AMB
Sunday 15 September 2019

Meteor F.4

titre meteor f4

C'est le 12 mars que la Belgique passe commande d'un premier lot de chasseurs à réaction. Les 48 appareils, des Gloster Meteor F.4, sont tous livrés entre avril et septembre de la même année. Ils sont immatriculés EF-1 à EF-48. Les Meteor, outre le fait qu'il sont propulsés par des réacteurs, présentent quelques innovations techniques par rapport aux chasseurs à hélice mais ce sont clairement des appareils de transition. A titre d'exemple, leur cockpit est pressurisé mais ils ne disposent pas encore de siège éjectable.

Les avions sont tous destinés au 1er Wing de chasse de Beauvechain. En mai 1949, la 349e escadrille est la première unité à en être équipée, suivie par la 350e, en juillet. La 4e escadrille, créée en décembre de la même année, reçoit elle aussi sa dotation de chasseurs à réaction. Elle partage ses appareils avec l'escadrille auxiliaire, constituée en même temps qu'elle.

Meteor F.4 Meteor F.4 Meteor F.4

Dès mai 1951, les Meteor F.4 sont progressivement remplacés par des F.8 plus performants. Les deux versions se côtoient néanmoins à Beauvechain jusqu'en 1953. La 350e escadrille est la première à s'en séparer, suivie par la 349e et la 4e. Les avions sont alors tous transférés à l'Ecole de Chasse de Coxyde au sein de l'OCU et de l'OTU. La 119e promotion est la première à effectuer sa transformation sur le jet de Gloster.

Meteor F.4 Meteor F.4 Meteor F.4

Les Meteor sont livrés et utilisés en finition métal naturel. Certaines parties sont revêtues d'une peinture spéciale, de couleur aluminium, elle aussi. Les avions n'arborent que les couleurs nationales, leur immatriculation à la base de la dérive et leur code d'escadrille sur les flancs. L'insigne d'escadrille est appliqué sur les nacelles des moteurs ou parfois sous le cockpit. Les appareils de l'Ecole de Chasse sont dénués de code d'escadrille. Vers la fin de leur carrière, certains arborent leur immatriculation en grandes dimensions de part et d'autre de la cocarde de fuselage, à l'instar des Meteor F.8. Quelques machines de l'Ecole de Chasse reçoivent, à partir de 1954, un camouflage deux tons (gris et vert foncé) sur les surfaces supérieures et bleu PRU sur les surfaces inférieures. Leur immatriculation, noire à l'origine, est remplacée par une immatriculation blanche.

Mis à part une vingtaine d'appareils convertis en Meteor T.7 biplaces, les F.4 seront progressivement retirés du service et feraillés. Les derniers seront rayés des registres durant l'été 1957.

Caractéristiques techniques

Type

Chasseur monoplace à réaction

Longueur

12,49 m

Hauteur

3,96 m

Envergure

11,33 m

Moteur

2 x Rolls Royce Derwent Mk 5 de 1.587 kgp

Masse à vide

4.535 kg

Vitesse maximale

849 km/h (au niveau de la mer), 933 km/h à 9.000 m

Plafond maximal

13.500 m

Distance franchissable

1.400 km


Texte : V. Pécriaux
Photos : collection V. Pécriaux et via M. Barré