AMB
Wednesday 25 November 2020

Coxyde IAS 2011

Article Index

I A S 2011

Sous un ciel partagé entre grand bleu et teintes un peu plus "basse visibilité", Coxyde était à la fête en cette première semaine de juillet. L'espace de quelques jours, la base aérienne et les cités balnéaires environnantes ont vécu au rythme de l'International Airshow dont le thème principal était cette année le 65e anniversaire de la Force Aérienne.

 
T-6 klu - B 182
Stinson Reliant Britten Islander - Belgian North Sea Aerial Survey
Seaking 70ans sar 40 ans Alouette 3 Sea king - RS 04
Alpha Jet E - Armée de l'air F-16AM - 50 ans Tiger Meet F-16BM - FB 22

Anniversaire oblige, le programme se devait d'être à la hauteur et on peut dire que le spectacle a été au rendez-vous. Les organisateurs avaient fait le pari d'organiser l'événement en semaine et, en partie, en soirée. Pari risqué mais manifestement gagnant. Voici un aperçu de ce que les milliers de spectateurs qui s'étaient déplacés ont pu voir.

65 ans d'évolution Entre tarmac et Nuages Panaches en altitude
 

La Force Aérienne : 65 ans d'évolution

En 65 ans d'existence, la Force Aérienne a mis en œuvre des dizaines de types d'aéronefs. L'exposition statique présentait plusieurs machines aujourd'hui entrées dans l'Histoire comme le Mirage 5, le F-104G ou le Fouga présents au milieu de la zone publique. Même reliftés avec plus ou moins de bonheur, ils ont suscité un intérêt certain. SV4, Sikorsky S-58 ou Piper étaient eux aussi de la partie.

F104G Starfighter Mirage 5BA - 2sqn S58 - OT-ZKD

Différents types d'avions ont également été présentés en vol. Du côté des avions d'entraînement, deux incontournables : le Harvard et le Fouga Magister. Deux Harvard étaient présents à Coxyde : l'AT-16D H 50 de la Voormezele Collection et le Harvard de Danny Cabooter, repeint il y a quelques semaines à peine sous l'immatriculation H 210, l'avion à bord duquel le lieutenant Baudouin Carpentier de Changy a tragiquement trouvé la mort le 17 juillet 1960, abattu et assassiné par des rebelles au Congo.

T-6 Harvard - H50 T-6 Harvard - H50 / T-6 Harvard - H210 T-6 Harvard - H210

Successeur direct du Harvard, le Fouga Magister est resté dans les mémoires pour sa silhouette atypique et le bruit strident de ses deux réacteurs Marboré. Comme l'indique son immatriculation, et malgré des cocardes belges et le code MT 3 appliqués pour l'occasion, le F-GPCJ est un appareil français. Il était piloté de main de maître par Jack Krine, ancien leader solo de la Patrouille de France.

CM170 Fouga Magister - F-GPCJ - MT3 CM170 Fouga Magister - F-GPCJ - MT3 CM170 Fouga Magister - F-GPCJ - MT3

Pour retracer l'histoire de la chasse belge, trois générations d'appareils : le Spitfire IX, le Meteor NF.11 et le Hunter F.6. Le Spitfire appartient à nos voisins néerlandais du RNLAF Historical Flight. Ce type d'appareil a été utilisé par la FAé comme avion d'entraînement avancé entre 1947 et 1954.

Spitfire Mk IX - RNLAF Historical Flight Spitfire Mk IX - RNLAF Historical Flight Spitfire Mk IX - RNLAF Historical Flight

C'est avec le Meteor que la Force Aérienne est entrée dans l'ère de l'aviation à réaction. La Belgique a utilisé des Meteor T.7 d'entraînement, des F.4 et F.8 de chasse de jour et des NF.11 de chasse de nuit. C'est ce dernier modèle qui était représenté ici sous les couleurs de la RAF.

Meteor NF.11 Meteor NF.11 Meteor NF.11

Troisième chasseur, à l'élégance inégalée, le Hawker Hunter a fait les beaux jours de la chasse belge dans la deuxième moitié des années 50. Le Hunter F.6A présenté a eu une longue carrière au sein de la RAF. En 2007, il a été acquis par la Dutch Hawker Hunter Foundation et opère depuis la base de Leeuwarden.

Hawker Hunter F.6A Hawker Hunter F.6A Hawker Hunter F.6A

Grâce à une importante flotte d'avions de transport, la Force aérienne a toujours pu se déployer aux quatre coins du monde. Parmi les appareils de la première heure, le discret De Havilland Dominie, utilisé principalement comme appareil de liaison au départ de Melsbroek entre 1946 et 1955.

De Havilland Dominie De Havilland Dominie De Havilland Dominie

Incomparablement plus célèbre, le DC-3 a révolutionné le transport aérien civil et militaire d'après-guerre. Il a servi à la Force Aérienne pendant pas moins de trois décennies.

DC-3 Dakota DC-3 Dakota DC-3 Dakota

En 2011, le transport aérien militaire belge, c'est bien évidemment le C-130H Hercules mais c'est aussi l'Airbus A330, de plus en plus sollicité en soutien au personnel militaire en opération ou pour l'évacuation de populations civiles confrontées à des situations critiques.

Airbus A330 Airbus A330 Airbus A330
 
Page 2: 65 ans d'évolution
65 ans d'évolution
Entre tarmac et nuages
Panaches en altitude
 

 Entre tarmac et nuages

Plus encore que les autres années, les parkings et taxiways de la base de Coxyde étaient particulièrement encombrés. Rotors, hélices et réacteurs occupaient au maximum l'espace.

En plus des 65 ans de la Force Aérienne, 2011 marquait également le 50e anniversaire des opérations SAR en Belgique. Les hélicoptères étaient par conséquent en nombre sur la plate-forme de Coxyde pour célébrer l'événement avec la 40e escadrille.

La République tchèque avait dépêché un Sokol W3A tandis que la marine polonaise avait fait le déplacement avec un Mi-8.

Sokol W3A Sokol W3A Mi-8

Autres voilures tournantes dignes d'intérêt, une alouette III de la Force aérienne autrichienne, un Panther de l'Aéronautique navale ou encore un EC-120 Colibri, nouvel appareil-école appelé à remplacer les Gazelle dans la formation des pilotes d'hélicoptère français et belges.

Alouette 3 - lsk Panther - klu EC120 Colibri

Les Pays-Bas disposent d'un parc d'hélicoptères très diversifié, comme on a pu en juger par les appareils présents : un CH-47D, une Alouette III et, plus intéressant encore puisqu'il représente le proche avenir sur la base de Coxyde, un NH-90 flambant neuf.

CH47 - klu CH-47D - klu Alouette 3 klu
NH-90 - klu NH-90 - klu NH-90 - klu

Sur un plan plus dynamique, la KLu présentait ses démos sur F-16AM et AH-64D Apache. Malheureusement, en raison de problèmes techniques, l'hélicoptère n'a pu effectuer sa présentation le mercredi en soirée.

F-16-AM Démo klu F-16-AM Démo klu F-16-AM Démo klu
AH-64D Apache - klu AH-64D Apache - klu AH-64D Apache - klu

Côté chasseurs, Tornado GR.4 de la Royal Air Force et F-18C des Forces aériennes suisses se sont partagés le ciel...

Tornado GR.4 - RAF Tornado GR.4 - RAF Tornado GR.4 - RAF
F-18C des Forces aériennes suisses F-18C des Forces aériennes suisses F-18C des Forces aériennes suisses

... laissant aux Typhoon de l'Aeronautica Militare Italiana et de la Luftwaffe le soin de régner sur le static.

Typhoon AMI - 4-12 Typhoon - 30+10 - Luftwaffe Typhoon - AMI - 4-12

Au contraire de l'Armée de l'Air, venue uniquement avec son Alpha Jet de démonstration, la Royal Air Force présentait notamment un Tucano et un Hawk.

Tucano - RAF Alpha Jet - Armée de l'air Tucano - RAF
Hawk - RAF Hawk - RAF Hawk - RAF

Côté multimoteurs, un King Air et le Lancaster du Battle of Britain Memorial Flight complétaient la délégation britannique.

King Air Lancaster - Battle of Britain Memorial Flight King Air

A noter également, la présence d'un Antonov 30 ukrainien et d'un Antonov 2 estonien.

Antonov 30 Antonoc 2 - Estonie Antonov 30

Coxyde by night

L'une des particularités de l'airshow de Coxyde cette année résidait dans son horaire décalé. Le mercredi, les portes de la base se sont ouvertes à 13 heures pour se refermer à plus de 22 heures. Mitch Beulen a ainsi pu gratifier les spectateurs les plus patients d'une démo en soirée du plus bel effet. Une magnifique cerise sur ce gâteau d'anniversaire décidément bien appétissant.

F-16 Demo Display F-16 Demo Display F-16 Demo Display
F-16 Demo Display F-16 Demo Display F-16 Demo Display
 
Page 3: Entre Tarmac et nuages
65 ans d'évolution
Entre tarmac et nuages
Panaches en altitude
 

Panaches en altitude !

Il ne peut y avoir de véritable fête aérienne sans patrouilles acrobatiques dont les évolutions tout en finesse et en précision garantissent un spectacle haut en couleur.

Cette année, pas moins de six formations de renommée internationale ont zébré le ciel de Coxyde de leurs panaches de fumée multicolores.

Parmi les "show stoppers", les Thunderbirds de l'US Air Force et leurs six F-16C immaculés. Créée en mai 1953 sur la base de Luke, avant d'être basée à Nellis, cette formation a volé successivement sur F-84G Thunderjet, F-84F Thunderstreak, F-100C Super Sabre, F-105B Thunderchief, F-100D Super Sabre, F-4E Phantom II, T-38 Talon, F-16A et F-16C Fighting Falcon.

Thunderbirds Thunderbirds Thunderbirds
Thunderbirds Thunderbirds Thunderbirds

Le nom de Thunderbirds fait référence à l'oiseau de tonnerre qui, par le battement de ses gigantesques ailes, faisait trembler la terre et dont les yeux lançaient des éclairs. Cet animal mythique était très craint et respecté dans la culture indienne de l'ouest américain.

Thunderbirds Thunderbirds Thunderbirds
Thunderbirds Thunderbirds Thunderbirds

Impressionnants dans les airs, les Thunderbirds le sont aussi dans les chiffres. L'équipe se compose de 12 officiers et 120 militaires représentant une trentaine de spécialités techniques. Deux C-17 sont nécessaires au transport du personnel et du matériel. Cette année, de mars à novembre, les six F-16 représenteront l'USAF dans quarante shows aériens à travers les Etats-Unis et en Europe.

Thunderbirds vp-thunderbirds_14 Thunderbirds

Si à première vue on pourrait croire que l'oiseau de tonnerre a étendu ses ailes jusqu'en Turquie, il n'en est rien. C'est un aigle à deux têtes stylisé, symbole de puissance et d'unité, qui orne le dessous des NF-5 des Turkish Stars. La patrouille, qui s'est produite pour la première fois en 1994, représente la Force aérienne turque, l'une des plus anciennes au monde puisqu'elle fête cette année son centenaire.

NF-5 - Turkish Stars NF-5 - Turkish Stars NF-5 - Turkish Stars
NF-5 - Turkish Stars NF-5 - Turkish Stars NF-5 - Turkish Stars

Mieux connue sous nos cieux, la Patrouille de France a aussi déployé tout son talent pour faire vibrer les milliers de spectateurs.

La Patrouille de France La Patrouille de France La Patrouille de France

Ambassadrice des ailes françaises à travers le monde, la Patrouille de France a été créée le 17 mai 1953 sur F-84G – 8 jours avant les Thunderbirds ! Pendant la première décennie, elle sera constituée d'une année à l'autre au sein des différentes escadres de chasse de l'Armée de l'Air. Il faudra attendre 1964 pour qu'elle s'installe à Salon-de-Provence où elle se substituera à la Patrouille de l'Ecole de l'air.

La Patrouille de France La Patrouille de France La Patrouille de France

Depuis 1981, la PAF a troqué ses Fouga Magister pour des Alpha Jet. Elle évolue à huit appareils. Son savoir-faire et la précision des figures qu'elle réalise en font l'une des meilleures formations de démonstration au monde.

La Patrouille de France La Patrouille de France La Patrouille de France

Rigueur et précision sont aussi l'apanage des Red Arrows. Formée officiellement en 1965, la patrouille britannique a représenté la Royal Air Force plus de 4000 fois dans 53 pays.

Red Arrows Red Arrows Red Arrows

L'équipe vole sur British Aerospace Hawk depuis 1980. Sa formation de base, le "diamond nine" est sa plus belle carte de visite.

Red Arrows Red Arrows Red Arrows

Le Hawk est aussi la monture d'une autre patrouille acrobatique, inconnue jusqu'à présent sous nos latitudes et qui constituait sans aucun doute l'une des plus belles attractions du show de Coxyde.

les Saudi Hawks les Saudi Hawks les Saudi Hawks

Vitrine de la Force aérienne saoudienne, les Saudi Hawks ont été créés en 1998. Ils sont la. L'airshow de Coxyde fait partie de leur première tournée en Europe. Une tournée qui, espérons-le, en appellera d'autres.

les Saudi Hawks les Saudi Hawks les Saudi Hawks

Malgré leur jeune histoire, les Saudi Hawks ont démontré de grandes qualités et ont effectué une prestation des plus attrayantes. Un régal pour les amateurs et les photographes qui ont pu saisir – le mot est on ne peut mieux choisi – toutes leurs arabesques.

les Saudi Hawks les Saudi Hawks les Saudi Hawks

Presque aussi exotique, le team Iskry représente la Force aérienne polonaise. La formation est née en 1969. Baptisée à l'origine Rombik, elle n'a pris son appellation actuelle qu'en 1991.

Team Iskry Team Iskry Team Iskry

Elle est équipée de sept biplaces d'entraînement PZL TS-11 Iskra de conception nationale.

Team Iskry Team Iskry Team Iskry

Renaissance remarquée des Diables Rouges

Même si l'on ne peut évidemment pas les comparer à ces patrouilles acrobatiques toutes équipées d'avions à réaction, les Red Devils reformés il y a quelques semaines à peine ont réalisé une belle prestation dans des conditions de vent particulièrement difficiles pour des appareils aussi légers que les Marchetti. Après ces débuts prometteurs, on ne peut que leur souhaiter une carrière aussi prestigieuse que celle de leurs aînés sur Hunter et Fouga Magister.

Red Devils Red Devils Red Devils
 

Texte : Vincent Pécriaux
Photos : Daniel De Wispelaere et Vincent Pécriaux
Mise en page : Daniel De Wispelaere
Note : Reproduction interdite sans l'accord préalable écrit de leurs auteurs respectifs

Un merci tout particulier à l'équipe d'IPR Comopsair pour sa disponibilité et sa gentillesse et pour ces quatre jours qui ont été une réussite complète