AMB
mercredi 20 septembre 2017

Raytheon AIM-9 Sidewinder

L'AIM-9 Sidewinder a été mis au point par le centre d'études navales américaines de China Lake à la fin des années quarante. Le premier tir d'un Sidewinder, dans sa version infrarouge, date de 1953 et les livraisons à l'U.S. Air force commencèrent en 1956. La Force Aérienne belge a utilisé plusieurs types de ces missiles, tels l'AIM-9B, l'AIM-9N, l'AIM-9P ou l'AIM-9L, mis en fabrication en 1977, et qui dispose d'une tête IR entièrement nouvelle ainsi que d'un moteur, d'une ogive explosive et d'une fusée beaucoup plus performants. La version utilisée actuellement est l'AIM-9M qui a les mêmes dimensions et performances que le AIM-9L mais dont la masse plus élevée (86 kg) lui permet de recevoir une tête IR moins sensible aux contre-mesures électroniques.

AIM-9 Sidewinder AIM-9 Sidewinder N

Le Sidewinder se compose d'un tube métallique de 12,7 cm de diamètre presque entièrement occupé par un moteur fusée, dont la poussée permet d'atteindre la vitesse de Mach 2,5, et d'une ogive explosive. Il est stabilisé par quatre ailettes fixées en queue et équipées chacune d'un petit déflecteur à volant générant un effet gyroscopique. Le guidage est assuré par une tête chercheuse placée dans le nez du missile. Celle-ci capte, grâce à un télescope, les rayons infrarouges émis par l'objectif et les concentre sur une cellule sensible, laquelle les transforme en courant électrique utilisé pour agir sur les commandes de l'engin et le maintenir sur une trajectoire d'interception de l'appareil ennemi. Tous les Sidewinder sont dotés de moteurs-fusées a carburant solide et leur contrôle en vol se fait par l'intermédiaire de surfaces canard. Ils sont installés en stations 1, 2, 8 et 9.

Caractéristiques (AIM-9M)
Longueur 2,85 m
Diamètre du fuselage 12,7 cm
Envergure 63,5 cm
Masse (au lancement) 86 kg
Vitesse maximale Mach 2,5
Portée 17,7 km
Charge militaire 9,4 kg
Autodirecteur Passif infrarouge

 

vp-weapons_stations_small.jpg


Texte : Vincent Pécriaux
Photos : Daniel De Wispelaere et Vincent Pécriaux
Note: Reproduction interdite sans l'accord préalable écrit de leurs auteurs respectifs