'ai communiqué la décision du gouvernement" aux autres ministres de la Défense de l'OTAN réunis à Vilnius, a-t-il affirmé à quelques journalistes en soulignant qu'elle avait été bien reçue. Le ministre néerlandais, Eimert van Middelkoop, s'est en particulier déclaré "content", a ajouté M. De Crem après s'être entretenu avec lui.

Le gouvernement Verhofstadt III a décidé vendredi dernier de dépêcher quatre chasseurs-bombardiers F-16, qui seront mis en oeuvre par une centaine de personnes, "en coopération avec les Pays-Bas" depuis l'aéroport de Kandahar (sud de l'Afghanistan) à partir du 1er septembre au profit de la force internationale d'assistance à la sécurité (ISAF), dirigée par l'OTAN.

La durée initiale de cette mission est de quatre mois, mais pourrrait être prolongée après évaluation, a souligné vendredi M. De Crem à Vilnius, confirmant que la Belgique avait répondu à une demande formulée voici plusieurs mois par l'OTAN et ses partenaires. "Nous prenons une plus grande part de responsabilités", a-t-il assuré, en parlant de "changement de politique" par rapport à celle menée par le gouvernement Verhofstadt II. Le Conseil des ministres a aussi décidé de prolonger plusieurs
missions déjà en cours, comme la protection de l'aéroport international de Kaboul (KAIA) jusqu'au 31 décembre, la participation à une Equipe provinciale de Reconstruction ("Provincial Reconstruction Team", PRT) allemande à Kunduz, dans le nord, jusqu'au 31 décembre, et le commandement de KAIA jusqu'au 1er octobre, date de la reprise de la gestion de l'aéroport par la Hongrie.

L'armée belge va également dépêcher un renfort "temporaire", à partir du 1er avril, de deux sections (soit vingt hommes) pour épauler la compagnie de protection à Kaboul lors du déménagement des installations de l'ISAF du côté sud de l'aéroport, vers le nord. Le gouvernement a enfin décidé d'envoyer une équipe d'une vingtaine d'instructeurs ("Operational Mentoring Liaison Team", OMLT en jargon de l'OTAN) chargée d'encadrer l'armée nationale afghane (ANA) "à partir du 1er octobre au plus tôt". Cette équipe sera basée dans la région de Kaboul ou de Kunduz.

Cela fait de la Belgique un "petit partenaire, mais loyal et solidaire" pour ses alliés, a souligné M. De Crem. Revenant sur la mission qui sera confiée aux F-16, il a toutefois récusé l'expression utilisée par la presse flamande, selon laquelle la Belgique "part en guerre" contre l'insurrection des talibans dans le sud de l'Afghanistan. "On travaille à ce que l'on fera, quelles seront les missions, les règles d'engagement (les circonstances dans lesquelles les militaires peuvent faire usage de leur armement, NDLR). Je prépare le dossier pour aller au gouvernement et au parlement", a-t-il dit. Il a également dénoncé l'"attitude hyprocrite" des socialistes (flamands, dans l'opposition), qui ont critiqué l'accroissement de l'engagement belge en Afghanistan, affirmant que la Belgique participera ainsi à une guerre offensive. "Nous sommes en Afghanistan depuis 2002 et la Belgique y a déjà envoyé des F-16 (de juillet 2005 à janvier 2006)", a rappelé le ministre, soulignant que les socialistes étaient au pouvoir lorsque des avions belges ont participé aux bombardements alliés sur le Kosovo, au printemps 1999. La Belgique a actuellement près de 400 militaires en Afghanistan alors que les effectifs de l'ISAF s'élèvent à quelque 42.000 hommes de 26 nationalités./.GGD/NBA


13 février 2008 - BELGA - De Crem partisan de l'achat rapide de nouveaux avions de transport - Le ministre de la Défense, Pieter De Crem, a exprimé mercredi l'intention d'acheter assez rapidement de nouveaux avions de transport pour remplacer les Airbus A310 vieillissants et victimes de pannes fréquentes.

Les deux Airbus du 15ème wing de transport aérien de Melsbroek sont actuellement "immobilisés au sol", a reconnu le ministre CD&V en commission de la défense de la Chambre, expliquant qu'ils étaient fréquemment victimes d'avaries, dues notamment aux réacteurs qui les équipent. Ils devraient toutefois reprendre leurs vols le 18 février, a indiqué M. De Crem (CD&V) en réponse à plusieurs questions de parlementaires. Il a ajouté qu'il avait demandé à ses services de voir s'il existait "des avions identiques" sur le marché, pouvant être acquis "rapidement".

Le ministre a toutefois souligné qu'il s'agirait d'un "gros achat imprévu" pour le budget de son département. M. De Crem a également annoncé son intention de passer des accords avec des forces aériennes étrangères ou des compagnies aériennes civiles afin de pallier des défaillances des avions de transport militaires.

Les deux Airbus A310-222 de la composante Air de l'armée connaissent depuis des mois de fréquentes avaries, principalement dues à leurs réacteurs, des General Electric JT9D-7R4E1. Leur entretien a été compliqué par la fermeture du dernier atelier qui se chargeait de la maintenance de ces réacteurs en Europe, contraignant à les envoyer à Singapour, a expliqué M. De Crem.
Une solution temporaire a été trouvée en louant un réacteur, a-t-il ajouté. La dernière panne en date a frappé l'Airbus A310 immatriculé CA-01, sur lequel un problème de moteur a été constaté dimanche, lors d'une inspection avant un vol de Melsbroek pour Beyrouth, où il devait acheminer une partie du nouveau contingent belge de la Force intérimaire des Nations Unies au Liban (FINUL) déployé dans le sud du pays et ramener les membres du détachement BELUFIL-3, présents sur place depuis quatre mois.

Le ministère de la Défense a été contraint d'engager trois autres appareils - deux C-130 "Hercules" et un Embraer de moindre capacité (respectivement 70 et une quarantaine de sièges) - pour pallier cette indisponibilité. Le second Airbus, le CA-02, est pour sa part immobilisé depuis des mois à Melsbroek, seule sa dérive émergeant de son hangar, lui aussi victime d'un problème de moteur, selon un spécialiste qui a requis l'anonymat.

Les deux Airbus A310-222 du 15ème wing de transport aérien, âgés de 23 ans, ont été rachetés en 1997 et 1998 à la compagnie Singapore Airlines. Ils comptent respectivement 35.097 et 35.539 heures de vol. Le CA-01 a récemment défrayé la chronique à plusieurs reprises en tombant en panne lors de missions à l'étranger.

Le 24 janvier dernier, il avait été victime d'une avarie à Cracovie (sud-ouest de la Pologne), avec à son bord le ministre de la Défense, Pieter De Crem, une centaine de jeunes et une demi-douzaine de parlementaires. Cette panne était la énième d'une longue série ayant frappé l'Airbus CA-01, déjà victime - entre autres - d'un décrochage de compresseur le 7 mai 2002, avec à son bord le Premier ministre Guy Verhofstadt et d'une double crevaison à Lubumbashi (République démocratique du Congo) en
octobre dernier.

Interrogé le mois dernier en commission de la Chambre sur la disponibilité des avions du 15ème wing de la composante aérienne de l'armée, M. De Crem (CD&V), avait indiqué que la disponibilité des deux Airbus n'atteignait que 52%. Celle des appareils de transport tactique C-130 "Hercules", âgés de 35 ans, était de 45%, "en hausse". Quant aux Embraer, plus récents et livrés en 2001-2002, leur disponibilité était de 88%, selon le nouveau ministre de la Défense. ./.GGD/(BPE)


21 février 2008 - www.mil.be DG IPR - Huit pilotes décrochent leurs ailes - Ce jeudi 21 février 2008, huit nouveaux élèves-pilotes reçoivent leurs ailes au cours d'une cérémonie militaire organisée sur la base de Beauvechain. Le lieutenant-général aviateur Gérard Van Caelenberge, commandant de la Composante air, leur remettra le précieux brevet.

Depuis 2004, la formation des candidats pilotes belges se déroule en collaboration avec l'Armée de l'Air et l'Aviation Légère de l'Armée de Terre françaises.

Quatre de ces pilotes ont suivi une formation avancée de vol sur Alpha-Jet à Tours et seront, ultérieurement, formés comme pilote de chasse à Cazaux. Trois autres ont suivi la formation de pilote de transport à Avord et le dernier a été formé comme pilote d'hélicoptère à Dax.

Six d'entre eux ont, préalablement à leur engagement, été membres de l'A.S.B.L. royale "Les Cadets de l'Air de Belgique" au sein de laquelle ils avaient pu décrocher un premier brevet de pilote de planeur. Pour ces huit jeunes pilotes, c'est le début d'une longue histoire.


21 février 2008 - AMB (VP/DDW) - Transfert de traditions - Lors de la cérémonie de remise des ailes du 21 février 2008, l'emblème de la Cocotte rouge, dont furent successivement détenteurs la 7e escadrille de chasse de jour du 7e Wing de Chièvre (1951-1963), puis de la 7e escadrille basée à Brustem (1971-1996) et à Beauvechain (1996-2001) et enfin le Centre de Formation et d'Evaluation (2001-2008), a été officiellement transmis au Détachement belge de l'Ecole de Chasse de Tours. Ce transfert a pour effet que la Cocotte verte, attribuée à la 9e escadrille de chasse de jour du 7e Wing (1952-1957), au Centre de perfectionnement (1971-1984) et au Wing Instruction et Entraînement (1984-1985) de Brustem ainsi qu'au Centre de Formation et d'Evaluation de Beauvechain (2000-2001) sera restituée au CFE. La cocotte est l'un des insignes de tradition les plus anciens de l'aviation militaire belge puisqu'elle apparaît dès la fin de la première guerre mondiale.


22 février 2008 - www.mil.be DG IPR - La Défense commente l’article paru dans De Morgen sur les moteurs d’avion Airbus - Le journal "De Morgen" a publié ce matin un article qui indiquait que le ministre de la Défense, Pieter De Crem, avait donné mission de procéder au leasing d’un moteur, pour un Airbus A-310 de la Défense.

La Défense aurait non seulement commandé un mauvais type de moteur, mais les coûts de location de ce moteur atteindraient la somme d’un million d’euros pour quatorze jours. Cette information n’est pas correcte.

Depuis quelques temps, la Défense fait appel au fournisseur Pratt & Whitney Singapore pour la maintenance de ses moteurs d’Airbus. Dans le passé, ces travaux d’entretien étaient effectués par Volvo Suède, mais ce contrat a pris fin.

La réparation et le test de deux moteurs de la Défense envoyés l’an dernier à Singapour, ont pris du retard. En conséquence, le département de la Défense a décidé fin 2007 de louer un moteur en leasing pour une courte période (environ quatre mois) afin de pouvoir disposer d’au moins un de ses deux Airbus.

Après des recherches, un moteur approprié a été trouvé sur le marché américain et a pu être loué à partir du 14 février 2008.

Le moteur loué était initialement prévu pour équiper le CA-02. Cependant, compte tenu du récent "birdstrike" du CA-01, il a été décidé de donner la priorité à cet appareil. C’est pourquoi le moteur loué a été monté sur le CA-01 qui devrait être opérationnel dans le courant de la semaine prochaine (à l’issue de sa phase de test).

Dans l’article précité du journal "De Morgen", il était également fait mention d’une erreur dans le type de modèle commandé. Les moteurs d’avion d’un même type peuvent en effet avoir plusieurs dénominations ou numérotations, mais cela ne signifie pas qu’ils sont incompatibles.
En ce qui concerne le moteur loué, Pratt & Whitney a confirmé qu’il était bien compatible avec les moteurs utilisés par la Défense. (Pour citer les propos de Pratt & Whitney : "The engine Model JT9D 7R4E1 500 is fully interchangeable with the JT9D 7R4E1 600")

En tenant compte des vols planifiés, le coût de la location de ce moteur a été estimé par la Défense à 160.000 Euro pour la durée totale du contrat. En comparaison, le coût d’un nouveau moteur s’élèverait à 4.785.000 US Dollar. L’échéance de ce contrat de location est prévue le 30 avril 2008, mais il pourrait prendre fin plus tôt (sans coût supplémentaire). La décision sera prise en fonction du retour des autres moteurs actuellement à Singapour.


26 février 2008 - www.mil.be DG IPR - Exercice aérien international de guerre électronique - Le jeudi 28 février, la Défense organise une journée de presse à l’occasion de l’exercice "Electronic Warfare Block Training 08-1”. Cet exercice aérien international qui a débuté le 18 février et se clôturera le 29 février 08, se déroule dans les régions de Bertrix et de Marche-en-Famenne.

Durant cette journée, F-16, A-109 et C-130 effectueront des vols à basse altitude afin de s’exercer à voler en dessous de la couverture radar des systèmes ennemis. Sur le terrain, seront également déployées différentes unités de combat et de lutte anti-aérienne, belges et étrangères.


24 avril 2008 - www.mil.be DG IPR - Des B-Hunter pour le contrôle de la pollution en Mer du Nord - Ce vendredi 25 avril 2008, sur la Base aérienne de Coxyde, le Premier ministre, Monsieur Yves Leterme, et le Ministre de la Défense, Monsieur Pieter De Crem, signeront devant diverses autorités militaires et civiles un protocole d’accord entre la Défense et le Service Public Fédéral Santé publique, Sécurité de la Chaîne alimentaire et Environnement concernant la mise en œuvre des "Unmanned Aerial Vehicles" (UAV = drones pilotés à distance) dans le cadre de la surveillance et de la lutte contre les pollutions marines.

Les drones de la Défense, de type B-Hunter, sont capables d’effectuer des vols de reconnaissance de longue durée au cours desquels, ils peuvent effectuer, de façon discrète, des photos et des enregistrements (films) au-dessus des vastes étendues de la Mer du Nord.

La 80ème escadrille d’Elsenborn a déjà acquis une solide connaissance et expérience en la matière lors de missions pour la police et d’autres autorités civiles. Pour les missions envisagées dans le cadre de ce protocole, les B-Hunter opéreront à partir de la Base aérienne de Coxyde.


27 juin 2008 - www.mil.be DG IPR - Un hélicoptère de la Défense victime d’un accident aérien - Ce vendredi 27 juin 08, à 10.15 Hr, un hélicoptère de la Défense de type A 109 a été victime d’un accident aérien dans les environs de la commune de Halleux (5 Km à l’ouest de La Roche - Province du Luxembourg).

Cet hélicoptère, en configuration médicale, était en mission d’appui pour le compte de la MESA (Marche Européenne du Souvenir et de l’Amitié). Les quatre personnes qui se trouvaient à son bord, à savoir : un pilote, un co-pilote, un médecin, ainsi qu’un ambulancier, ont été blessées. Il n’y pas de dégâts collatéraux.

Les services d’urgence dépêchés sur place ont directement emmené les 2 blessés graves par hélicoptère, vers le CHU de Liège et les 2 blessés légers par ambulance, vers l’hôpital de Marche. Le nécessaire est fait pour prévenir les familles.

Il est trop tôt pour se prononcer sur les causes exactes de la nature de l’accident, les experts militaires et la Police Fédérale sont également sur place pour mener leur enquête.


03 juillet 2008 - AMB/DDW/VP - 2 NH-90 supplémentaires pour la Composante aérienne - Le ministre de la défense Pieter De Crem (CD&V) a confirmé l'option d'achat de 2 NHIndustries NH-90 supplémentaires, portant ainsi le nombre d'appareils commandés à 10. Les NH-90 remplaceront en premier lieu les vénérables Sea King de la 40e escadrille SAR de Coxyde.


04 juillet 2008 - www.mil.be DG IPR - Complément d’information concernant l’accident d’un hélicoptère A109 survenu à Halleux, le vendredi 27 juin 2008 - Le médecin et l’ambulancier qui se trouvaient à bord de l’appareil ont quitté l’hôpital, mais devront encore être suivis pendant un certain temps de manière ambulatoire. Le pilote et le commandant de bord sont encore hospitalisés, mais leur état de santé évolue favorablement.

Dans l’état actuel de l’enquête tout indique que l’accident est dû à la rupture de roulements à billes dans le système de réglage du rotor arrière. Ceci a eu comme conséquence que l’hélicoptère a commencé à tourner autour de son axe vertical et est devenu incontrôlable par l’équipage.

L’enquête technique se poursuit pour déterminer tous les facteurs liés à cet accident. Tout indique qu’il s’agit d’un cas isolé. Par mesure de précaution l’ensemble des hélicoptères A109 est cependant inspecté, afin de vérifier le bon fonctionnement du système et de garantir une reprise des vols en toute sécurité. Actuellement quelque cinq hélicoptères ont déjà pu être remis en vol. Les autres appareils suivront au pro rata de 3 à 4 par jour.


25 juillet 2008 - www.mil.be DG IPR - Envoi de F-16 belges en Afghanistan dans le cadre de l’ISAF - Le Conseil des ministres de ce 25 juillet 2008 a définitivement approuvé l’envoi de QUATRE F-16 en Afghanistan dans le cadre de l’ISAF (International Security Assistance Force).

Le Conseil des ministres du 1er février 2008 avait déjà donné son accord de principe sur l’envoi de QUATRE chasseurs F-16 et d’un détachement de 100 personnes en coopération avec les Pays-Bas.

La présence d’avions de combat est nécessaire, afin de garantir, lorsque la situation le requiert, un appui aérien aux troupes de l’ISAF.

Cette contribution supplémentaire de la Belgique aux opérations de l’ISAF, permettra à notre pays au travers d’une participation plus active de s’inscrire dans une logique de « burden and risk sharing » vis-à-vis de ses partenaires de l’OTAN.

Le déploiement se fera en 2 temps :
a) La première phase de mise en place du détachement vise à aménager les surfaces et les installations nécessaires à l’exécution des missions des F-16 belges. Pour la réalisation de ces travaux, un détachement de Génie de construction constitué de quelque 55 personnes devra être mis en place début août 2008.
b) La deuxième phase vise à déployer le détachement opérationnel d'une centaine de personnes ainsi que les F-16 afin que les avions puissent commencer à remplir leurs missions. Ce détachement sera opérationnel début septembre 2008 pour une période de six mois, renouvelable sur décision du Conseil des ministres.

Les coûts liés à cette opération sont estimés pour 2008 à 14,31 millions d’euros brut.

Les règles d’engagement et les restrictions imposées par la Belgique permettront aux pilotes belges d’effectuer des missions strictement dans le cadre des opérations de l’ISAF et de prêter main forte aux troupes alliées à l'OTAN, lorsque celles-ci se trouvent en situation d’urgence.


08 juillet 2008 - AMB/DDW/VP - Le Mirage V BA-03 échangé contre Un Mil Mi-2 - Le Mirage V BA-03 qui était disposé à l'entrée de l'aérodrome de Temploux, en compagnie d'un F-84F et d'un RF-84F, a été échangé contre un hélicoptère Mil Mi-2 du Musée de l'aviation polonaise - "Muzeum Lotnictwa Polskiego" - de Cracovie. L'appareil a été démonté et convoyé par la route jusqu'au musée. Quant au Mil Mi-2, il devrait bientôt arriver au Musée Royal de l'Armée à Bruxelles. Le RF-84F et le F-84F de Temploux pourraient eux aussi être échangés prochainement.


09 juillet 2008 - AMB/DDW/VP - Des pilotes jordaniens à l'OCU de Kleine-Brogel - Depuis le 23 juin, plusieurs pilotes jordaniens ont entamé leur conversion sur F-16 à l'OCU (Operational Conversion Unit) de Kleine-Brogel. Seize F-16AM/BM (portés au standard M2) ont été vendus l'année dernière par le gouvernement belge à la Jordanie pour une valeur de 70 millions d'euros. Stockés à Weelde, les avions ont étés remis en état de vol à Florennes et à Kleine-Brogel. Des techniciens jordaniens sont à l'Ecole royale technique de Saffraanberg pour y suivre une formation en avionique spécifique pour les nouveaux appareils.


29 juillet 2008 – AMB/DDW/VP – la fin du TLP à Florennes – L'espace congestionné au-dessus de la Belgique, les restrictions en termes de vol de nuit et les conditions météorologiques auront finalement eu raison du Tactical Leadership Program (TLP). Stationné depuis 1989 sur la base de Florennes, il sera transféré à la mi-2009 sur la base d'Albacete en Espagne.


10 août 2008 – AMB/DDW/VP – Des Marchetti à Cognac – Du 10 septembre au 2 octobre 2008, la 5e escadrille du 1 Wing de Beauvechain déploiera 9 SF-260M Marchetti sur la base 709 de Cognac dans le sud de la France où 12 élèves pilotes de la promotion Pil 2007 effectueront leur premier vol.


23 août 2008 – AMB/DDW/VP - Le MT 34 au musée de Florennes - Le CM 170 Fouga Magister MT 34 a pris place au "Memorial Spitfire" de la base de Florennes, aux côtés des principaux autres appareils qui ont opéré sur cette base depuis sa création.


02 septembre 2008 – AMB/VP/DDW - Opération Guardian Falcon (OGF) - Les 4 F-16 qui ont décollé de Florennes le 1er septembre sont arrivés à Kandahar, dans le sud de l'Afghanistan. Leur mise en œuvre est assurée par une centaine de militaires et ils devraient effectuer leurs premiers vols opérationnels dès le 15 septembre. Si les pilotes belges réaliseront essentiellement des missions de surveillance et de dissuasion, ils pourront, le cas échéant, fournir un appui feu aux troupes au sol de l'ISAF. Le déploiement est prévu pour une durée de six mois susceptible d'être prolongée.


10 septembre 2008 - AMB/VP/DDW - Départ des premiers F-16 jordaniens - Quatre des 14 F-16 ex-belges acquis par la Royal Jordanian Air Force ont quitté Kleine-Brogel. Revêtus de marquages jordaniens et équipés chacun de trois réservoirs externes, les quatre appareils - 138 (ex FB-04), 139 (ex FB-08), 140 (ex FA-58) et 142 (ex FA-61) - ont fait escale à Aviano et à Souda Bay avant de gagner Muwaffaq Salti Air Base. Cette base située dans le nord de la Jordanie accueille déjà des F-16 A/B ADF issus d'un marché précédent dont certains devraient être portés également au standard MLU. - Photos: (c) V. Pirard -

vpirard_2008_f16_jordan_02_small.jpg
vpirard_2008_f16bm_jordan_01_small.jpg
vpirard_2008_f16_jordan_03_small.jpg

 


26 septembre 2008 - www.mil.be DG IPR - Six nouveaux pilotes de la Composante Air et 74 Cadets de l’Air reçoivent leurs ailes - Le dimanche 28 septembre 2008, le Lieutenant-Général Aviateur en retraite Guido Vanhecke, président de l’Association Royale « Les Cadets de l’Air de Belgique », accompagné du Lieutenant-Général Aviateur Jean-Paul Buyse, sous-chef d’Etat-Major Opérations et Entraînement, remettront à la base de Beauvechain, le brevet de pilote de planeur à 74 cadets de l’air. Le brevet est symbolisé par des ailes que les jeunes cadets porteront sur leur uniforme.

Le lundi 29 septembre 2008, six nouveaux pilotes militaires recevront leurs ailes à la base de Beauvechain. Trois ont suivi une formation sur Jet, deux ont suivi une formation pilote d’avion de transport et un a été formé comme pilote d’hélicoptère.

C’est la première fois qu’ils recevront le nouveau modèle de ces ailes, le « Joint Wing ». Ils seront épinglés par le Lieutenant-Général Aviateur Gerard Van Caelenberge, commandant de la Composante Air. A noter que cinq élèves sur les six sont passés par les Cadets de l’Air.


27 septembre 2008 - AMB/DDW/VP - Un Hunter de retour à Chièvres - C’est avec quelques heures de retard sur l’horaire prévu que le chasseur est arrivé le 22 septembre sur le rond-point « La Chasse Royale », le long de la nationale 56. L’appareil, un Hunter F.6 (IF-65), a été restauré à Beauvechain par le 1 Wing Historical Centre. Il arbore le code 7J-B porté par l’avion du capitaine aviateur « Bob » Corbeel, CO de la 7e escadrille du 7e Wing de Chasse entre décembre 1956 et février 1959. C’est une équipe logistique du 1 Wing, seule unité de la Composante Air à disposer du matériel nécessaire, qui s’est chargée du transport et de la mise en place de l’avion sur son socle, en collaboration avec les services communaux de la localité.

L’inauguration officielle du monument a débuté à 11 heures, en présence des autorités communales et du colonel Corbeel. L'absence des ministres Demotte et Daerden, retenus par d'autres obligations dans le cadre des festivités de la Communauté française, a été fort agréablement compensée par la présence de Miss Chièvres et de ses dauphines.

ddw_2008_hunter_chievres_01_small.jpg
ddw_2008_hunter_chievres_02_small.jpg
ddw_2008_hunter_chievres_04_small.jpg

06 novembre 2008 - www.mil.be DG IPR - Le 15e wing teste le Self Protection System (SPS) du C-130 -

2008_mil_c130_flares_small.jpgLe 5 novembre, un C-130 du 15 Wing de Melsbroek a survolé le polygone de tir de Lombardsijde afin d'évaluer le nouveau système de protection et de confirmer le fonctionnement correct des nouveaux leurres infrarouges (flares) que la Défense devrait acquérir prochainement.

En brulant, ces « flares », rayonnent une énergie infrarouge susceptible d'attirer les missiles équipés de têtes infrarouges, qui de ce fait ne prennent plus l'avion comme cible. Ce type de missile représente la plus forte menace pour nos avions dans les zones opérationnelles, il est donc indispensable d'actualiser les systèmes de protection.


04 décembre 2008 - AMB/VP/DDW - Dernier vol de Paul Rorive -

rorive_2009_small.jpgLe lieutenant-colonel Paul Rorive a effectué ce 4 décembre son dernier vol sur Siai Marchetti. Entré à la Force Aérienne en 1977, il commença sa carrière sur avion d’arme à la 1ère escadrille de Bierset, sur Mirage V. Il fut ensuite désigné une première fois CO de la 7e escadrille sur Alpha het avant de devenir instructeur sur T-37 à l’ENJJPT, à Wichita Falls (Texas). Revenu en Belgique, il devint instructeur sur Marchetti tout en assumant à nouveau le commandement de la 7e escadrille sur Fouga Magister, avion dont il fut de 2002 à 2007 le présentateur solo. Avec quelque 7000 heures de vol à son actif, Paul Rorive ne lachera toutefois pas le stick puisqu’il continuera à voler sur Piper L-21 au profit des Cadets de l’Air.


05 décembre 2008 - www.mil.be DG IPR - Dernière démo en F-16 pour “Mickey” - C'est sous les yeux admiratifs de sa famille que ce 3 décembre le Commandant Aviateur Michaël Artiges dit Mickey, a effectué son dernier vol de démonstration en F-16 sur la base aérienne de Florennes.

Depuis maintenant trois années, il représentait la composante air et la Défense lors de meeting et show aériens en Belgique et à travers toute l'Europe.

Enchainant looping, tonneaux, chandelles, ces démonstrations permettaient de mettre en avant le professionnalisme des militaires belges et le travail de toute une équipe. Si une page se tourne aujourd'hui pour lui, Mickey est très content d'être à nouveau au service de son escadrille à plein temps.

Présent lui aussi, son successeur Michel Beulen Mitch a déjà repris la relève durant le vol. Ce pilote de la 349e escadrille de Kleine-Brogel se dit très fier et honoré de pouvoir reprendre cette fonction particulière de Solo Display et de pouvoir représenter son pays.


17 décembre 2008 - AMB/VP/DDW - Un Sea King au Musée de l'Air - Ce n'est pas sur une plage et fouetté par les embruns mais bien sur les pavés humides de l'esplanade du Cinquantenaire à Bruxelles que le RS01 s'est posé à l'issue de son dernier vol. Cet ultime voyage clôture une carrière bien remplie comme en témoigne un palmarès éloquent : 10 583 heures de vol et 523 interventions. Avec cet appareil, les collections du musée s'enrichissent d'une très belle pièce qui y rejoint ses prédécesseurs, le Sycamore et le Sirkorsky S-58. Bien que déjà visible pour le public dans le grand hall, il devra être conditionné en vue de sa conservation (il sera notamment vidangé du carburant et des liquides hydrauliques qu'il contient). Le processus complet pourrait prendre quelques semaines.

Une nouvelle page de l'histoire des Sea King belges se tourne mais le chapitre final ne devrait être écrit, sauf retard, qu'en 2011 avec l'arrivée des premiers NH-90.

vp_2008_rs01_musee_01_small.jpg
vp_2008_rs01_musee_02_small.jpg

Sources: www.mil.be DG IPR - AMB (VP/DDW) - Belga (GGD) - Belga/GGD/NBA -
Photos: Vincent Pécriaux - V. Pirard - Daniel De Wispelaere