AMB
Tuesday 17 September 2019

Fête Nationale 2011

Fête nationale 2011

Target : place des Palais, 16:20:00

Jeudi 21 juillet 2011. Il est 11:45 lorsque nous franchissons l'entrée de Brumil où nous avons été invités à embarquer à bord de l'A330 de la Défense pour participer au défilé militaire. Le parking est déjà bien rempli et, après avoir pris notre matériel photo, nous nous rendons au check-in. Carte d'embarquement en poche, nous passons le portique de détection et nous voilà dans le hall passager de l'aéroport. Rapide tour d'horizon de la pièce. Parmi les invités, quelques têtes connues sont déjà sur place, rapidement rejointes par d'autres "habitués" des bases de la Composante Air. Nous voici bientôt regroupés en formation et la conversation s'engage.

Il va falloir être patients. Le rendez-vous était fixé à midi et le décollage de l'appareil n'est prévu qu'à 15:10. Mais bon, nous en profitons pour partager nos dernières expériences aéronautiques tout en gardant un œil attentif sur la terrasse et la piste 25 droite d'où s'envolent avec la régularité d'un métronome charters et avions de ligne. L'effervescence augmente soudain lorsqu'apparaît, derrière une "Follow me", un A319CJ de l'Aeronautica Militare Italiana. A son bord, Silvio Berlusconi, venu à Bruxelles débattre de la situation économique de la Grèce. Sans prêter le moindre regard à ces curieux paparazzis qui semblent plus s'intéresser à son Airbus qu'à sa personne, il s'engouffre dans sa limousine. Arrivederci. Fin de l'intermède…

A319CJ A319CJ Silvio en limo

14:00. Il est temps de prendre nos sacs et de retrouver sur le tarmac notre "taxi" du jour. Fin et racé, le bel oiseau blanc nous attend. Déjà imposant de l'extérieur, c'est lorsqu'on est à bord que l'on prend pleinement conscience de ses impressionnantes dimensions. Sans tarder, nous gagnons nos places. Rapide coup d'œil par le hublot sur la ligne des C-130H qui vont nous accompagner aujourd'hui et nous voilà à pied d'œuvre.

La Ligne Melsbroek Intérieur A330 Ligne C130H Melsbroek

14:50. Tous les passagers sont à présent à bord. Des jeunes pour la plupart, invités par la Défense. Ici, langues néerlandaise et française se confondent joyeusement dans une même excitation. Après le mot de bienvenue du commandant Heyman, notre pilote, et le rappel des consignes de sécurité vient l'heure du "push back". L'avion s'ébranle, poussé vers le taxitrack par un tracteur de piste qui le conduit ensuite jusqu'au point d'arrêt près du seuil de piste et où il mettra en route ses moteurs.

15:10. Volets de bord d'attaque et flaps abaissés, l'A330 s'aligne sur la piste et quelques dizaines de secondes plus tard, nous sommes en l'air. Sur notre droite, les silhouettes inertes des deux A310 que la Défense a revendus il y a quelques mois disparaissent rapidement sous nos ailes.

Tracteur - A330 Piste 25 droite Les deux A310

L'Airbus prend un rapide virage à droite en direction d'Heist-op-den-Berg. Pendant une trentaine de minutes, nous allons tourner au-dessus de la région, en attendant que les C-130 et les deux Embraer décollent de Melsbroek et nous rejoignent. A 300 mètres d'altitude, nous survolons campagnes, villages et zones industrielles sous un ciel changeant. Un véritable climat à la belge.

Bruxelles sous la pluie Le canal Albert Météo: Pluie, averse, drache

Une fois le "join-up" effectué, nous entamons une navigation qui va nous amener vers Bruxelles. Notre avion ferme le défilé aérien et, alors que nous sommes dans la dernière ligne droite, nous sommes dépassés sur notre gauche par les Alpha Jet et une formation de F-16. Un deuxième groupe de chasseurs passe sur notre droite, difficilement décelables au-dessus des zones habitées dans la grisaille qui malheureusement s'intensifie.

F-16AM en route vers Bruxelles F-16BM en route vers Bruxelles F-16AM / BM en route vers Bruxelles

16:17 Nous atteignons à présent Alost. Nous ne sommes plus qu'à trois minutes de notre objectif : la place des Palais. Il fait de plus en plus sombre. La traditionnelle drache nationale a bien l'intention de s'inviter à la fête. La visibilité diminue au fil des secondes et notre pilote a sûrement bien du mal à distinguer clairement les appareils qui nous précèdent. Cap au 110, il poursuit imperturbable sa route. Sous nos pieds défilent le palais de Justice, la tribune royale, le quartier européen. A 400 km/h, il ne nous faut que quelques secondes pour laisser Bruxelles dans notre sillage.

Le palais de justice sous eaux La tribune royale sous la drache nationale Le "Caprice des Dieux", Le Parlement Européen

A peine sommes-nous au-dessus de Tervuren que le temps s'éclaircit à nouveau. Mais il est temps maintenant de rentrer à Melsbroek. Nous passons au-dessus de Beauvechain avant de virer à hauteur de Tirlemont.

Le château de Tervuren Un Airbus sous la pluie Beauvechain "de loin"

L'avion a repris de l'altitude pour rentrer dans le circuit qui nous ramène vers Bruxelles-National. Il est un peu plus de 16:30 quand nous reprenons contact avec la terre ferme sur la piste 25 gauche. Nous rentrons au parking, suivis par les trois Hercules et les deux Embraer.

Mission accomplie.

Airbus A330-300 L'équipage de l'A330 La dérive A330

Texte : V. Pécriaux
Photos : D. De Wispelaere et V. Pécriaux

Nos plus vifs remerciements à l'équipage de "Herky 67" pour ce vol et à IPR Comopsair pour le carton d'invitation.