AMB
Tuesday 19 November 2019

Post Crash Management

Post Crash Management 2012
Une explosion, une bagarre entre motards, un incendie et l'atterrissage d'urgence d'un hélicoptère... et tout ça en moins d'une demi-heure !

Chaque année, la Composante Air organise un Post Crash Management, un exercice de gestion de crise qui a pour théâtre la base aérienne qui accueillera le grand show aérien de l'année. Ce 22 mars 2012, c'était donc au tour de Florennes de recevoir les évaluateurs et de confronter ses équipes d'intervention et de sécurité à une série d'événements inattendus appelant une action rapide et coordonnée. Pour l'occasion, plusieurs dizaines de militaires s'étaient glissés dans la peau de différents protagonistes du scénario : blessés, témoins ou encore journalistes.

PCM 2012 - Arrivée des ambulances PCM 2012 - de nombreux blessés attendent les secours PCM 2012 - Les Médias arrivent rapidement sur le lieu des accidents

Mais revenons sur le déroulement des événements. Des dizaines de milliers de spectateurs affluent à Florennes pour assister au grand meeting aérien. Tout se passe pour le mieux jusqu'au moment où un homme est grièvement blessé par une bonbonne qui lui explose dans les mains. Brûlé au troisième degré sur une grande partie du corps, il décédera avant que les secours ne puissent le sauver. Au même moment, à quelques centaines de mètres de là, une bagarre éclate entre des motards sur un parking. L'intervention de la police militaire calme rapidement les esprits. Mais déjà, d'autres équipes d'intervention sont envoyées de l'autre côté de la base où un A109 en panne de moteur vient de se poser d'urgence. Ici aussi, l'équipage est rapidement secouru et le site est sécurisé.

PCM 2012 - Intervention des pompiers de la base PCM 2012 - Intervention des pompiers de la base PCM 2012 - Préparation des brancards

Vingt minutes plus tard, c'est un violent incendie qui se déclare dans la tente VIP. Si le feu est rapidement circonscrit, on déplore plus d'une vingtaine de victimes. Pompiers, médecins et ambulanciers doivent à présent traiter les blessés en fonction de la gravité de leurs blessures. Un périmètre de sécurité est établi et les témoins de l'accident sont évacués, ainsi que la presse présente sur les lieux. Certains paparazzi méprisant un peu trop les règles de sécurité sont même embarqués manu militari et éloignés de la zone.

PCM 2012 - Intervention de la Sécurité PCM 2012 - Des paparazzis sont embarqués manu militari PCM 2012 - Conférence et débriefing

En quelques minutes, l'organisation des secours s'est mise en place. Durant les prochaines heures, il va falloir stabiliser les blessés et les évacuer dans les hôpitaux de la région, par air pour certains. Les familles qui n'ont plus de nouvelles de leurs proches devront être prises en charge et recevoir un premier soutien psychologique. Enfin, il faudra gérer les nombreux journalistes pressés de rendre compte des événements à leur rédaction. A un premier briefing en salle de presse succédera une conférence de presse conjointe du commandant de la base et du bourgmestre de la ville de Florennes qui clôturera l'exercice.

Ce PCM, qui devra être validé par le ministre de la Défense, est essentiel dans le processus d'organisation d'un meeting aérien. Les enseignements qui en seront tirés permettront d'affiner encore les procédures d'intervention pour que l'air show des 23 et 24 juin prochains reste une fête pour tous.


Texte et photos : Vincent Pécriaux