AMB
vendredi 20 octobre 2017

Melsbroek EBMB

Historique de la base de Melsbroek

Quelques mois après la capitulation de la Belgique, les troupes allemandes commencent la construction à Melsbroek, dans la banlieue bruxelloise, d’un terrain d’aviation, baptisé « terrain n° 13 », qui ne comprend initialement que la piste et un hangar. Dès septembre 1940, la Luftwaffe y stationne des Junkers 88 et des Heinkel 111.

melsbroek_thumb.gif
google_melsbroek

Google map - Melsbroek

Un mois plus tard, à la suite d’accords conclus avec l’Allemagne, l’Italie dépêche à Melsbroek un contingent de bombardiers. Ces appareils, des BR 20M, font partie du Corpo Aereo Italiano. Ils effectuent leur première mission de guerre le 24 octobre 1940. Les résultats engrangés par cette unité ne sont guère probants et en janvier 1941 les appareils restants regagnent l’Italie.

Pendant ce temps, les travaux d’aménagement du site se poursuivent avec notamment la construction d’une caserne. Melsbroek abrite à cette époque des avions de diverses unités de la Luftwaffe : KG 6, KG 30, KG 76, AKG 122, LG 1 et, occasionnellement, NJG 2 et NJG 26.

En 1944, les Alliés ont repris l’initiative et le terrain subit son premier bombardement le 10 avril. Dans les mois qui suivent, Melsbroek sert d’aérodrome de transit pour les appareils de la Luftflotte III. On y observe des bombardiers, des chasseurs de nuit, des avions de transports.

Après la libération de Bruxelles, en septembre 1944, l’aérodrome est pris en charge par les Britanniques et redésigné B-58. Ce sont à présent des Typhoon et des Spitfire qui y opèrent.

Au fil des mois et de l’avancée des combats, les unités se succèdent:

  • Octobre 44 – mai 45: Mitchell II du 139 Wing (98, 180 et 320 sqn)
  • Novembre 44 – mars 45: Spitfire XVI des 421 et 840 squadrons
  • Janvier 45 – mars 45: Meteor I et II du 616 squadron
  • Avril 45 – : Mosquito Mk 7 du 140 Wing (21, 464 et 487 sqn)

On notera encore que dans les derniers mois de la guerre, Melsbroek est l’objet d’attaques de V1 et fait également partie des aérodromes touchés par l’aviation allemande lors de l’Opération Bodenplatte, le 1er janvier 1945.

Après la guerre, certaines installations sont occupées par l’aviation civile. En 1950, les activités civiles sont transférées de l’autre côté des pistes, à Zaventem, et le 15ème Wing de Transport quitte Evère et s’installe à Melsbroek. La caserne construite par les Allemands sert également à cette époque de centre de recrutement de la Force Aérienne.

Depuis, les 20ème et 21ème escadrilles, auxquelles viendra se joindre l’éphémère 40ème escadrille de transport en 1954-55 et en 1960, opèrent toujours depuis la plate-forme de Melsbroek et même si le déménagement du 15ème Wing a été évoqué à plusieurs reprises ces dernières années, il ne s’est pour l’instant pas concrétisé.

Code OACI: EBMB

Elévation (point de référence, en pieds): 180 Coordonnées géographiques: 50° 54.1’ N - 04°29.9’ E Pistes 3

Piste 1 Orientation: 07R - 25L Elévation seuils de piste (en pieds): 174 - 159 Dimensions (en pieds): 11935 x 147

Piste 2 Orientation: 07L - 25R Elévation seuils de piste (en pieds): 132 - 108 Dimensions (en pieds): 10534 x 147

Piste 3 Orientation: 02 - 20 Elévation seuils de piste (en pieds): 184 - 107 Dimensions (en pieds): 9790 x 164

Note: les pistes sont utilisées conjointement avec l’aéroport international de Bruxelles.


Texte : Vincent Pécriaux Photos : Daniel De Wispelaere Note: Reproduction interdite sans l'accord préalable écrit de leurs auteurs respectifs