AMB
mercredi 23 août 2017

Chièvres EBCV

Historique de la base de Chièvres

google_chievres

 

Google map - Chièvres

  • 1939 : le gouvernement belge projette de construire à Chièvres un aérodrome de diversion pour l’Aviation Militaire. Les travaux d’aménagement du site commencent à la fin de l’année.
  • 10 mai 1940 : début de l’offensive allemande sur la Belgique.
  • 19 mai 1940 : les Allemands occupent le terrain et y installent les chasseurs du JG 26 qui y restent jusqu’au début du mois de juin.
  • Juin 1940 : début de la construction des bâtiments de l’aérodrome.
  • 27 septembre 1940 : les installations sont occupées par les Fiat BR20 du 43ème Groupe de bombardement et les Cant Z 1007B de la 172ème escadrille de reconnaissance. Ces unités stationnent sur l’aérodrome jusqu’au 15 avril 1941. La base accueille ensuite diverses escadrilles de bombardiers allemandes volant sur Ju 88, Ju 188, He 111 et Ju 86 et sert d’aérodrome de diversion aux chasseurs de la Luftwaffe.
  • Août – septembre 1944 : le III/JG 26 s’installe sur la base.
  • Fin août : Chièvres est la première base à accueillir sur le territoire belge des avions à réaction (Arado 234 et Me 262). Le 1er septembre, les appareils quittent l’aérodrome dont les installations sont dynamitées.
  • 03 septembre 1944 : arrivée des Alliés. Le corps des U.S Engineers entreprend les travaux de reconstruction de l’aérodrome désigné A-84. Les unités de l'USAAF qui s'y succèdent sont les suivantes :
    • le 365th FG (386th; 387th et 388th FS) sur P-47 Thunderbolt, du 29 septembre au 27 décembre 1944 ;
    • le 368th FG (395th, 396th et 397th FS) sur P-47 Thunderbolt, du 2 octobre au 24 décembre 1944 ;
    • le 67th TRG (107th et 109th TRS) sur F-6 (version de reconnaissance du Mustang), du 7 au 18 décembre 44 ;
    • le 364th FG (374th, 375th et 376th FS) sur P-51 Mustang, du 1er février au 3 avril 1945 ;
    • le 352th FG (328th, 487th et 488th FS) sur P-51 Mustang, du 28 janvier au 5 avril 1945
  • Décembre 1944 : au cours de l’offensive des Ardennes, l’aérodrome est occupé par les Typhoon du 123ème Wing dont fait notamment partie le 609 Squadron dans lequel se sont illustrés de nombreux pilotes belges.

A la fin de la guerre, Chièvres devient une base de transit pour le rapatriement des soldats américains ainsi qu’un camp de prisonniers allemands.

  • Décembre 1945 : les Américains rendent l’aérodrome aux autorités militaires belges.
  • 1946-1949 : la base abrite un dépôt de matériel militaire revendu dans le cadre de l’Office d’Aide Mutuelle (OMA).
  • 8 mars 1947 : reprise de la base par l’Aviation Militaire belge.
  • 1er décembre 1950 : création du 7ème Wing de chasse de jour, constitué des 7ème, 8ème et 9ème escadrilles.
  • Mai 1951 : arrivée des premiers Meteor T.7 et F. 8.
  • 12 juin 1956 : le Wing perçoit ses premiers Hunter F.4.
  • Janvier 1958 : prise en compte de Hunter F.6 par les 7ème et 8ème escadrilles.
  • 31 juillet 1963 : dissolution de la 8ème escadrille
  • 28 octobre 1963 : dissolution de la 7ème escadrille
  • 14 novembre 1963 : l’escadrille VSV (vol sans visibilité) est dissoute à Kleine-Brogel pour devenir le Flight Ecole VSV à Chièvres
  • 3 juillet 1967 : le Flight Ecole VSV quitte Chièvres pour Brustem.
  • 31 décembre 1967 : la base est cédée au SHAPE.

Code OACI: EBCV

Elévation (point de référence en pieds): 201 Coordonnées géographiques: 50° 34.40’ N – 03° 50.00’ E Piste: 1

Orientation: 08 - 26 Elévation des seuils de piste (en pieds): 185 – 201 Dimensions (en pieds): 8193 x 164


Texte : Vincent Pécriaux Photos : Daniel De Wispelaere Note: Reproduction interdite sans l'accord préalable écrit de leurs auteurs respectifs