AMB
vendredi 23 juin 2017

Flight universitaire

A la fin des années 1940, la Force Aérienne décide d’organiser en coopération avec l’ANCUPA (Association Nationale des Cercles Universitaires de Propagande Aéronautique) un Flight universitaire dont le but est, à terme, de venir renforcer les rangs du personnel navigant de réserve.

SV4b
T-6 Harvard
T-6 Harvard

Pour pouvoir intégrer ce Flight, les étudiants doivent être à moins de deux ans de la fin de leurs études universitaires. Ils reçoivent une première formation d’un mois à Coxyde. Cette formation, qui a lieu pendant les vacances d’été, est suivie d’une période d’écolage à l’Ecole de Pilotage Elémentaire installée à Schaffen, jusqu’en 1950, puis à Gossoncourt. Les élèves-pilotes ont un statut de civil et viennent y suivre les cours théoriques et pratiques pendant les week-ends et les vacances. A la fin de leurs études, ils effectuent leur service militaire comme pilote C.O.R. (candidat officier de réserve) à l’Ecole de Pilotage Avancé de Brustem où ils volent environ 110 heures sur Harvard et 40 heures sur avion d’arme. Ils terminent leur formation par un séjour de trois mois à l’Ecole de Chasse pour y apprendre les tactiques de combat avant d’être affectés à une unité de chasse opérationnelle.

C’est en juillet 1949 que la première promotion du Flight universitaire entame son écolage à Schaffen. Ses membres sont intégrés à la 114ème promotion et son brevetés deux ans plus tard. A partir de 1952, une possibilité est offerte à quelques pilotes C.O.R. de partir s’entraîner aux Etats-Unis.

Malgré l’enthousiasme manifeste du début, le succès de cette initiative restera pour diverses raisons assez mitigé. Elle aura en tous les cas permis à quelques dizaines de jeunes miliciens, répartis en sept promotions, de vivre une expérience hors du commun aux commandes d’avions de chasse devenus aujourd’hui légendaires.


Texte : Vincent Pécriaux
Photos : via Y. P.
Source : L’escadrille auxiliaire et le Flight universitaire, Col. Avi. e.r. Pierre-Paul Struye
Note: Reproduction interdite sans l'accord préalable écrit de leurs auteurs respectifs