AMB
lundi 11 décembre 2017

Fête nationale 2017
 
Depuis 1976, il est de tous les défilés épargnés par la drache nationale. Après plus de quarante ans de service opérationnel, le Sea King voit arriver la retraite. Il continue néanmoins d'accomplir ses missions SAR en alternance avec le NH90, le petit nouveau qui assurera bientôt la relève. Le vieux soldat est toujours bien là, comme nous allons pouvoir en faire l'expérience.

Ce 21 juillet, en début d'après-midi, nous sommes une dizaine à attendre au poste de garde principal de la base de Coxyde. Après la vérification des identités de chacun et les contrôles d'usage, nous nous dirigeons vers la 40e escadrille où nous sommes invités à suivre une partie du briefing. La météo est de la partie et le vol s'annonce bien. Au moment où nous quittons la salle, le RS02 - notre taxi du jour - est tracté hors du hangar et préparé en vue de sa mission du jour.

Le Sea King Mk48 paré pour le défilé Le Sea King Mk48 paré pour le défilé Le Sea King Mk48 paré pour le défilé
 

Il est à présent un peu plus de 15 heures. Je m'installe sur l'un des sièges à l'arrière, à côté du hublot gauche. La large bulle offre un point de vue exceptionnel. Les moteurs sont lancés, le rotor est enclenché et nous commençons notre roulage vers la piste. Comme nous sommes quinze à bord, le décollage s'effectuera en roulant pour soulager la mécanique.

Take-off pour le RS02 Take-off pour le RS02 Take-off pour le RS02
 

15 heures 20. Le RS02 s'élève au-dessus de la piste de Coxyde et gagne l'intérieur des terres. Indépendamment du défilé proprement dit, ce vol sera mis à profit pour permettre au plus jeune de nos deux pilotes de parfaire sa technique du vol en formation avec le NH90 NFH et l'Alouette III qui nous accompagnent.

Le NH90 NFH - RN-04 Le NH90 NFH - RN-04 Le NH90 NFH - RN-04
 

Les évolutions s'enchaînent avec le Caïman qui se place tantôt à gauche, tantôt à droite, dans nos deux, quatre, huit ou dix heures. Ces différentes positions nous permettent d'apprécier, par les hublots et la porte de droite partiellement ouverte, les lignes particulièrement élégantes de la machine.

Le NH90 NFH - RN-04 Le NH90 NFH - RN-04 Le NH90 NFH - RN-04
 

Les paysages défilent sous nos pales. Gand est derrière nous et nous approchons déjà de Bruxelles. Comme les rouages d'une mécanique de précision, les différentes formations qui composent le défilé se mettent en place sur trois axes parallèles.

L'ombre du Sea King se détache sur un paysage boisé A109BA de la 17e esc. A109BA de la 17e esc.
 

Et si nous avons été les premiers à décoller, nous sommes bien vite rattrapés par les Alpha Jet, les F-16 et les Red Devils qui nous devancent dans le dispositif. Il est temps de refermer la porte latérale, pas question de faire 'coucou' au roi...

Dernier défilé pour les Alpha Jet 1B Formation de F-16 Les Red devils sur SF-260
 

Bruxelles est en liesse et grouille de monde. La place royale, le palais et la tribune, le quartier européen... Notre salut à la Nation n'a duré que quelques secondes. Mais des secondes intenses pour tous les pilotes qui doivent conserver leur place dans leurs formations respectives suivant le timing prévu. Faire défiler en un peu plus de quatre minutes 35 appareils de types différents dans un espace aérien aussi réduit n'est pas une sinécure. Et la situation est particulièrement délicate pour les hélicoptères, qui évoluent à proximité des gratte-ciel et grues dont le centre-ville est hérissé.

Bruxelles vue du ciel - Le quartier européen Bruxelles vue du ciel - La place royale Bruxelles vue du ciel - Les tribunes devant le palais royal
 

Nous nous éloignons de la capitale, dépassés cette fois par les C-130, l'Embraer et le Falcon 900 du 15e Wing. Tandis que les A109 et NH90 MTH mettent le cap sur Beauvechain, nous virons vers l'ouest.

C-130H au-dessus de Bruxelles Falcon 900B et ERJ-145 A109BA de la 17e esc.
 

Notre Caïman ne nous a pas attendu et a regagné directement Coxyde où il est de stand-by. L'Alouette III vient se positionner autour de notre appareil pour de nouvelles évolutions en formation.

Formation avec l'Alouette III Formation avec l'Alouette III Formation avec l'Alouette III
 

La côte est bientôt en vue. La piste apparaît droit devant nous. Un dernier virage et nous reprenons délicatement contact avec le sol, à quelques mètres du NH90. Il est 17 heures 20. Le bowser attend déjà, prêt à donner sa ration de kérosène à notre Sea King assoiffé. Après quelques derniers clichés de l'équipage de 'Griffon Four-Four-One', il est temps pour nous de prendre congé de nos hôtes de la 40e escadrille en les remerciant pour ce magnifique vol effectué au cœur du défilé aérien de la Fête nationale.

Le NH90 NFH en "Stand-By" Contact coupé, mission accomplie pour l'équipage du RS02 "Griffon 441" - Jurgen, Filip, Loeki et Tommy

 40 sqn - Proud to serve!


Texte : Vincent Pécriaux
Photos : Johan Ricx-40 sqn (Sea King en vol) et Vincent Pécriaux


Tous nos remerciements à Jurgen, Loeki, Filip et Tommy avec qui nous avons partagé ce vol ainsi qu'à IPR Comopsair pour l'opportunité qui nous a été offerte.