AMB
samedi 24 août 2019

Pampa Range

Pampa Range

Le ciel était bas, ce jour-là sur la pampa. Le troupeau avançait lentement dans les hautes herbes. Debout sur ses étriers, la jeune fille scrutait l'horizon. L'endroit n'était pas sûr. Il valait mieux ne pas s'attarder. Tout était décidément beaucoup trop calme dans la pampa. Ses doigts se crispèrent un peu plus sur la bride et d'un bref coup de talon, elle lança son cheval vers l'avant du troupeau tandis qu'un grondement sourd se faisait entendre au loin. L'atmosphère était lourde. Ça allait bientôt sentir la poudre...

La Pampa dans toute sa splendeur La Pampa dans toute sa splendeur

"Gunsmoke over Pampa Range", le début d'un roman à tout jamais inachevé...Mais assez de rêveries. La poudre, tout le monde espérait bien la sentir ce 3 juillet au pied de la tour de contrôle jaune et noire. Quelques centaines de personnes avaient reçu leur carton d'invitation pour assister à la power demo organisée par le 10e Wing tactique pour marquer le soixantième anniversaire du champ de tir d'Helchteren.

Après le passage en formation très serrée de quelques dizaines de moutons, les démonstrations en vol ont débuté avec les Red Devils.

Les Red Devils sur la Pampa Les Red Devils sur la Pampa Les Red Devils sur la Pampa

Puis, ce fut au tour d'un premier A109 de slalomer à quelques mètres du sol entre les cibles, dans un simulacre de mission de reconnaissance au profit d'un autre appareil, armé celui-là. Le deuxième Hirundo prit alors position et effectua quelques tirs de mitrailleuse.

A109 sur la Pampa A109 sur la Pampa A109 sur la Pampa
A109 sur la Pampa A109 sur la Pampa A109 sur la Pampa

Si l'A109 ne possède qu'une puissance de feu limitée, il n'en va pas de même pour l'AH-64D Apache. Ce redoutable gunship, dont nos voisins néerlandais ont acquis trente exemplaires, a une panoplie plutôt fournie, composée de missiles antichar Hellfire, de roquettes de 2,75 pouces et d'obus de 30 mm.

L'exemplaire présenté n'était malheureusement pas armé mais a tout de même réalisé quelques passes de tir simulées, démontrant au passage sa grande manœuvrabilité.

Un AH-64D de la KLU à la recherche des Tuniques bleues Un AH-64D de la KLU à la recherche des Tuniques bleues Un AH-64D de la KLU à la recherche des Tuniques bleues
Un AH-64D de la KLU à la recherche des Tuniques bleues Un AH-64D de la KLU à la recherche des Tuniques bleues Un AH-64D de la KLU à la recherche des Tuniques bleues

Malgré un plafond nuageux très bas qui atteignait péniblement les 1500 pieds nécessaires pour autoriser les tirs, deux F-16 de la 31e escadrille se sont présentés à la verticale du terrain. Armés chacun de deux bombes inertes de type Mk 82 freinées par ballute, ils ont d'abord effectué un show of force avant de venir larguer leurs munitions juste devant les spectateurs. L'un d'eux a ensuite clôturé les démonstrations par deux passes de tir canon sur une des cibles au sol.

Un F-16AM en évolution serrée sur le Range Un F-16AM en évolution serrée sur le Range Un F-16AM en évolution serrée sur le Range
vp f16am 06 thumb Tir Canon d'un F-16AM Largage de bombes freinées par parachute

Pampa Range, 60 ans déjà

Environ 60 ans séparent ces deux photos. Le champ de tir d'Helchteren, utilisé dès les années 30 au profit de l'artillerie puis, pendant la deuxième guerre mondiale, de la Luftwaffe, a été ouvert par la Force Aérienne le 1er juin 1953.

 La tour de Pampa en 1953 La tour de Pampa en 2013

Le domaine dépend administrativement du 10e Wing tactique de Kleine-Brogel, situé à quelques kilomètres à peine. Il est utilisé par les avions et hélicoptères de la Défense mais également par d'autres « clients » comme la Koninklijke Luchtmacht ou l'Armée de l'Air. Jusqu'il y a peu, les A-10 stationnés à Spangdahlem s'y entraînaient très régulièrement. Le retrait du service des tueurs de chars de l'USAF va libérer pratiquement 40% des créneaux disponibles pour d'autres clients, militaires mais également industriels qui viennent tester à Pampa Range de nouvelles munitions.

Intérieur de la tour en 2013 Cibles sur le site de Pampa Intérieur de la tour en 2013

L'isolement du terrain offre encore d'autres avantages, notamment pour le SEDEE (Service d'enlèvement et de destruction d'engins explosifs) qui vient y faire exploser certaines munitions.

Soulignons enfin que le site présente une très grande biodiversité qui en fait une réserve naturelle de première importance en Belgique. La Défense collabore d'ailleurs avec diverses associations environnementales pour en préserver la faune et la flore.


Texte : Vincent Pécriaux
Photos : Vincent Pécriaux et via Louis Nève


Un remerciement particulier au lieutenant Foblets ainsi qu'à l'adjudant Hamers du service des Relations publiques du 10e Wing tactique pour les facilités accordées à la réalisation de ce reportage.