AMB
mardi 16 octobre 2018

titre f84f fu154
 

Bien connu des automobilistes qui empruntent le 'rond-point à l'avion' de la Barrière Luc, à deux pas de la base aérienne de Florennes, le FU-154 fut victime il y a quelques mois d'une mésaventure pour le moins cocasse. Le 24 janvier 2017, il fut percuté par un camion dont le chauffeur avait perdu le contrôle. Au-delà du caractère tout à fait particulier de l'accident et du constat qui dut en être fait, la collision causa des dégâts à l'appareil qui dut être descendu de son piédestal et ramené dans les installations de la base.

Le FU-154 aux couleurs du 2e sqn en 2011 Le FU-154 aux couleurs du 2e sqn en 2011 Le FU-154 aux couleurs du 2e sqn en 2011
 

L'estimation du préjudice et l'intervention des assurances prirent plusieurs mois et ce n'est que début 2018 que la Défense donna finalement le feu vert à la réparation de l'avion. Les premiers à intervenir furent les tôliers et forgerons du 2e Wing qui durent réparer le saumon d'aile gauche et différents éléments du fuselage.

Dégâts du 24 janvier 2017 Dégâts du 24 janvier 2017 Dégâts du 24 janvier 2017
 

Ce n'était là qu'un premier défi pour le groupe de Maintenance du Wing puisque, en concertation avec le musée Spitfire, il fut décidé de repeindre le chasseur-bombardier dans les couleurs rappelant celles du FU-52, présenté en démonstration par José Marette en 1964. d'autant qu'un F-84F portant l'immatriculation FU-52 - en fait le FU-144 - se trouve déjà au musée de la base. Pour réaliser ce projet, il fallut retrouver des teintes de camouflage que la Défense ne possédait évidemment plus dans ses stocks et surtout libérer un créneau de sept semaines dans le planning de la cabine de peinture pour effectuer les opérations qui se terminèrent par l'application d'un vernis de protection tout à fait indispensable.

Ponçage avant mise en peinture Ponçage avant mise en peinture Mise en peinture
Mise en peinture Nouvelle décoration pour le FU-154 Vernis appliqué sur l'avion
 

Quand tout fut prêt, les autorités du Wing prirent contact avec le Service public de Wallonie et la police locale pour organiser la remise en place du Thunderstreak flambant neuf sur son socle. Profitant d'excellentes conditions météo, le FU-154 quitta la base par la route le 27 septembre en matinée pour rejoindre le rond-point. L'opération prit deux bonnes heures mais le résultat est absolument magnifique et on ne peut que féliciter les équipes qui ont combiné leurs efforts pour restaurer ce premier jet transsonique sur lequel, dès 1955, bon nombre de pilotes de chasse belges vécurent leur premier bang sonique.

Arrivée par la route du FU-154 Mise en place du FU-154 sur son socle Mise en place du FU-154 sur son socle
Mise en place du FU-154 sur son socle Mise en place du FU-154 sur son socle Mise en place du FU-154 sur son socle
Travail accomplis! Le FU-154 sur son socle Le FU-154 sur son socle

Texte : Vincent Pécriaux
Photos : 2 W Tac, Daniel De Wispelaere et Vincent Pécriaux