AMB
lundi 24 juin 2019

Présentation du NH90 TTH

NH90 TTH

Le 19 juillet 2013, soit deux jours avant sa première prestation publique lors du défilé militaire de la Fête nationale, le premier NH90 TTH a été présenté à la presse par le ministre de la Défense Pieter De Crem. Arrivé à Beauvechain la veille en fin de journée de Marignane, le RN05 ne devait rester en Belgique que quelques jours avant de repartir pour Le Luc, la base française où s'effectue la formation des équipages et des équipes techniques de la Composante Air sur ce type d'appareil.

Le lieutenant-colonel avi Vandezande, responsable du programme NH90, a ensuite présenté les deux versions de l'hélicoptère acquises par la Belgique et a détaillé l'état d'avancement du programme et des livraisons.

Le General Avi.Van Caelenberge et le ministre de la Défense Pieter De Crem Le lieutenant-colonel avi Vandezande, responsable du programme NH90 Le Colonel Hillewaert

La Composante Air a commandé huit NH90 : quatre en version TTH (Tactical Transport Helicopter) et quatre en version NFH (NATO Frigate Helicopter).

Le premier NH90 TTH a effectué son premier vol au départ de Marignane le 18 septembre 2012. Il a été officiellement livré le 21 décembre suivant. Les premiers techniciens ont été formés sur la machine entre janvier et avril 2013 et les premiers équipages devraient terminer leur conversion en juillet. Il est prévu que l'appareil rallie Beauvechain, sa base d'attache, courant septembre. Les quatre TTH seront utilisés prioritairement en appui des battle groups mais pourront également assurer des missions d'assistance sur le plan national ou international.

NH90 TTH - RN 05 Pieter De Crem et le Gen. Avi. Van Caelenberge NH90 TTH - RN 05
La cocarde Low Vis Le systeme de protection NH90 TTH - RN 05

Le premier appareil au standard NHF a quant à lui réalisé son premier vol à Donauwörth, en Allemagne, le 5 avril 2013. Il devrait normalement être livré en juillet 2013 avant de rejoindre Marignane où sera assurée la formation des personnels navigant et technique jusqu'en avril 2014. Les NFH seront mis en œuvre au départ de Coxyde et mèneront les missions de recherche et sauvetage actuellement dévolues aux Sea King mais se déploieront aussi sur les frégates M.

NH90 TTH - RN05 Intérieur du NH90 NH90 TTH - RN05
NH90 TTH - RN05 Intérieur du NH90, vue de la rampe arrière NH90 TTH - RN05

Les quatre appareils de type TTH seront assemblés sur les chaînes de montage d'Eurocopter à Marignane tandis que les NFH sortiront des usines Eurocopter de Donauwörth.

Le NH90 est déjà opérationnel dans plusieurs forces armées étrangères. Concernant le développement opérationnel futur des TTH, une étroite collaboration s'engagera entre la Belgique et la France qui aligne des machines similaires au sein de l'ALAT. Les équipages et techniciens des NFH bénéficieront eux du retour d'expérience de leurs collègues de la marine néerlandaise, autre client de la version navalisée du NH90.

NH90 TTH - RN05 NH90 TTH - RN05 NH90 TTH - RN05
NH90 TTH - RN05 NH90 TTH - RN05 NH90 TTH - RN05

Avec le NH90, la Composante Air entre de plein pied dans le 21e siècle. Construit par le consortium européen NHIndustries, qui regroupe principalement Eurocopter, Agusta et Fokker, le NH90 est un appareil multirôle d'un peu moins de 11 tonnes. Il fait largement appel aux technologies les plus avancées : fibre de carbone et matériaux composites pour la cellule et les pales du rotor principal, avionique modulaire intégrée, glass cockpit compatible JVN et commandes de vol électriques, entre autres. Sa polyvalence en fait sans aucun doute un atout notable pour les Forces armées belges. L'entrée en service des NFH est elle aussi très attendue car l'approvisionnement des Sea King en pièces détachées est de plus en plus problématique et onéreuse, même si la facture pourra être compensée par les pénalités, évaluées à une dizaine de millions d'euros, dont bénéficiera la Belgique en raison du retard pris dans le calendrier des livraisons.

NH90 TTH - RN 05 NH90 TTH - RN 05 NH90 TTH - RN 05


Texte : Vincent Pécriaux
Photos : Daniel De Wispelaere et Vincent Pécriaux
Vidéo: mil.be