AMB
mardi 21 février 2017

Brustem EBST

Historique de la base de Brustem

Lorsqu'éclate la deuxième guerre mondiale, Brustem n'est qu'un terrain de diversion dépourvu d'installations. Le 10 mai 1940, les Fiat CR42 stationnés à Nivelles s'y regroupent pour échapper à la Luftwaffe. Leur répit n'est que de quelques heures. Le terrain est à son tour attaqué et plusieurs des biplans sont détruits au sol. Les autres se redéployent sur Grimbergen.

Brustem EBST - photo: google

Google Map - Brustem / Saint-trond

Deux jours plus tard, les Allemands prennent possession du terrain. L'extension de l'aérodrome est rapidement envisagée mais ne débute vraiment qu'en 1941 avec la construction de deux pistes, de hangars, de dépôts de munitions, etc. Parallèlement, les Allemands construisent d'autres bâtiments à Bevingen tout proche. La base de Brustem devient une base de chasse de nuit. Le 6 mars 1942, la II/NJG 1, équipée de Messerschmitt Bf 110, en fait sa tanière.

Face à l'avancée des Alliés, les Allemands évacuent Brustem le 2 septembre 1944. Six jours plus tard, les premiers GI en franchissent l'enceinte. Les premières unités à occuper la base sont les 404th et 48th Fighter Groups dotés de P-47 Thunderbolt. A leur départ, ils sont remplacés par le 386th Bomber Group (A-26) et 305th Bomber Group (B-17). Les Américains quittent les installations en décembre 1945.

Il faut attendre fin 1946 pour que Brustem, reprise par l'Aviation militaire belge, accueille ses premiers avions. La réactivation de la base comme école de pilotage nécessite d'importants travaux de réparation et d'aménagement. Les trois pistes et les taxitracks sont en mauvais état. De nombreux bâtiments sont détruits ou endommagés.

L'Ecole de Pilotage Avancé est officiellement inaugurée le 23 mai 1947. Elle est dotée de Spitfire Mk IX, de Harvard et d'Oxford. Six ans plus tard pourtant, l'EPA quitte la Belgique pour la nouvelle base de Kamina, au Congo belge. Brustem ne reste pas inoccupée pour autant puisqu'elle devient dès le 22 décembre 1953 la base du 13e Wing et de ses trois unités de chasse de jour dotées de Meteor F.8, les 25e, 29e et 33e escadrilles.

Le 8 janvier 1957, le 13e Wing est transféré à Coxyde. L'Ecole de Chasse de Coxyde s'installe elle à Brustem avec ses Meteor F.8 et ses T-33. Le 1er avril de la même année, l'escadrille auxiliaire de Beauvechain déménage brièvement sur la base limbourgeoise. En effet, elle est dissoute le 1er février 1958. Le 1er juillet, c'est au tour de la 42e escadrille de reconnaissance de faire mutation à Brustem. Elle est néanmoins forcée au départ à la mi-novembre 1960 car l'indépendance du Congo entraîne la fin des opérations à Kamina et le retour précipité de l'EPA en Belgique. Brustem reprend alors son rôle de base d'instruction. Le Wing d'entraînement se compose à présent de l'Ecole de Pilotage Avancé, équipée du nouveau Fouga Magister, du Flight Formation Moniteur, sur Fouga également, et de l'Operational Conversion Unit sur T-33.

Le 1er novembre 1961 marque le début de l'entraînement belgo-néerlandais. Une deuxième escadrille Fouga est créée pour faire face à l'augmentation du nombre des élèves des deux pays qui suivent à présent leur entraînement sur Fouga à Brustem avant de poursuivre sur T-33 aux Pays-Bas. Le 23 avril 1962, le Wing d'entraînement est rebaptisé Centre de Perfectionnement. L'OCU est quant à lui dissous le 22 mai 1962. En 1965, les Diables Rouges se reforment sur Fouga Magister. Les pilotes sont tous instructeurs sur la base.

L'achat du Mirage V par la Belgique et du F-5 par les Pays-Bas en remplacement du F-84F met un terme à l'entraînement commun belgo-néerlandais. L'EPA devient la 7e escadrille et le FFM, la 9e escadrille. La 11e escadrille est reconstituée pour assurer la transformation opérationnelle des jeunes brevetés sur T-33.

En décembre 1979, les Fouga cèdent la place aux Alpha Jet et se retrouvent presque tous dispersés sur les différentes bases opérationnelles. Le 1er juillet 1984, le Centre de Perfectionnement est redésigné Wing Instruction et Entraînement avant d'être rebaptisé à nouveau le 1er septembre 1987 et de prendre la dénomination de 9e Wing d'Entraînement. Cette unité est la dernière à occuper la base. Elle est dissoute le 18 novembre 1996. Les Alpha Jet et les Fouga de la 33e escadrille s'envolent définitivement de Brustem à destination de Beauvechain pour y former avec les Marchetti le 1er Wing.

Code OACI : EBST
Elévation (point de référence, en pieds) : 246
Coordonnées géographiques : 50°47.35' N - 05°11.67' E
Piste: 1
Orientation : 06 - 24
Elévation seuils de piste (en pieds) : 246 - 236
Dimensions (en pieds) : 9791 x 164

Texte : Vincent Pécriaux
Photos : Daniel De Wispelaere
Note : Reproduction interdite sans l'accord préalable écrit de leurs auteurs respectifs