AMB
jeudi 27 juillet 2017

1W Belgian Helidays 2017

1W Belgian Helidays 2017

Événement majeur du calendrier aéronautique belge cette année, les Belgian Helidays se sont tenus sur la base de Beauvechain du 11 au 13 avril 2017. Après le spottersday du 11, une journée grand public était organisée le 12. Le thème central de cette édition était la mise en œuvre d'unités héliportées au service des forces spéciales, un thème qui allait permettre au 1 Wing de Beauvechain de présenter ses A109 et ses NH90 MTH dans quelques-unes de leurs missions.

Le premier scénario proposé était la neutralisation de véhicules et de leurs occupants par des membres du Special Forces Group (SF Gp). Dans un premier temps, un drone RQ-20 Puma est envoyé au-dessus de la zone. Utilisé depuis peu par les forces armées belges, ce drone de conception américaine mesure 1,4 m de long et 2,8 m d'envergure. Il pèse un peu plus de six kilos et peut être lancé à la main. Équipé de différentes caméras optiques et infrarouges, il peut être déployé dans un rayon de 20 kilomètres. Son autonomie est d'environ trois heures.

Drone RQ-20 Puma Drone RQ-20 Puma

Grâce aux informations fournies par le drone, la COMAO (Combined Air Operation), composée d'un AH-64D Apache de l'US Army, d'un A109BA et d'un NH90 MTH, intercepte le convoi ennemi. Avec son canon, l'Apache immobilise les véhicules. Le Caïman débarque par hélicordage le groupe des Special Forces qui neutralise rapidement les opposants. Durant toute l'opération, l'appui rapproché est assuré par un A109 équipé de mitrailleuses et par l'AH-64.

AH-64D Apache - US Army AH-64D Apache - US Army AH-64D Apache - US Army
Hélicordage depuis un NH90 MTH Hélicordage depuis un NH90 MTH NH90 MTH et un A109BA en support

Un fuyard est très vite rattrapé par un chien du SF Gp et ramené sous bonne garde près de la zone d'atterrissage afin d'être évacué. Le chien présenté a la particularité, assez peu courante, d'être multifonction. En plus d'avoir été dressé pour l'attaque, il est également capable de détecter la présence d'explosifs.

Hélicordage Forces Spéciales et du chien Interception du fuyard par le chien Contrôle du fuyard par les Forces Spéciales
     

Lors de l'engagement, un des opposants a été blessé et doit être stabilisé puis évacué. Un Hirundo en configuration Medevac est donc envoyé sur place pour le récupérer. Les Special Forces, après avoir fouillé les véhicules et récupéré divers documents, sont ensuite exfiltrés par le NH90.

Les Forces spéciales en action Un A109BA Medevac évacue le blessé Exfiltration des Forces Spéciales par un NH90 MTH

 

Scénario 2

Au centre du deuxième scénario, un petit groupe de 'pathfinders' accroché par des troupes hostiles. Bloqués dans leur progression, ils demandent un appui aérien rapproché (Close Air Support). Deux F-16AM - dont les plus observateurs auront remarqué qu'ils sont équipés du nouvel AIM-9X - arrivent sur zone et, après un premier passage d'observation, 'débloquent' la situation avec leur armement air-sol. Un Caïman, escorté par un AH-64D et un A109, procède à l'exfiltration du groupe.

2 F-16AM en appui-feu Protection d'un NH90 MTH par un AH-64D de l'US Army Protection du groupe par un A109BA armé d'une mitrailleuse de 7.62mm
Un NH90 MTH vient récupérer le groupe de Pathfinder Protection d'un NH90 MTH par un AH-64D de l'US Army Protection d'un NH90 MTH par un AH-64D de l'US Army

 

Quick Reaction Helicopter

En marge de ces deux opérations interforces et multinationales, le 1 Wing a également présenté au public l'emploi de l'A109 la mission de Quick Reaction Helicopter. Depuis le 1er septembre 2016, un A109 armé de deux mitrailleuses de 7,62mm est mis en alerte à 15 minutes, prêt à intercepter des aéronefs lents comme des drones, des ULM ou des avions de tourisme susceptibles de constituer une menace en termes de sécurité. La souplesse d'emploi de l'hélicoptère et sa maniabilité en font un vecteur particulièrement performant dans ce rôle. Pour la démonstration, l'Hirundo interceptait un SF-260M.

Interception d'un SF-260M par un A109BA du QRH Interception d'un SF-260M par un A109BA du QRH Interception d'un SF-260M par un A109BA du QRH

 

Cargo sling

L'arrivée du Caïman a démultiplié les moyens héliportés de la Composante Air. Outre le transport de troupes, l'appareil peut emporter jusqu'à quatre tonnes de charge sous élingue. Parmi ces charges, très variées, figure un bamby bucket de 2500 litres d'eau utilisé dans la lutte contre les incendies. La démonstration du jour impliquait le transport d'une charge plus conventionnelle sous la forme d'une palette.

Emport de palette sous élingue Emport de palette sous élingue Emport de palette sous élingue

 

Mitrailleuse M3M

Dans un mode plus offensif, le NH90 MTH peut aujourd'hui être équipé d'une ou deux mitrailleuses M3M de 12,7 mm. Montées sur une plateforme spécifique devant chaque porte latérale, ces armes ont une cadence de tir de 1000 coups/minute et une portée effective de 1850 mètres, la portée maximale pouvant atteindre les 6000 mètres. Elles peuvent utiliser des munitions antipersonnel, antiblindage, incendiaires, pénétrantes ou à fragmentation. Un viseur holographique garantit une plus grande stabilité de visée. Les premiers tests du Caïman en configuration armée ont été menés sur le champ de tir de Vliehors aux Pays-Bas et ont permis de qualifier les premiers équipages (pilotes, cabin operators et gunners).

Mitrailleuse M3M montée sur un NH90 MTH Mitrailleuse M3M Mitrailleuse M3M montée sur un NH90 MTH

 

A109 démo

Incontournable, d'autant qu'elle évoluait à domicile, l'équipe démo A109 a fait le show. Par leurs renversements, tiger turns, virages serrés, manœuvres ponctuées de lancers de flares, les capitaines aviateurs Kevin Beckers et Stijn Soenens ont su conquérir le public. Un beau feu d'artifices pour illustrer la maniabilité de l'Hirundo dont on célèbre cette année les 25 ans de service.

A109BA Démo A109BA Démo A109BA Démo
A109BA Démo A109BA Démo A109BA Démo

Organisés en pleine semaine, les Belgian Helidays ont accueilli pas moins de 11 000 personnes à Beauvechain. Un franc succès donc et l'on ne peut s'empêcher de se rappeler les helidays qui ont fait les beaux jours de la base de Bierset il y a quelques années. Comparaison n'est évidemment pas raison et seul l'avenir nous dira quelle tournure prendront les prochaines éditions de cet événement. L'enthousiasme des organisateurs et du personnel mérite en tous les cas d'être souligné. Good show to all!


Texte : Vincent Pécriaux
Photos : Daniel De Wispelaere et Vincent Pécriaux