AMB
Sunday 15 September 2019

F/TF-104G Starfighter

Choisi pour remplacer le CF-100 Canuck et le F-84F Thunderstreak incapables de mettre en application les nouvelles doctrines définies par l'OTAN, le F-104G Starfighter représente pour la Force Aérienne un bond technologique sans précédent.

F-104G - FX 20
F-104G
F-104G - FX 04

C'est en 1958 que la Belgique, à l'instar d'autres pays européens comme l'Allemagne, le Danemark, la Norvège et les Pays-Bas, opte pour le chasseur de classe Mach 2 du constructeur américain Lockheed. A l'origine, 170 appareils financés partiellement par le MDAP devaient rééquiper le 1er Wing de chasse de Beauvechain ainsi que les 2ème et 10ème Wings de chasseurs-bombardiers de Florennes et Kleine-Brogel. La commande définitive sera cependant réduite à 100 monoplaces (dont 25 MDAP) et 12 biplaces (3 MDAP), empêchant le 2ème Wing d'être transformé sur l'appareil.

F/TF-104G Starfighter - FX 16
F-104G Starfighter - FX 16
F/TF-104G Starfighter

Les premiers F-104G destinés à la Belgique sont produits sur les chaînes d'assemblage de la SABCA à Gosselies. La remise officielle du premier appareil a lieu le 11 avril 1963. La première unité dotée du Starfighter est la 350ème escadrille de Beauvechain qui réceptionne son premier avion le 18 avril. Elle est suivie en novembre de la même année par la 349ème escadrille. Très rapidement, le 1er Wing est déclaré opérationnel sur F-104G et reprend ses missions de QRA.

1964 voit le 10ème Wing accueillir à son tour les Starfighter. Les 23ème et 31ème escadrilles sont pleinement opérationnelles l'année suivante et assurent les missions de "strike" nucléaire. Un Flight de conversion, le Flight TF, est constitué à Beauvechain en 1965.

F/TF-104G Starfighter
F-104G Starfighter
TF-104G Starfighter - FC 10

A partir de 1967, les appareils qui à l'origine étaient livrés dans une finition métallique - exception faite des ailes, recouvertes d'une laque blanche destinée à réfléchir les rayons du soleil et à empêcher la dilation des panneaux de revêtement - sont progressivement revêtus d'un camouflage Viêt-Nam composé de deux tons de vert et d'un ton de brun sur les surfaces supérieures et de gris clair sur les surfaces inférieures. Les cocardes se font plus discrètes et les codes noirs de grandes dimensions sont remplacés par d'autres plus petits et blancs. 1967 est une année charnière à plus d'un titre : la nouvelle stratégie de riposte graduée de l'OTAN entraîne la redéfinition des tâches du 10ème Wing qui, sans abandonner le "strike", se voit également chargé de missions de bombardement conventionnel. Pendant ce temps, à Beauvechain ont lieu les premiers vols stratosphériques qui rythmeront la vie des pilotes du 1er Wing jusqu'en 1976.

The Slivers
F-104G Starfighter
The Slivers à l'atterrissage

Dans l'esprit du grand public, le F-104G est sans doute associé au souvenir des démonstrations époustouflantes du Major Bill Ongena et son célèbre "Touch-roll-touch and go" ou du duo acrobatique des Slivers et leurs croisements à plus de 800 km/h. Jusqu'à son retrait du service, le 10 avril 1981 à Beauvechain et le 26 septembre 1983 à KB, sa silhouette effilée et le son inimitable de son réacteur n'auront en tous cas pas laissé indifférents les nombreux fans du One-O-Four.

F-104G Starfighter - FX 60 F-104G Starfighter - FX 86 F-104G Starfighter - FX 51
 
Caractéristiques techniques
Type
Chasseur tout-temps et chasseur-bombardier
Longueur
16,70 m
Hauteur
4,11 m
Envergure
6,67 m
Moteur
1 General Electric J-79GE-11A de 7.167 kgp
Masse à vide
6.490 kg
Masse maximale
13.064 kg (configuration chasseur-bombardier)
Vitesse maximale
Mach 1,2 au niveau de la mer, Mach 2,2 à 35.000 pieds
Plafond opérationnel
55.000 pieds
Rayon d'action
1.550 km

Texte : Vincent Pécriaux
Photos via S. Nuyts, L. Servais, J. Lauwers, R. Van Bever, D. De Wispelaere
Note: Reproduction interdite sans l'accord préalable écrit de leurs auteurs respectifs