AMB
vendredi 22 juin 2018

 Vador et son Dark Falcon

Attendu depuis plusieurs mois, le FA-101, nouvel appareil du F-16 solo display, est officiellement passé de l'ombre à la lumière le 23 avril sur la base de Florennes. Baptisé Dark Falcon, l'avion porte une livrée stylisée a base de tons gris et de noir. Comme l'a expliqué le nouveau pilote de démonstration, le commandant aviateur Stefan Darte, 'Vador', l'objectif était de créer une décoration contrastée tout en restant dans les teintes propres à un avion de chasse.

Décoration de la dérive du FA-101 Présentation fu Dark Falcon Décoration de la quille ventrale
 

Le projet retenu est celui qu'ont proposé Johan Wolfs, designer belge spécialisé dans ce domaine qui a déjà plus d'une quarantaine de réalisations à son actif, et Nicolas Deboeck. L'exécution proprement dite a été confiée aux peintres du paintshop du 2e Wing tactique. Tous ces talents conjugués ont produit un résultat particulièrement réussi. L'avion a la particularité d'être équipé d'un radome de couleur noire. Une peinture spéciale a dû être appliquée pour éviter toute interférence lors de l'utilisation du radar de bord. À noter également que si les couleurs belges ont été peintes à l'extrémité des gouvernes de profondeur, lors des présentations à l'étranger, la gouverne de gauche arborera les couleurs nationales du pays hôte.

Dark Falcon Dark Falcon Dark Falcon
 

Vador est assisté d'une quinzaine de techniciens et du service des Relations publiques de Comopsair et représentera donc la Force Aérienne dans sa capacité de combat tactique durant les trois prochaines années. Au travers de son programme, il a essentiellement voulu mettre en avant la maniabilité du F-16 et le présenter en évoluant au plus près du public. Rendez-vous donc dans les principales manifestations aériennes européennes de ces prochains mois pour pouvoir admirer sous toutes ses facettes le Dark Falcon.

May the Air Force be with you!

Le Cdt Stefan "Vador" Darte devant son Dark Falcon Johan Wolfs et Vador Solo Display Team - Celui qui a le plus les pieds sur terre n'est pas toujours celui qu'on croit !

Texte : Vincent Pécriaux
Photos : Daniel De Wispelaere et Vincent Pécriaux