AMB
jeudi 13 décembre 2018

Revue de presse 2018

12/01/2018:  Indisponibilité des NH90 NFH
12/01/2018:  Les avions blancs en sursis
15/01/2018: Interception en mer du Nord
12/03/2018: Décès du colonel aviateur Gustaaf "Steve" Nuyts
01/06/2018:  Dernière mission du CE-04
11/10/2018: F-16 Incendié à Florennes
11/10/2018: Cazaux : l’école franco-belge de formation des pilotes de chasse a été officiellement fermée
25/10/2018:  Investissements majeurs pour la Composante Air

12/01/2018 - AMB/VP/DDW - Indisponibilité des NH90 NFH

Les problèmes rencontrés par les NH90 NFH de la 40e escadrille avec leur radar risquent de rendre les appareils non opérationnels pendant ces prochains mois. Ces problèmes techniques, qui touchent également d'autres opérateurs du NH90 NFH, concernent surtout les trois premiers hélicoptères (RN-01, RN-02, RN-03), progressivement portés au standard du quatrième (RN-04). Ce retrofit en usine pourrait prendre plus d'un an et se conjugue avec l'entrée de la quatrième machine dans une phase de maintenance programmée de plusieurs semaines.

Gros plan sur le radar du NH90 NFH NH90 NFH - RN-01 Sea King Mk48 - RS 02
 

Cette indisponibilité aura des répercussions sur le maintien des qualifications des équipages et sur le calendrier prévu pour que les Caïman atteignent leur capacité opérationnelle complète. Elle pourrait aussi postposer le retrait des Sea King (RS 02, RS 04, RS 05)  et Alouette III que le NH90 est appelé à remplacer dans les opérations de recherche et de sauvetage mais également dans les missions maritimes à bord des frégates de l'OTAN. Les trois derniers Sea King, dont le potentiel est de plus en plus limité, continueront donc d'assurer les missions SAR au départ de Coxyde, épaulés si nécessaire par des hélicoptères des pays voisins dans le cadre d'accords de coopération internationaux.


ERJ-135 et ERJ-145 de la 21e escadrille12/01/2018 - AMB/DDW/VP - Les avions blancs en sursis

S'appuyant sur une étude de la Défense, le conseil des ministres a approuvé le lancement d'une procédure de marché public pour un service de transport aérien de type corporate. Le contrat d'une durée de huit ans, qui pourra être prolongé pour quatre ans supplémentaires, entraînera la vente des quatre Embraer et du Falcon 900 de la 21e escadrille qui assurent actuellement les missions de transport en soutien des opérations militaires ainsi que les vols V(V)IP.

 


 15/01/2018 – AMB/DDW/VP - Interception en mer du Nord

Le 15 janvier vers 11h20, deux F-16 en alerte QRA à Florennes ont reçu l’ordre du CAOC d’Uedem de décoller afin d’intercepter deux avions militaires russes de type TU-160 Blackjack qui s’approchaient de la zone de responsabilité néerlandaise de l’espace aérien de l’OTAN. Guidés par la station de contrôle aérien néerlandaise de Nieuw-Milligen, les deux chasseurs ont rejoint et identifié visuellement les bombardiers stratégiques dans l’espace aérien international au-dessus de la mer du Nord à une altitude de 27 000 pieds. Ils les ont escortés pendant une dizaine de minutes avant de céder le relais à deux Typhoon britanniques de la base de Lossiemouth.

Un F-16AM du QRA  

Les incursions d’appareils à long rayon d’action russes par des intercepteurs de l’OTAN, fréquentes durant la Guerre froide, connaissent une recrudescence depuis plusieurs mois. Les avions militaires russes jaugent ainsi régulièrement les capacités de réaction des forces aériennes de l’Alliance Atlantique. Ils n’activent généralement pas leur transpondeur et ne répondent pas aux appels radio, ce qui peut poser problème pour le trafic aérien et entraîne systématiquement le lancement du QRA.


Décès du colonel aviateur Gustaaf "Steve" Nuyts12/03/2018 - AMB/VP/DDW - Décès du colonel aviateur Gustaaf "Steve" Nuyts

Né à Pulderbos le 9 janvier 1937, Steve Nuyts entre à la Force Aérienne en mars 1954 au sein de la 129e promotion. Il n'est cependant pas retenu pour suivre sa formation aux États-Unis et rejoint la 130e promotion avec laquelle il vole successivement sur SV4 à Gossoncourt et Harvard à Kamina. Un accident domestique à Coxyde vient encore retarder sa progression et ce n'est que le 18 octobre 1957 qu'il est finalement breveté avec la 133e promotion.

Steve Nuyts est ensuite affecté à la 8e escadrille de chasse de Chièvres. En 1960 toutefois, il quitte le 7e Wing et ses Hunter pour voler comme moniteur Fouga au FFM à Kamina. À son retour, il passe l'examen A pour devenir officier et est muté à la 350e escadrille à Beauvechain. Il apprend à y maîtriser le F-104G. Une maîtrise qui atteint son paroxysme entre 1969 et 1975, période pendant laquelle il présente le Starfighter avec l'adjudant Palmer De Vlieger dans un duo qui restera dans toutes les mémoires : les Slivers.

Il se retrouve en 1976 à Brustem où il prend le commandement de la 11e escadrille. Après un passage à l'Ecole de Guerre et en état-major, il est désigné comme OSN à Beauvechain, sur F-16 cette fois. Nommé colonel, il prend la direction du 9e Wing training de Brustem et termine sa carrière comme chef d'état-major à la Tactical Air Force en 1991.


Retrait de l'Embraer ERJ-145 - CE-0401/06/2018 – AMB/VP/DDW - Dernière mission du CE-04

Le CE-04, l’un des deux ERJ-145 mis en œuvre par la 21e escadrille a effectué sa dernière mission le 1er juin. Ce retrait d’un premier ‘avion blanc’ préfigure le démantèlement à terme de la flotte de l’escadrille au profit d’un système de leasing vraisemblablement similaire à celui mis en place pour l’Airbus A321.

 


F-16AM - FA-128 - Photo: Boris Hermand11/10/2018 - AMB/VP/DDW - F-16 Incendié à Florennes

En début d'après-midi, le F-16AM FA-128, qui se trouvait sur la ligne avec deux autres appareils, a pris feu pour une raison encore inconnue. L'avion, qui n'était pas armé, a été entièrement détruit. Les F-16 parqués à proximité ont sans doute été touchés eux aussi. L'accident n'a apparemment fait qu'une seule victime, qui souffrait de troubles auditifs dus à des explosions secondaires. L'incendie a été circonscrit par les pompiers du 2 W Tac et les services incendie civils. Vu l'ampleur du sinistre, le parquet fédéral a été chargé de l'enquête, ainsi que l'Aviation Safety Directorate.


11/10/2018 - Alain Debras/AMB/DDW/VP - Cazaux : l’école franco-belge de formation des pilotes de chasse a été officiellement fermée

Ce 11 octobre 2018 s’est déroulée à Cazaux (F) la cérémonie de fermeture de l'Advanced Jet Training School (AJeTs), l’école franco-belge qui a permis de former depuis 14 ans les jeunes pilotes de chasse belges et français. En effet, c’est en 2004 qu’un accord-cadre avait été signé par les ministres de la Défense en poste à l’époque, à savoir Michèle Alliot-Marie et André Flahaut, créant l’AJeTS par laquelle les deux armées de l’air décidaient de partager leurs moyens de formation des pilotes de chasse. Celle-ci comprenait deux phases successives, la première sur la base de Tours, équipée d’Alpha-Jet français, la seconde sur la base de Cazaux, équipée d’Alpha-Jet français et belges (modernisés un peu auparavant).

Formation d'Alpha Jet 1B Insigne de l'AJeTS sur Alpha Jet 1B Alpha Jet 1B - AT18 - L'avion porte l'insigne du 1 Wing sur la dérive
 
Les 25 avions belges mis à la disposition de l’AJeTS avaient été modernisés à mi-vie par l’intégration d’équipements modernes en avionique et en navigation, les rendant plus proches des avions de chasse actuels (F-16, Mirage 2000 et Rafale). Ils resteront encore en Gironde jusqu’à la fin de 2018 pour remplir les plans de formation des pilotes français et clore les engagements prévus. Ils devraient ensuite être mis en vente dans le courant de l’année 2019 ; un simulateur de vol fait aussi partie du lot.

En un peu plus de 50 000 heures de vol, cette structure originale a permis de former 165 pilotes belges et 215 pilotes français. Quelques pilotes d’autres nations européennes y sont également passés (allemands et portugais) mais la coopération n’a pas pu être élargie comme cela avait été espéré au départ.

La fermeture de l’AJeTS ne signifie pas la fin de la coopération franco-belge dans le domaine de l’aviation militaire, les pilotes de transport et d’hélicoptères des deux armées de l’air seront toujours formés respectivement à Avord et à Dax.

Alpha Jet E - BA 705 de Tours Formation d'Alpha Jet 1B et d'Alpha Jet E Alpha Jet 1B AT22 à l'atterrissage
 
Dorénavant, tous les pilotes de chasse belges seront formés au sein de l’Euro-NATO Joint Jet Pilot Training (ENJJPT) et du 80th Flying Training Wing, sur la base aérienne de Sheppard, Texas - USA. Cette structure accueille chaque année quelque 200 jeunes pilotes de toutes les nationalités (originaires des 14 nations membres de l’OTAN participantes) pour assurer leur formation sur Beechcraft T-6 Texan II puis sur Northrop T-38 Talon ; la formation dure environ 55 semaines et est assurée par des instructeurs de ces 14 nationalités (chaque nation qui envoie des élèves doit fournir des instructeurs qualifiés). La Belgique a pour l'instant mis deux instructeurs à la disposition de l’ENJJPT et d’autres places sont encore à pourvoir...

Texte : Alain Debras
Photos : Droits Réservés et Vincent Pécriaux


25/10/2018 - AMB/VP/DDW - Investissements majeurs pour la Composante Air

Après des mois d'atermoiements, le gouvernement a finalement officialisé sa décision. Le successeur du F-16 à la Composante Air sera le Lockheed Martin F-35A Lightning II. Trente-quatre exemplaires seront commandés à l'avionneur américain pour un montant d'environ 4 milliards d'euros. Les investissements sur la durée de vie de l'appareil s'élèveraient à quelque 12,4 milliards, selon les estimations gouvernementales actuelles. Le contrat comprend, outre les avions, deux systèmes de simulation, ainsi que le matériel et les systèmes informatiques dédiés. La Composante Air devrait prendre livraison de son premier appareil courant 2023.

F-35A Lightning II General Atomics MQ-9B - Photo: General Atomics

L'acquisition de deux systèmes de drones de reconnaissance MALE (Medium Altitude Long Endurance) de type MQ-9B conçus par General Atomics Aeronautical a également été confirmée.

Ces investissements s'inscrivent dans la Vision stratégique pour la Défense 2018-2030.


Sources: AMB/VP/DDW

Photos: Vincent Pécriaux, Daniel De Wispelaere, Boris Hermand, General Atomics