AMB
Monday 16 September 2019

Fonds de tiroir

Histoire de bouton

La filiation entre la Royal Air Force et la Force Aérienne est un fait historiquement établi. Elle se retrouve dès les premières années dans la structure même de la FAé. Dans les insignes d'unités directement issues de la RAF également. Le temps a depuis fait son oeuvre et la Force Aérienne s'est constituée une identité propre. Mais l'empreinte de la Royal Air Force n'a pourtant pas totalement disparu.

La tenue de sortie de chaque officier, sous-officier, caporal ou soldat est toujours ornée d'une série de boutons dorés représentant l'aigle aux ailes déployées de la RAF surmonté de la couronne belge. Le projet de monogramme avait été proposé à l'époque par Michel Donnet.

Aujourd'hui encore, il n'est pas possible de parler de bouton d'uniforme de la RAF sans évoquer le célèbre bouton du dessus défait sur la veste des pilotes de chasse britanniques durant la deuxième guerre mondiale. La légende veut que le roi George, en inspection dans une escadre de chasse au début du conflit, soit apparu avec le bouton supérieur de son uniforme défait. Il n'en aurait pas fallu plus pour ériger cette royale négligence en solide tradition chez les pilotes du Fighter Command...

Le Pilot Officer Percy Prune, célèbre personnage dessiné par Bill Hooper dont les gaffes et aventures humoristiques illustraient les Training Memoranda (Tee Emms) destinés au personnel navigant, n'était d'ailleurs pas en reste comme en témoigne ce dessin.

Histoire de bouton - Dessin Bill Hooper

En repos en '40, le Pilot Officer Prune disait : "Non, je ne laisse pas ce bon vieux bouton du dessus défait pour montrer que je suis un pilote de chasse - Il a juste été arraché au cours d'un engagement que j'ai eu avec un 'Me 109' - ce matin."

Difficile de dire s'il existe le moindre fond de vérité dans cette légende mais une chose est sûre : la tradition perdure encore aujourd'hui, y compris parmi les pilotes des escadrilles de la Composante Air où elle reste tolérée en certaines occasions plus ou moins officielles.

Histoire de bouton

Lire l'article:  pdfFormat pdf575.88 Ko


Texte: Vincent Pécriaux
Photos: Coll. Vincent Pécriaux