AMB
mercredi 23 août 2017

Opération "Allied Force"

force_alliee_titre.jpg

Mardi 23 mars 1999

Kosovo, l'OTAN en actionPeu avant 23h, Javier Solana, le secrétaire général de l’OTAN a donné l’ordre aux forces aériennes de l’alliance atlantique de mener des frappes aériennes contre la Yougoslavie. Quelques heures plus tôt, l'émissaire américain Richard Holbrooke,était revenu, une fois de plus, bredouille de Belgrade, la capitale de la Yougoslavie. En cause, les multiples refus du président yougoslave, Slobodan Milosevic, de signer un cessez-le-feu et la mise en place d’une force internationale sous commandement de l’OTAN. Dés la fin de la dernière rencontre, entre les deux hommes, Les capitales occidentales, alliées de l'OTAN ont répété leur détermination à intervenir pour mettre fin aux agissements du président Milosevic qui a repris ses offensives dans la province indépendantiste du Kosovo depuis le week-end dernier et le départ des 1.400 vérificateurs de l'équipe de l'OSCE. Dans ces conditions, l’affrontement était devenu inévitable.

Mercredi 24 mars 1999

Photo: La Nouvelle gazetteL'OTAN a lancé peu après 20h, les premiers raids aériens contre des cibles militaires en yougoslavie, sous le nom de code de "Force Alliée". Des missiles de croisières ont également été tirés depuis des navires de guerre situés dans l'Adriatique et par 6 bombardiers B-52 partis de la base de Fairford en Grande-Bretagne. Deux bombardiers B-2 ont également prit part aux combats ainsi que des avions furtifs F-117. Au moins une vingtaines de cibles, principalement des sites radar, les batteries de missiles sol-air, les centres de télécommunications, les bases aériennes ont été visées par les forces alliées. Des explosions ont été signalées aux quatres coins du pays. La première vague était composée d'avions provenant de huit pays de l'OTAN;Les Etats-Unis (B-52, B-2, F-117, F-15E, F-16C/D, F/A-18), le Canada (F/A-18), La Grande-Bretagne (Tornado), la France (Mirage 2000), l'Espagne (EF/A-18), l'Italie (Tornado), l'Allemagne (4 tornados), dont c'était le premier engagement militaire depuis la fin de la 2ème guerre mondiale et la Hollande (F-16A MLU). Trois avions Mig 29 serbes auraient été abattus par les alliés (2 par des F-15 américains et 1 par un F-16 MLU hollandais). Tous les avions engagés sont rentrés intacts à leurs bases. Les pilotes belges n'ont pas participé à la première vague, car les F-16A ne sont pas équipés pour des attaques nocturnes mais ils seront engagés, de jour et dans un premier temps à des missions de défense aérienne. Il est prévu que les 10 F-16A basés à Amendola, dans le sud de l'Italie, soient relevés par des F-16A MLU du 349 sqn à la mi-avril, lorsque l' évaluation opérationnelle (OPEVAL) du sqn sera terminée.

Jeudi 25 mars 1999

Photo: La Nouvelle gazetteDans la matinée, les F-16 belges et hollandais ont effectué leurs premières missions de guerre au dessus de la Yougoslavie. (Pour mémoire, les deux forces aériennes coopèrent depuis deux ans dans la cadre de la DATF). Les pilotes belges ont pour tâches de protéger les avions d'attaques de l'alliance atlantique et de contrer l'aviation serbe, si elle tente d'intervenir contre les troupes OTAN stationnées en Macédoine et en Bosnie, les deux pays voisins. Les avions, qui proviennent du 2ème WTac et du 10ème WTAC, sont armés de missiles AIM-9M sidewinder et d'un pod de brouillage AN/ALQ-131. Lorsque la première phase de bombardement sera achevée (qui consiste à détruire les moyens de télécommunications, les batteries de missiles sol-air, les radars, etc.), a précisé l'état-major de la FaéB, les F-16 participeront à la phase deux, et auront pour tâche, la destruction au sol des unités serbes. Les raids aériens se sont poursuivis toute la journée et toute la nuit, atteignant 80% des cibles désignées par l'OTAN. Les serbes déclarent avoir abattu plusieurs avions et missiles de croisière alliés, mais cette information a été démentie par le porte-parole de l'alliance.

Vendredi 26 mars1999

F-16 à AmendolaLes frappes aériennes se sont poursuivies toute la journée. Dans la soirée, deux Mig 29A Fulcrum yougoslaves ont été abattus en Bosnie. Les pilotes qui tentaient de bombarder les troupes de la S.F.O.R., basés en Bosnie, auraient été capturés mais cette information a été aussitôt démentie par la Serbie. Le Deployable Air Task Force (DATF) belgo-néerlandais participe à des missions de défense aérienne dans cette opération. La défense aérienne a comme but de garantir la liberté d'agir pour d'autres missions de nos alliés. Ce 26 mars dix F-16 belges et seize F-16 néerlandais ont effectué 28 vols dans ce cadre. D'autres missions semblables sont prévues pour le 27 mars 1999. Les F-16 emportent généralement 4 missiles AIM-9M sidewinders, 2 bidons, 1 pod de brouillage AN/ALQ-131, et parfois 2 bombes Mk 84. Sur cette photo, on peut voir les nouveaux marquages des F-16: BL pour ceux du 10ème WTac de Kleine-Brogel et FS pour les avions du 2ème WTac de Florennes, dont l' insigne de dérive (celui du wing) représente la hure d'un sanglier (des Ardennes, of course) dans un cor de chasse, sur une bande de couleur grise. Les insignes des squadrons ont disparu, contrairement aux avions de KB ou c'est l'insigne du squadron qui est représenté.(Photo:sid)

Samedi 27 et Dimanche 28 mars 1999

F-16A + Mk 84 (photo: sid)
Départ en mission - Photo: SID

Durant le week-end, les avions de l'alliance ont effectué plus de 260 sorties, frappant 17 cibles, dont 11 dans la périphérie de Belgrade. Ces raids visaient des centres de commandement, le système de défense aérienne et aussi le Q.G. des forces spéciales chargées de la répression au Kosovo. Un F-117A a été abattu au dessus de la Yougoslavie, l'épave a été montrée à la TV Yougoslave. Le pilote a été récupéré sain et sauf par le SAR américain. La deuxième phase a débuté et a pour but l'affaiblissement des troupes terrestres Serbes au KOSOVO et de restreindre leur liberté de mouvement. En fournissant une défense aérienne de qualité la Deployable Air Task Force (DATF) belgo-néerlandaise garantit la liberté d'agir aux moyens offensifs de nos partenaires de l'OTAN. Le 27 mars dix F-16 belges et seize F-16 néerlandais ont effectué 24 vols dans ce cadre et le 28 mars 1999, une force équivalente a effectué avec succès 26 autres missions. Depuis le début de l'opération "Allied Force" jusqu'au 28 mars, 104 missions de dissuasion ont été effectuées avec succès par la DATF. Des missions similaires sont prévues pour le 29 mars 1999.

Du lundi 29 mars au mardi 06 avril 1999

Les Etats-Unis ont renforcé leurs moyens aériens par l'envoi d'avions supplémentaires, principalement des A-10, B-52, B-1B et F-117A et également deux bataillons d'hélicoptères (20) AH-64 Apache destinés à la destruction des blindés serbes. Un second porte-avions (le théodore Roosevelt) a aussi été envoyé dans l'Adriatique. La Grande-Bretagne a également envoyé des avions Tornados et Harrier en renfort. La phase II a été autorisée et les missions sont maintenant consacrées à la destruction d'objectifs tels que ponts, centrales électriques, mines, raffinerie, dépots de carburant, voie de chemin de fer, troupes, blindés, etc.

Belges et Néerlandais coopèrent dans le cadre de la DATF (Photos : SID)
Belges et Néerlandais coopèrent dans le cadre de la DATF (Photos : SID)

Belges et Néerlandais coopèrent dans le cadre de la DATF (Photos : SID)

Dans le cadre de la mission "Force alliée", la "Deployable Air Task Force" belgo-néerlandaise (DATF) a déjà exécuté au 06 avril, 358 sorties. Les missions prévues comportent aussi bien des sorties de défense aérienne que d'attaque contre des objectifs au sol. Néamoins, la persistance des mauvaises conditions météorologiques limite fortement les possibilités d'exécuter ces dernières. Les F-16A belges sont maintenant équipés de missiles AMRAAM pour les missions de défense aérienne et de missiles AGM-65G pour les missions d'attaques au sol. Dans le courant de la semaine, et pour la première fois, trois F-16 belges du type MLU (Midlife Update) offrant des capacités opérationnelles accrues vont relever des avions opérant à partir d'AMENDOLA.

F-16A du 31ème sqn avec les nouveaux marquages, armé de missiles AGM-65G (station 3), AIM-9M sidewinder (station 2) et AIM-120B AMRAAM (station 1).
Le FA-72 armé de 4 AIM-9M et un pod AN/ALQ-131

L'épuration ethnique continue au Kosovo, environ 420.000 personnes ont fui la province. De nombreux témoignages font état de massacre de civils et de villages incendiés. Le porte-parole de l'OTAN a déclaré avoir des preuves sur ces massacres et a porté les faits devant le tribunal international de La Haye (NL). Ce 06 avril 1999, le président Milosevic a demandé un cessez-le feu unilatéral à l'occasion de la Pâques orthodoxe. Celui-ci a été immédiatement rejeté par le président Bill Clinton, Tony Blair ainsi que par le secrétaire général de l'OTAN, Javier Solana. (Qui s'en tiennent aux accords de Ramboullet) Les frappes de l'OTAN devraient s'intensifier suite aux renforts obtenus par l'alliance et au beau temps qui sévit actuellement en Yougoslavie.Dès le 03 avril 1999, des C-130 et un Airbus de la Force Aérienne belge ont également été mis à contribution pour acheminer de l'aide humanitaire destinée à la FYROM (Former Yugoslav Republic of Macedonia) et à l'Albanie.

Airbus A310-200 - Photo: SID
Logo Allied Force


Du 07 au 14 avril 1999:

Les 10 F-16 belges ont accomplis à ce jour, 176 sorties depuis le début de l'opération "Force alliée", mais jusqu'à présent, nos pilotes s'étaient contentés de missions défensives. Depuis une semaine, nos F-16 décollaient régulièrement pour des missions d'attaques au sol, mais les conditions climatiques n'avaient jamais permis à nos pilotes de larguer leurs bombes sur leurs objectifs, la visibilté étant insuffisante pour garantir le résultat de ce type de bombardement. Le 13 avril, grâce à une météo plus clémente, l'aviation belge a participé au bombardement d'objectifs au sol, et ce pour la première fois depuis la fin de la deuxième guerre mondiale. 5 F-16A MLU ont également remplacés les modèles plus anciens.

Bombes en attente de chargement (photo:SID)
F-16A 2ème W. Tac vu à l'atterissage à Amendola, avec pod ECM AN/ALQ-131, missiles AIM-9M et AMRAAM (photo:SID)

Dans la cadre de l'opération "Abri allié", le gouvernement belge a décidé d'envoyer 650 militaires en Albanie, dont la mission est d' assurer l'acheminement de l'aide humanitaire aux réfugiés, de les protéger contre la menace intérieure (la criminalité étant importante aux abords des camps, mafia, rackets, etc.) et, si les camps font l'objet de tirs, d'en assurer la défense. C'est le 2ème bataillon para-commando de Flawinne qui sera chargé de cette tâche. Les C-130 et Airbus A310-200 du 15ème Wing Tr. Aérien assureront le transport des soldats et du matériel sur place.

25 juin 1999: La guerre est finie

Bilan

Après 79 jours d'opération au-dessus des Balkans, sept F-16 du détachement belge engagé dans l'opération Allied Force ont regagné leur base de Florennes. La Force Aérienne a engagé pour cette campagne 12 appareils et 58 pilotes. Sur les 676 missions exécutées, 70% se sont déroulées dans un cadre défensif (missions de défense aérienne). Cinq avions restent stationnés à Amendola pour assurer des missions de protection au profit de la KFOR dans le cadre de l'opération Joint Guardian.

  • La DATF a effectué 10 % de l'ensemble des missions de défense aérienne d'Allied Force.
  • La FAéB a aligné au plus fort du conflit 12 appareils (5 F-16 OCU et 7 F-16AM (MLU)) plus un avion de réserve (de type MLU).
  • Le détachement belge se composait de plus ou moins 180 personnes.
  • Au cours de la campagne, la FAéB a effectué 676 mission, soit environ 1970 heures de vol. La plus longue mission a duré 6 h 30.

L'armement air-sol utilisé se composait de :

  • Missiles AGM-65G Maverick
  • bombes lisses Mk 82 et Mk 84, emportées par les F-16 OCU
  • bombes guidées laser GBU-12 (Mk 82 plus kit de guidage Paveway II) et GBU-16 (Mk 84 plus kit de guidage Paveway II), lachées depuis les F-16AM.

- l'illumination laser était effectuée par les F-16 néerlandais.

Quelques chiffres :

Nombre d'heures de vol (arrondi)

F-16 : 1970 heures
C-130H : 400 heures
A310 : 40 heures
HS-748 : 19 heures

Coût moyen par heure de vol

F-16 : 2.500,00 €
C-130H : 3.660,00 €
A310 : 4.980,00 €
HS-748 : 1.760,00 €

Coût total des munitions employées :

7.000.000,00 €(en valeur d'achat)


Texte : Vincent Pécriaux - Daniel De Wispelaere
Note: Reproduction interdite sans l'accord préalable écrit de leurs auteurs respectifs