AMB
Thursday 3 December 2020

Revue de presse 2020

13/01/2020:  Retrait du service actif, sur la pointe des roues, des Alpha Jet 1B
09/03/2020:  Point presse opérations
11/03/2020:  Vol en F-16 pour le MoD
31/03/2020:  Une nouvelle tour de contrôle à Kleine- Brogel
09/04/2020:  Reprise des vols F-16 de la Composante Air
29/04/2020:  Nouveaux appareils VVIP
24/06/2020: 
Décisions radicales
26/06/2020:  Déploiement de F-16 en Jordanie
04/07/2020:  Les Alpha Jet partiront au Canada
16/07/2020:  Remise de commandement au CC Air
28/08/2020:  Retrait des B-Hunter
17/09/2020:  La Composante Air a un nouveau commandant
09/10/2020:  L'A400M, enfin
27/11/2020:  Décès de l'ADC Palmer De Vlieger

Bye bye Alpha Jet 1B - Photo: Serge Nemry (Wings)13/01/2020 - AMB/VP/DDW - Retrait du service actif, sur la pointe des roues, des Alpha Jet 1B

Ce 13 janvier, c'est en toute discrétion que les Alpha Jet 1B AT13, AT24 et AT26 ont retrouvé le tarmac de la base de Beauvechain après un ultime vol sous les couleurs de la Composante Air. Ils faisaient partie de la dernière vague d'appareils rapatriés en Belgique afin d'y être reconditionnés, stockés et proposés à la vente. Grâce à ses qualités de vol et d'emploi, l'Alpha Jet est très prisé des sociétés qui offrent leurs services de forces d'opposition aux forces armées qui en font la demande. Ce marché est en pleine expansion et vingt-cinq Alpha Jet pourraient ainsi trouver acquéreur à plus ou moins court terme.

Les 33 appareils ont été livrés à la Force Aérienne entre octobre 1978 et juillet 1980. Ils ont d'abord opéré depuis Brustem puis, dès 1996, depuis Beauvechain, avant d'être intégrés au sein de l'Advanced Jet Training School (AJeTS) franco-belge de Cazaux entre 2004 et 2018.

En quarante années de service, plus de mille pilotes ont fait leurs premières heures de réacteur sur les Alpha Jet belges. La promotion 77B fut la première à voler sur l'avion au sein de la 11e escadrille. Elle fut suivie quelques mois plus tard par la 78B, qui effectua sur celui-ci l'entièreté de sa formation. En termes d'heures de vol, le compteur a atteint le très honorable score de 194 827 heures. Des chiffres impressionnants pour un avion particulièrement fiable et très apprécié de ceux qui ont volé ou travaillé dessus.  Photo: Serge Nemry (Wings)


09/03/2020 - AMB/VP/DDW - Point presse opérations

Le 9 mars, la Défense a organisé une conférence de presse sur les opérations en cours et prévues pour 2020. Près de 1000 militaires belges sont actuellement engagés dans des opérations en Europe, en Afrique, au Moyen-Orient et en Asie au profit de l'ONU, de l'Union européenne, de l'OTAN, de coalitions ou dans un contexte national.

Sur le territoire national, la Composante Air assure quotidiennement les missions de recherche et de sauvetage à la côte. L'an dernier, 91 interventions ont été réalisées et 29 personnes en détresse ont pu être prises en charge. Par ailleurs, des moyens terrestres assurent la protection de sites et lieux sensibles dans le cadre de l'opération Vigilant Guardian.

Dans le ciel des pays baltes également, les F-16 belges sont actifs. Quatre appareils placés sous le commandement de l'OTAN sont déployés à Siaulai, en Lituanie, afin d'y mener des missions de police du ciel. Deux de ces appareils sont en alerte à 15 minutes, 24 heures sur 24, 7 jours sur 7. Armés de missiles AIM-120 AMRAAM, AIM-9 Sidewinder et de 510 obus de 20 mm, ils ont intercepté et identifié 15 avions de transport et 17 avions de combat russes entre septembre 2019 et début mars 2020. Ces interceptions s'effectuent selon des règles d'engagement particulièrement strictes. Le but est d'escorter les intrus et de montrer la réactivité de l'OTAN sans toutefois répondre à une éventuelle provocation. La rotation se terminera le 30 avril.

Dès le mois de mai, les bases de Florennes et de Kleine-Brogel reprendront en alternance les missions QRA. Un nouveau déploiement de F-16 en Jordanie est également à l'étude mais le gouvernement n'a pas encore donné son aval à cette mission. Dans l'intervalle, le personnel se prépare tant au sol qu'en vol, comme l'illustrent ces photos.

Recherche d'explosifs avec chien Inspection d'un véhicule Fouille du chauffeur
Départ en mission d'entraînement d'un F-16 armé de bombes d'exercice BDU-33 Départ en mission d'entraînement d'un F-16 armé de bombes d'exercice BDU-33 Départ en mission d'entraînement d'un F-16 armé de bombes d'exercice BDU-33
Tir air-sol à Pampa Range Cible sur le site de Pampa Range Break après le tir

11/03/2020 - AMB/VP/DDW - Vol en F-16 pour le MoD - Ce 11 mars, le ministre de la Défense, Philippe Goffin, s'est rendu à Florennes pour une présentation de la Composante Air. Il a été accueilli par le général-major aviateur Frederik Vansina et par son homonyme, le colonel aviateur Philippe Goffin, commandant du 2e Wing tactique. Les deux hommes ont effectué une mission sur un F-16BM. Le ministre a ensuite rencontré des membres du personnel de la base et des équipages de différents aéronefs (C-130H, NH90 NFH, A109BA, SF.260D, B-Hunter et F-16AM) représentatifs de la gamme des moyens aériens mis en œuvre par la Composante Air.

Le MoD et le colonel aviateur Philippe Goffin, F-16BM - FB-14 Le MoD Philippe Goffin et le général-major aviateur Frederik Vansina

31/03/2020 - AMB/VP/DDW - Une nouvelle tour de contrôle à Kleine- Brogel

Le 10e Wing tactique vient de se doter d'une nouvelle tour de contrôle ultramoderne. Il s'agit de la troisième depuis l'entrée en service de la base, érigée initialement comme aérodrome de réserve de l'OTAN en 1951. Fait étonnant, la première tour, construite en bois et en métal, n'a pas disparu et est toujours opérationnelle sur le champ de tir de Pampa Range.

La deuxième tour a été mise en service en mai 1957. Son remplacement avait été envisagé dès les années 90, mais ne s'est pas concrétisé. Elle a donc fait l'objet de travaux de modernisation au début des années 2000. Ce n'est qu'en 2014 qu'a été prise la décision de construire un nouveau bâtiment intégré destiné à abriter non seulement les contrôleurs aériens mais également le Groupe de vol, le service météo et les pompiers de l'aérodrome. La construction de la tour constitue la première phase de ce grand chantier. Les travaux ont débuté en août 2018 pour se terminer au printemps 2020. L'ouvrage est imposant et a nécessité 550 m³ de béton. Haut de 21,33 mètres, il est surplombé par une salle d'une surface vitrée de 218 m² qui offre une vue dégagée sur 360 degrés. Le vitrage de 5,5 mètres de haut permet de garder les avions en visuel durant tout le circuit d'atterrissage.

La première tour, déplacée sur le site de Pampa Range La nouvelle tour et la tour Nr 2La tour Nr 2 (1957) Inauguration de la nouvelle tour


Cette nouvelle construction préfigure les grands travaux d'infrastructure que connaîtra la base dans ces prochaines années et qui vont profondément en modifier la physionomie avant la réception des F-35.


09/04/2020 - AMB/VP/DDW - Reprise des vols F-16 de la Composante Air

Si la Défense n'a pas cessé de mener des actions de soutien à la population depuis l'entrée en vigueur des mesures de confinement liées au Covid-19, la Composante Air a dû mettre un frein aux activités de ses bases F-16. Les premiers vols d'entraînement de jour ont cependant repris le 9 avril depuis Kleine-Brogel et Florennes. Les qualifications des pilotes doivent en effet être maintenues, pour permettre notamment la poursuite des missions QRA qui seront assurées par la Composante Air dès la mi-mai et un possible déploiement au Moyen-Orient au deuxième semestre 2020. Pour préserver la sécurité de son personnel, la Composante Air a pris toute une série de mesures (port de gants et masques, marquages au sol pour garantir les distances, désinfection des avions après chaque vol, etc.). Les vols de nuit devraient reprendre prochainement également.

Décollage d'un F-16AM Décollage d'un F-16AM

Dassault Falcon 7X29/04/2020 - AMB/VP/DDW - Nouveaux appareils VVIP

Le premier Falcon 7X, immatriculé OO-LUM, a commencé à voler aux mains d'équipages de la Composante Air. Il sera rejoint par un deuxième exemplaire, le OO-FAE. Ces deux machines apporteront une capacité transatlantique supplémentaire à la flotte des avions blancs de la 21e escadrille de Melsbroek. Opérés en 'wet leasing', ils conserveront leur immatriculation civile mais seront repeints dans une livrée proche de celle des autres avions de l'unité.


24/06/2020 - AMB/VP/DDW - Décisions radicales

Confrontée à différentes difficultés organisationnelles et opérationnelles, la Composante Air s'est vue contrainte d'opérer des choix drastiques. Elle a soumis au Chef de la Défense et au ministre de la Défense une proposition qui affectera la flotte des NH90 MTH ainsi que celle des drones B-Hunter.

B-Hunter du 80 UAV NH90TTH


La 18e escadrille, qui dispose depuis 2015 de quatre hélicoptères NH90 MTH verra son plan de vol annuel passer de 1000 à 600 heures. Cette décision est dictée par plusieurs facteurs : - le Caïman est un appareil de haute technologie dont la mise en œuvre nécessite un support technique important qui s'avère particulièrement onéreux ;

- le soutien industriel n'est pas optimal et l'acheminement de certaines pièces de rechange pose notamment toujours problème ;
- le personnel technique en charge de la maintenance n'est pas suffisant ;
- la flotte est limitée et l'indisponibilité d'un seul appareil a inévitablement des répercussions sur les programmes de formation et d'entraînement des équipages mais également d'autres unités au profit desquelles opère la 18e escadrille (Forces spéciales, Composante médicale, Composante Terre...).

La diminution du nombre d'heures de vol devrait permettre durant les prochaines années d'espacer les phases de maintenance des 300, 600 et 900 heures. Pour l'heure, aucune décision n'a encore été prise officiellement quant à l'avenir des quatre machines mais diverses options sont à l'étude.

Les B-Hunter de la 80e escadrille UAV sont eux aussi en proie à des problèmes de maintenance qui affectent leur disponibilité. Ils ne répondent en outre plus aux normes et exigences des théâtres d'opération actuels. Leur retrait du service interviendra donc dès le 1er septembre 2020, soit quatre mois avant la date prévue. Ces mois supplémentaires seront notamment mis à profit pour préparer l'arrivée des MQ-9B SkyGuardian en 2023.


F-16AM FA-83 au décollage26/06/2020 - AMB/VP/DDW - Déploiement de F-16 en Jordanie

Le Conseil des ministres a donné son feu vert au déploiement de quatre F-16 en Jordanie dans le cadre de l'opération Inherent Resolve. La Belgique répond ainsi positivement à la demande des autorités irakiennes et de la coalition engagée contre Daesh en Irak et en Syrie.

Le détachement belge se composera de nonante-cinq militaires sur la base de déploiement jordanienne et de quatre Red Card Holder qui seront présents au Qatar afin de s'assurer du respect des règles d'engagement. Les F-16 assureront des vols de reconnaissance ainsi que des missions de bombardement ciblées à partir de début octobre et pour une durée d'un an.


Vente des Alpha Jet 1B04/07/2020 - AMB/VP/DDW - Les Alpha Jet partiront au Canada

Le marché portant sur l'acquisition des Alpha Jet de la Composante Air a été attribué à la société canadienne Top Aces. Cette société propose à différentes forces aériennes et navales toute une gamme de services qui vont de l'entraînement au combat aérien au remorquage de cible, à l'entraînement à la guerre électronique ou à la simulation de menaces aériennes en milieu naval. Elle réalise également des missions spécialisées d'évaluations opérationnelles pour ses clients. Top Aces dispose déjà d'une flotte imposante composée d'Alpha Jet, d'A-4 Skyhawk et de Learjet A35 et projette d'acquérir des F-16 dans un futur proche.

Le démontage et le transport des 25 appareils stockés à Beauvechain seront assurés par les techniciens de la société d'ici la fin de l'année.

Le simulateur de vol, qui constituait l'un des lots du marché, a quant à lui été vendu à la société autrichienne AMST.


16/07/2020 - AMB/VP/DDW - Remise de commandement au CC Air

le colonel aviateur Pascal JulyLe 16 juillet, lors d'une cérémonie protocolaire organisée à Beauvechain, le général-major aviateur Frederik Vansina, Commandant de la Composante Air, a demandé au personnel du Centre de Compétence Air de reconnaître le colonel aviateur Pascal July comme son nouveau chef de corps. Celui-ci succède à cette fonction au colonel aviateur Patrick Goossens.

Pascal July est né à Gand le 5 février 1968. En 1987, il intègre la 127e promotion Toutes Armes à l’École Royale Militaire. Il reçoit ses ailes à Brustem en 1992 et entame ensuite sa formation de pilote F-16 à Beauvechain. Il est affecté à la 349e escadrille, basée à Beauvechain puis à Kleine-Brogel à partir d'avril 1996. En 1999, il participe à l'opération Joint Falcon dans le ciel des Balkans. En 2001, il est désigné officier d'opérations de la 349e escadrille. Un an plus tard, il devient évaluateur de l'OTAN et chef de la section Évaluations au Quartier-Général COMOPSAIR à Evère. Il prend le commandement de la 349e escadrille en 2006. Nommé lieutenant-colonel en 2007, il suit un troisième cycle avant de devenir, de 2010 à 2013, « Chief Capabilities Air » au niveau joint d’ACOS O&T au sein de la division Doctrines & Requirements. En 2010 et 2011, il participe en tant que Red Card Holder aux opérations en Afghanistan et en Libye. Il devient en 2013, pour deux ans, chef de la division Planning A5 à COMOPSAIR, période pendant laquelle il effectue un troisième tour comme Red Card Holder en soutien à l’opération F-16 ISAF/OEF sur le théâtre afghan. En 2015, il devient Officier Supérieur Navigant du 10e Wing tactique de Kleine-Brogel. Fin 2017, il est à nouveau déployé comme Red Card Holder en support des F-16 engagés en Irak et en Syrie. Promu colonel, il rejoint ensuite le CC Air comme commandant du département Formation. Le 16 juillet 2020, il prend la tête du CC Air dont il devient le cinquième chef de corps du CC Air.


28/08/2020 - AMB/VP/DDW - Retrait des B-Hunter

Le 28 août 2020, le B-Hunter a effectué son dernier vol depuis Florennes, mettant ainsi un terme à dix-huit années d'opérations au sein de la Défense belge qui représentent pour la flotte un total de 6622 heures de vol.

Commandés à 18 exemplaires, les appareils ont tout d'abord été mis en œuvre par la Force Terrestre comme drones tactiques depuis la plaine d'Elsenborn. En 2004, les aéronefs sont passés sous le commandement de la Force Aérienne. Ils ont déménagé sur la base de Florennes en 2011.

Dernier vol du B-Hunter salué par les pompiers de la base Badge du 80UAV sqn Israeli Aircraft Industries B-Hunter


Au fil des ans, en plus des opérations menées pour la Défense, le B-Hunter a étoffé son éventail de missions, essentiellement dans le cadre de l'aide à la Nation. Ainsi, des appareils ont été régulièrement déployés sur la base de Coxyde et engagés au profit du Carrefour d'Information Maritime dans la lutte antipollution en Mer du Nord. En 2015, ils ont effectué depuis Brasschaat des vols de surveillance au-dessus d'Anvers dans le cadre de mesures de protection antiterroriste. Les douanes et les services de la Région wallonne ont aussi fait appel aux capacités des drones du 80 UAV Squadron lors de missions conjointes de répression de divers trafics ou pour recenser le gibier dans différentes régions du pays. Sur le plan international, des B-Hunter ont été envoyés en 2005 en Bosnie-Herzégovine au service de l'EUFOR et un an plus tard en République démocratique du Congo lors des élections. Ils ont également participé à différents exercices à l'étranger.

En dix-huit ans, le 80 UAV Squadron a été appelé à évoluer dans des conditions parfois difficiles avec un matériel qui n'a bénéficié d'aucune modernisation et dont la maintenance est devenue de plus en plus complexe. Il a néanmoins démontré l'importante valeur ajoutée que représentent les avions pilotés à distance, tant pour la Défense que pour d'autres instances. L'unité sera mise en sommeil en attendant le relève qui devrait être assurée par quatre MQ-9B SkyGuardian à partir de 2023. Photos : Michel Rak, 80 UAV Squadron


17/09/2020 - AMB/VP/DDW - La Composante Air a un nouveau commandant

vp news 2020 general thierry dupont thumbLors d'une cérémonie organisée sur la base de Kleine-Brogel, le général-major aviateur BEM Thierry Dupont est devenu le nouveau commandant de la Composante Air. Il succède à cette fonction au général-major aviateur BEM Fredirik Vansina.

Le général-major aviateur Thierry Dupont est né le 11 janvier 1966 à Cologne.

Diplômé de la division Polytechnique de l’École Royale Militaire en 1989, il reçoit ses ailes avec la promotion 88B le 15 février 1991 à Brustem. Il entame sa carrière opérationnelle sur Mirage 5 au 3e Wing tactique de Bierset avant d'effectuer sa conversion sur F-16 à la 1ère escadrille de Florennes. En 1997, il devient breveté d'état-major et est désigné officier d'opérations à la 1ère escadrille avec laquelle il participe à l'opération Deliberate Guard en ex-Yougoslavie.

Dès 1999, dans le cadre du développement du F-16 MLU, il reçoit une formation de pilote d'essai à l'EPNER, à Istres, puis à Edwards AFB, aux Etats-Unis. Il est ensuite affecté à la division Plans et Programmes à l’état-major. En 2002, il est nommé chef de la section du matériel volant d'entraînement puis il prend le commandement de la 1ère escadrille, en pleine transformation sur F-16 MLU. Deux ans plus tard, il suit le Cours supérieur d’état-major au Collège de Défense à Toronto et obtient un master en politique de défense à l'Université de Montréal.

En 2005, il assure les relations capacitaires avec l’OTAN et l’Agence Européenne de Défense au sein du département Stratégie. En 2007, il assume la gestion du programme A400M. De 2009 à 2012, il est Officier supérieur navigant (OSN) du 2e Wing tactique de Florennes. Un an plus tard, il devient le 24e chef de corps de ce même Wing. Promu général-major, il est en juillet 2016 le premier Belge à prendre la tête du « Combined Air Operations Centre » basé à Uedem, en Allemagne. Depuis mai 2018, il assumait les fonctions de chef d'état-major adjoint pour les opérations et l'entraînement.


09/10/2020 - AMB/VP/DDW - L'A400M, enfin

Le 15e Wing a pris livraison de son premier A400M. L'appareil, codé CT-01, est aux couleurs luxembourgeoises. Il sera mis en œuvre avec sept Atlas belges, livrés dans les prochains mois, au sein de la 20e escadrille qui deviendra l'unité binationale de transport aérien A400M. Le nouvel avion apportera au 15e Wing une capacité de transport stratégique qu'il ne possédait pas avec le C-130H.

Réception du premier Airbus A400M Atlas au 15e Wing Réception du premier Airbus A400M Atlas au 15e Wing

27/11/2020 - AMB/VP/DDW - Décès de l'ADC Palmer De Vlieger

Décès de l'ADC Palmer De Vlieger Palmer De Vlieger est né à Dentergem le 22 décembre 1931. Il est incorporé dans la 126e promotion d'élèves-pilotes le 6 novembre 1952. Cette promotion est la première à suivre sa formation sur Harvard à Kamina, au Congo belge, et à évoluer sur Meteor à l'Ecole de Chasse de Coxyde. Après avoir obtenu ses ailes le 5 novembre 1954,Palmer est affecté à la 8e escadrille du 7e Wing de Chièvres, équipée de Meteor F.8. Ses qualités de tireur d'élite sont rapidement reconnues et lui valent de recevoir le prix Etienne Dufossez en 1958. Un an plus tard, il retourne pour quelques mois à Kamina comme moniteur au Flight Appui Feu, puis il réintègre la 8e escadrille.

En octobre 1963, Palmer De Vlieger effectue sa conversion sur F-104 à Nörvenich, avant d'être muté à Beauvechain où il rejoint la 350e escadrille. C'est là que Steve Nuyts, lui aussi pilote de cette unité, lui propose en 1968 de former avec lui un duo de démonstration sur Starfighter. Les Slivers sont nés. De 1969 à 1975, les deux pilotes font les beaux jours des meetings aériens européens.

Palmer De Vlieger quitte la Force Aérienne en 1977. Il totalisait pas moins de 2890 heures de vol sur F-104G.


Source: AMB/VP/DDW,
Photos: Vincent Pécriaux, Daniel De Wispelaere, Serge Nemry (Wings),