AMB
jeudi 27 juillet 2017

Wise Medium

Du 30 janvier au 1er février 2017, la Défense a mené un exercice aéroterrestre d'envergure dans la province de Namur. 'Wise Medium' avait pour but d'accorder au Bataillon 12e de Ligne Prince Léopold/13e de Ligne de Spa la certification lui permettant d'intégrer l'European Union Battle Group.

Cette force de réaction rapide multinationale européenne doit pouvoir engager rapidement des moyens adaptés dans des opérations humanitaires, des missions d'interposition ou d'évacuation de ressortissants, entre autres exemples. Les unités concernées doivent être déployables dans une zone de crise dans un rayon de 6000 kilomètres de Bruxelles et dans un délai de 10 jours maximum pour une durée de 30 à 120 jours. Les unités de l'EUBG, qui représentent environ 1500 hommes hors unités de soutien, sont en stand-by pour une période de six mois avant de laisser la place à la rotation suivante.

Dépose de pathfinders Dépose de pathfinders Rotation des C-130H

L'exercice Wise Medium prévoyait dans un premier temps le débarquement des troupes sur la base aérienne de Florennes avant un déploiement en deux jours vers Yvoir et la prise d'un pont et d'une passerelle sur la Meuse. Le bataillon disposait d'un soutien médical durant toute l'opération et d'un appui aérien et héliporté de la Composante Air. Le déploiement des 230 hommes sur la base s'est effectué en deux vagues de deux C-130H couverts par des F-16 du 2 W Tac. Il était précédé par la dépose de pathfinders en NH90 MTH. Pour les besoins de l'exercice, le charroi avait été acheminé sur la base quelques jours auparavant. En conditions réelles, il aurait été aérotransporté par des appareils gros porteurs. Les véhicules légers devaient quant à eux être amenés par deux Hercules supplémentaires.

Rotation des C-130H Prise de position et sécurisation du site Retour des F-16 de l'appui aérien

Une fois débarqués, les fantassins ont pris position pour sécuriser l'aérodrome. Ils se sont déployés sous la protection de snipers. Malgré les conditions météorologiques marginales qui ont empêché le largage par C-130 de vivres et de matériel le deuxième jour, la progression s'est déroulée comme prévu. Le 12/13 L a pu neutraliser les forces rebelles qui lui étaient opposées et atteindre ses objectifs sur la Meuse. Fidèle à sa devise 'A l'avant garde', il a réussi son examen de passage au sein de l'EUBG.

Binôme spotter-sniper Prise de position et sécurisation du site Décollage C-130H

Texte et photos : Vincent Pécriaux